Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Dossier E-santé : l’Hexagone mesure, l’UE légifère
Dossier E-santé: l'Hexagone mesure, l'UE légifère
note des lecteurs
date et réactions
13 juillet 2011
Auteur de l'article
Pharmacie innovante, 9 articles (Rédacteur)

Pharmacie innovante

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
9
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Dossier E-santé : l’Hexagone mesure, l’UE légifère

Dossier E-santé: l'Hexagone mesure, l'UE légifère

Le ministère de la Santé s’est sérieusement penché sur cette habitude qu’ont les patients de se documenter sur Internet pour un problème de santé… à la place ou en complément d’une visite chez le médecin.

Le pharmacien, le médecin et le corps médical en général se font-ils voler la vedette par Internet ? C’est ce que laisse sous-entendre le rapport rendu par Gérard Dubey et Sylvie Craipeau, déclarant même que « ces sites répondent à un manque ». (1)

Nous vous avions déjà parlé des problématiques liées à ces sites E-santé, espaces d’échange entre patients :

- Garantir la qualité des sites santé : HONcode en question. http://www.pharmacie-innovante.fr/a...
- Le patient se dévoile sur Internet. http://www.pharmacie-innovante.fr/a...
- Internet : un fléau pour la santé ? http://www.pharmacie-innovante.fr/a...
- Miser sur la relation patient : le modèle belge… sur le web. http://www.pharmacie-innovante.fr/a...

Nous avions alors pointé les difficultés que pouvaient rencontrer les patients sur ces sites, ceux-ci étant conseillés par des internautes qui ne sont pas des professionnels de santé et qui parlent de leur propre expérience. Des internautes fragilisés peuvent prendre à leur compte des conseils, voir des traitements non adaptées à leur cas ou encore être la cible de charlatans.

La situation et assez alarmante pour que le Ministère de la Santé s’interroge sur ce nouveau réflexe, qui bouleverse fondamentalement le rapport soigné/soignant. Les chiffres sont spectaculaires :
- 84 sites de santé-bien-être repertoriés en France,
- 16 millions d’internautes-santé uniques en mai 2011, selon Médiamétrie, soit plus d’un internaute sur trois,
- 6 français sur 10 se sont déjà renseignés sur Internet à propos de santé (3)

Ces sites de E-santé sont-ils bons pour le moral des patients ? Quels sont leurs limites ? Pendant que l’Hexagone observe et mesure, l’UE prend des mesures et légifère sur la E-santé.

L’Union Européenne prend des mesures contre les médicaments falsifiés et légifère pour la vente de médicament à distance

La nouvelle législation "médicaments falsifiés " officialise de nouvelles mesure de sécurité et de traçabilité et des sanctions à l’encontre des faussaires, en vue d’empêcher la vente de faux médicaments.

La commission précise que dès que la législation nationale autorise la vente de médicaments sur Internet, les organismes la pratiquant doivent être autorisés à délivrer des médicaments au public également à distance.(4) En bref, chaque Etat membre est appelé à légiférer même si le gouvernement s’y oppose. Selon une étude Eurostaf (5), la vente de médicaments en ligne sera légiférée à moyen terme en France (d’ici 2012).

L’IGAS annonce qu’il y a urgence à " réglementer [...] la vente de médicaments sur Internet en transposant sans délai la directive " médicaments falsifiés ". (6)

L’Hexagone, après avoir observé et pris les mesures de l’E-santé, franchira-t-il le pas en prenant les mesures attendues pour que les patients puissent surfer en étant protégés ?

Pharmacie Innovante
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté