Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Décès de Whitney Houston : « des benzodiazépines présents dans le corps »
Décès de Whitney Houston : «des benzodiazépines présents dans le corps»
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 février 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Décès de Whitney Houston : « des benzodiazépines présents dans le corps »

Décès de Whitney Houston : «des benzodiazépines présents dans le corps»

Whitney Houston est décédée le 11 février dernier à Los Angeles à l’âge de 48 ans. La mort de la chanteuse va-t-elle donner lieu à un feuilleton à la Michael Jackson ? Les raisons du passage de vie à trépas de Whitney Houston, qui était largement tombée dans la spirale de la drogue, restent floues. Si le médecin légiste, Ed Winter, refuse de céder à la presse en dévoilant les premiers résultats des examens toxicologiques -ceux-ci devraient être révélés, lorsqu’ils seront complets, dans les prochaines semaines- une source proche du dossier a confié à Radar Online que « des benzodiazépines était présent dans le corps de Whitney  ». Plusieurs hypothèses ont été esquissées par la presse. Interviewée par téléphone, la chanteuse Céline Dion s’est pour sa part déclarée persuadée que la mort de la star de Beverly Hills a été provoquée par les drogues, « qui avaient englouti toute sa fortune ». La fille de la disparue, Bobbi Kristina, a du être transportée à l’hôpital de Cedars-Sinaï, à Beverly Hills, « pour traiter son stress ». 

Samedi 11 février. Il est 15h43 lorsque l’entourage de Whitney Houston appelle les secours. La mort de la star, qui était dans sa salle de bain, sera prononcée 12 minutes plus tard. Les circonstances du décès restent floues. Une autopsie a démarré le jour suivant le drame, sous la supervision du docteur Ed Winter, mais le Capitaine John Kades, de la police de Beverly Hills, est formel : les premiers éléments sont seront pas dévoilés en l’état, et il faudra attendre les résultats complets des tests toxicologiques pour que ceux-ci soient révélés. Une fuite se serait néanmoins produite, et Radar Online révèle que « les résultats préliminaires indiquent que des benzodiazépines étaient présents dans le corps de Whitney ». Qu’a-t-il donc pu se passer dans cette salle de bain ? Selon les témoignages, Whitney Houston était en bonne santé dans les jours et les heures précédant sa mort. La chanteuse Kelly Price, qui l’a rencontré le 9 février, dit l’avoir trouvé « en forme et joyeuse ». Et la mère de Whitney, Cissi, qui affirme l’avoir eu au téléphone une demi-heure avant sa mort, évoque « une bonne voix ».

Mais ces dernières paroles, même si on veut leur accorder de la sincérité, cadrent mal avec l’image de la chanteuse déchue, au sommet de sa gloire dans les années 80, mais qui a accusé un déclin constant depuis. Sa descente aux enfers s'est accélérée dans les années 2000. Accro à la drogue, aux médicaments et à l’alcool, la diva accumulait de graves problèmes de santé qui finiront d’étouffer sa carrière. Elle avait beau déclarer en 2002 qu’elle « gagne beaucoup trop d’argent pour fumer du crack. Le crack c’est de la merde », elle sera hospitalisée d’urgence l’année suivante avec du sang jaillissant de son nez et un bandage suspect sur son visage.

Ses addictions, qui détruisent sa voix à petit feu, font la une des journaux. Les enquêteurs évoquent de la marijuana, de la cocaïne, diverses pilules et plus encore. En 2006, une série de clichés a été publiée, montrant l’état de sa salle de bain au lendemain d’une orgie de drogues. En 2008, sa fille Bobbi Kristina tente de la poignarder, et en 2010 Whitney Houston a du annuler une partie de sa tournée européenne et être hospitalisée en France, à l’hôpital américain de Neuilly, pour des problèmes respiratoires, officiellement pour une « rhinopharyngite chronique et une infection dont la cause n'a pas été identifiée ».

Au printemps dernier, enfin, ses vieux démons lui ont valu une nouvelle cure de désintoxication. Whitney Houston serait morte ruinée, après avoir dilapidé sa fortune. Céline Dion s’est avancée sur le plateau de "Good Morning America" en déclarant sans détour que « la drogue a eu raison de Whitney », avant de méditer sur la tragédie : « Quand vous pensez à Elvis Presley et Marilyn Monroe, et Michael Jackson et Amy Winehouse, plonger dans la drogue comme ça, pour je ne sais quelle raison. Est-ce à cause du stress et de mauvaises influences ? ».

Étant donné que le mystère reste entier, les spéculations vont bon train. Selon CBS, qui met en avant des sources policières, la chanteuse aurait été victime d’une crise cardiaque ou une surdose de médicaments. Le site TMZ se fait plus précis en mettant clairement en avant l’hypothèse d’une mort suite à une absorption de médicaments (dont du Xanax) mélangé à de l’alcool. Certains sites évoquent en outre une mort par noyade, croyant savoir que les poumons de Whitney Houston étaient remplis d’eau. D’autres vont plus loin en parlant de suicide. Une chose est certaine, Bobbi Kristina a été placée sous surveillance. Sa famille craint en effet que la fille de la star mette fin à ses jours après la disparition de sa mère.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté