Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des golden retrievers aident à débusquer une maladie rare
Des golden retrievers aident à débusquer une maladie rare
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 janvier 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des golden retrievers aident à débusquer une maladie rare

Des golden retrievers aident à débusquer une maladie rare

Le chien est le meilleur ami de l’homme, et il le prouve une nouvelle fois en l’aidant à remonter la piste d’une maladie de peau congénitale rare qui affecte des bébés dès la naissance. Selon une équipe de chercheurs, en effet, 70% des golden retrievers seraient porteurs d’une copie, au moins, du gène mutant responsable de l’ichtyose autosomique récessive.

Il fut révélé l’an dernier que les bergers allemands, grâce à leur flair, pouvaient être capables de déceler la présence éventuelle d’un cancer du poumon chez l’homme en raison d’une odeur propre à la maladie. Aujourd’hui, bien qu’il ne soit question de berger allemand ou de flair, ce sont une nouvelle fois des chiens qui aident à faire avancer la science. Et cette fois-ci, comme nous l’apprend la revue Nature Genetics, où a été publiée l’étude le 15 janvier dernier, ce sont les golden retrievers qui sont en première ligne.

Les recherches ont été menées conjointement par l’Institut de Génétique et Développement de Rennes et l’Institut de Génomique du CEA. Le patrimoine génétique des golden retrievers, une race canine artificiellement créée par l’homme, est particulièrement lisible. Il a ainsi pu être établi que ces chiens possèdent la même forme d'ichtyose congénitale autosomique récessive que celle qui affecte plusieurs familles. Et c’est une étude des chromosomes qui a permis aux généticiens de localiser le gène déficient responsable de cette maladies chez l’homme. Les ichtyoses se retrouvent chez plusieurs pathologies à l’origine de problèmes de peau (se manifestant par un gonflement et un durcissement de celle-ci), éventuellement accompagnées de liaisons.

Les auteurs de l’étude, Catherine André en Judith Fischer en tête, ont exposé le choix de la direction de leurs travaux, estimant que « parmi les modèles génétiques disponibles, les chiens semblent plus pertinents que les hommes puisque chaque race pure d’animaux présente un patrimoine génétique semblable ». Et les golden retrievers, parmi lesquels le premier cas d'ichthyose congénitale a été diagnostiqué en 2007, seraient pour 70% d’entre eux porteurs d’au moins une copie du gène mutant.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par mondevegan (IP:xxx.xx7.93.64) le 16 janvier 2012 a 18H59
mondevegan (Visiteur)

Merci pour cette info positive sur les animaux... ça fait toujours bien. Les animaux nous apportent vraiment beaucoup. Il serait temps qu’on leur rende la pareille en cessant toute maltraitance à leur égard. PS : j’ai relayé l’info sur mon blog http://mondevegan.wordpress.com/