Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Détecter les cancers grâce à l’ADN, une goutte de sang ou d’urine
Détecter les cancers grâce à l'ADN, une goutte de sang ou d'urine
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 mai 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Détecter les cancers grâce à l’ADN, une goutte de sang ou d’urine

Détecter les cancers grâce à l'ADN, une goutte de sang ou d'urine

Il pourrait-être possible, dans un avenir proche, de dépister un cancer par une simple prise de sang ou une analyse d’urine : Une analyse de microgoutelettes pourrait révéler par fluorescence la présence d’ADN tumoral et ainsi diagnostiquer un cancer. Un test décisif pourrait avoir lieu cet été.

Selon une étude menée par des biologistes de l’Inserm et du CNRS en collaboration avec les universités de Paris Descartes et de Strasbourg, il serait possible de détecter un cancer par le biais d’une simple analyse de sang, d’urine ou d’autres fluides de l’organisme. La technique mise au point par les chercheurs permettrait de déceler par fluorescence des traces d’ADN tumoral dans les fluides biologiques de patients atteints d’un cancer. Cette détection de ferait grâce à des analyses moléculaires ultrasensibles dans des gouttelettes microscopiques.

Cette avancée, dans le cas où elle apporterait des résultats probants, serait une excellente nouvelle dans le monde de la santé puisque les cancers seraient détectés plus rapidement. La technique permettrait également de cibler avec davantage de précision le traitement requis et le risque de récidive chez la plupart des patients. Une étude clinique est prévue pour cet été. Les intéressés pourront ainsi voir, dans la dernière ligne droite, si les résultats sont positifs. Et dans ce dernier cas, une première pratique pourra avoir lieu à l’hôpital Pompidou de Paris, avant d’être étendue vers d’autres établissements.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté