Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des chercheurs ont conçu une rétine artificielle
Des chercheurs ont conçu une rétine artificielle
note des lecteurs
date et réactions
8 avril 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des chercheurs ont conçu une rétine artificielle

Des chercheurs ont conçu une rétine artificielle

Un pas supplémentaire vient d’être franchi dans la recherche sur la cécité. Des chercheurs japonais ont réussi, en laboratoire, à obtenir le développement en trois dimensions d’une ébauche de rétine à partir de cellules souches embryonnaires (cellules ES) de souris. Il s’agit, comme le souligne Science et Avenir, d’une structure complexe ressemblant à un œil en cours de développement embryonnaire. Ces travaux, qui ont été publiés en ligne le 6 avril dernier par la revue scientifique Nature, interviennent après le feu vert donné aux Etats-Unis à un essai clinique sur le traitement de la dégénérescence maculaire à l’aide de cellules issues de cellules souches embryonnaires.

Deux spécialistes britanniques de la rétine, Robin Ali et Jane Sowden, sont intervenus dans la revue Nature pour saluer cette réalisation inédite : « Générer des organes complexes in vitro est un des défis majeurs de la médecine régénérative, mais il n’est pas insurmontable ». Et le chercheur Olivier Goureau, de l’institut de la Vision de Paris, a estimé auprès de l’AFP que ces travaux « extrêmement novateurs » en appellent d’autres « car il existe tout de même des différences au niveau des yeux entre les humains et les souris, notamment en matière de photorécepteurs ». L’équipe à l’origine de cette prouesse est dirigée par Yoshiki Sasai du Centre de biologie du développement RIKEN à Kobe, au Japon. L’étude, qui résout un problème vieux d’un siècle en embryologie, démontre l’aptitude des cellules souches embryonnaires à s’autoorganiser tout en mettant en lumière la dynamique des cellules de l’œil en développement.

Le Docteur Sasai indique que « les cellules de souris se sont organisées en trois dimensions pour former une structure en couche voisine de la cupule optique, une formation embryonnaire à deux parois donnant naissance à la rétine ». Pour les scientifiques japonais il ne fait nul doute que ces travaux serviront ultérieurement à faire avancer la recherche sur les maladies à l’origine de la cécité, comme la rétinite pigmentaire : « Ces rétines cultivées ne seront peut-être pas utilisées pour des greffes, mais elles aideront au moins les scientifiques à mieux cerner le développement de la rétine et ses dysfonctionnements. De plus, elles pourraient servir pour des tests de médicaments ».
 

Source photographie : Radio-Canada / Centre RIKEN

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx1.93.95) le 13 décembre 2013 a 17H37
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

C’est encore une découverte révolutionnaire !.