Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des témoignages de prostituées envoyés aux députés
Des témoignages de prostituées envoyés aux députés
note des lecteurs
date et réactions
28 novembre 2013
Auteur de l'article
medecinsdumonde, 26 articles (Rédacteur)

medecinsdumonde

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
26
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des témoignages de prostituées envoyés aux députés

Des témoignages de prostituées envoyés aux députés

Médecins du Monde a envoyé hier à chaque député un DVD rassemblant des entretiens avec des personnes se prostituant. La proposition de loi visant à pénaliser les clients sera examinée à l’Assemblée nationale à partir du mercredi 27 novembre. Il est essentiel qu’à la veille des débats, les élus français aient entendu la parole des personnes concernées.

Afin de faire entendre la voix de toutes celles et ceux que cette loi fragilisera chaque jour davantage, Médecins du Monde a envoyé aux 577 députés français un DVD recueillant la parole de six personnes se prostituant. Ces dernières expliquent à quel point elles redoutent l’impact de la pénalisation des clients sur leur santé et le respect de leurs droits.
 
La pénalisation des clients favorisera le développement d’une prostitution dans des lieux plus isolés. Cette clandestinité rendra l’exercice de la prostitution plus dangereux, en termes de santé et de sécurité : éloignement des structures de soins, de dépistage et de prévention, pouvoir de négociation réduit avec le client, forçant les personnes à accepter certaines pratiques ou rapports non protégés, ou encore plus forte exposition aux violences et à l’exploitation…
 
Non seulement la pénalisation des clients est contreproductive en termes de santé publique et de réduction des risques, mais elle rend aussi caduque l’ensemble des mesures sociales prévues par le texte de loi, notamment une série d’aides aux personnes qui accepteraient de s’inscrire dans un « parcours de sortie de la prostitution ».
 
« Le consensus sur la protection des personnes ne s’incarne pas dans certaines dispositions de cette proposition de loi sur la prostitution. S’il faut lutter avec vigueur contre la traite des êtres humains, les trafics et les violences, il faut d’emblée envisager les effets collatéraux délétères qu’induira la pénalisation des clients » déclare Dr Jean-François Corty, directeur des Missions France.
Concernant les mesures contenues dans la présente proposition de loi, Médecins du Monde demande que le délit de racolage public soit immédiatement abrogé, que l’achat d’actes sexuels ne soit pas pénalisé et que l’accès à un titre de séjour ou aux droits sociaux ne soit pas conditionné à l’arrêt de l’activité de prostitution.
 
Télécharger la vidéo contenant 4 témoignages : http://youtu.be/KmpZYaJfVgQ
Médecins du Monde
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté