Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Dépassements d’honoraires : Premiers avertissements pour les médecins
Dépassements d'honoraires : Premiers avertissements pour les médecins
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 août 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Dépassements d’honoraires : Premiers avertissements pour les médecins

Dépassements d'honoraires : Premiers avertissements pour les médecins

A la suite de la réforme sur les dépassements d’honoraires des médecins mise en place en ce premier semestre 2013, l’assurance-maladie a décidé d’adresser des courriers à 554 médecins à honoraires libres dont la moyenne des tarifs est supérieure à 2,5 fois le tarif de la Sécurité sociale.

Parmi ces médecins libéraux mercenaires ont compte 101 chirurgiens, 77 généralistes, 69 gynécologues, 49 ophtalmologues et 105 praticiens « à exercice particulier » (homéopathes, acupuncteurs...).
 
Le comble c’est que 85 sont des médecins exerçant des établissements hospitaliers publics. En effet, pour les attirer les établissements les autorisent à profiter gratuitement de leur établissement, matériel et personnel compris, durant quelques heures par semaine…
 
Concernant leur répartition géographique, ces derniers se localisent dans les zones aux dépassements honoraires les plus excessifs notamment l’Ile-de-France (264), dont Paris (143), les Alpes-Maritimes (35) et les Bouches-du-Rhône (33).
 
Dans le cadre de sa petite tape sur les doigts, l’assurance maladie a adressé un courrier personnalisé qui indique la moyenne des dépassements en 2012 et de mars à avril 2013. Cette démarche s'inscrivant dans le cadre de l'accord signé en octobre 2012 avec les syndicats de médecins vise à freiner l'essor des dépassements et à sanctionner les abus.
 
Ainsi, si ces médecins ne mettent pas prochainement en œuvre une baisse de leurs tarifs, leurs dossiers seront transmis à la commission paritaire régionale des médecins, entre octobre et décembre prochain. Cette dernière pourrait prendre les sanctions par un dé-conventionnement temporaire.
 
Par ce courrier, l'Assurance Maladie espère mettre la pression sur les médecins et faire baisser les tarifs. Toutefois, l'accord préalablement signé prévoit une certaine tolérance notamment pour ceux exerçant à Paris.
 
Prochaine, l’assurance maladie adressera également des courriers aux médecins, installés dans des départements moins touchés par les dépassements excessifs afin d’avertir l’ensemble des praticiens français (5%) qui facturent entre 2 et 2,5 fois le tarif de la sécurité sociale.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté