Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Dangers du téléphone portable : un tabou français ?
Dangers du téléphone portable : un tabou français ?
note des lecteurs
date et réactions
22 juillet 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 599 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
599
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Dangers du téléphone portable : un tabou français ?

Dangers du téléphone portable : un tabou français ?

Un reportage à voir ce soir sur Arte : "Sous le feu des ondes " Le principe de précaution doit-il s’appliquer aux ondes électromagnétiques ? Un état des lieux approfondi des réponses, mais aussi des questions, apportées par la science.

Troubles du sommeil, difficultés à respirer, maux de tête, risques cancérigènes : les ondes électromagnétiques menacent-elles la santé humaine ? En dépit d’études de plus en plus nombreuses, la science reste divisée sur la question, ce qui alimente une polémique montante. Au nom du principe de précaution, certains mettent en cause l’attentisme des pouvoirs publics, qu’ils accusent de complaisance envers le puissant secteur de la téléphonie mobile. Mais ils sont en retour taxés de paranoïa, voire d’obscurantisme. Pour nous permettre de faire le tri, cette enquête passe en revue, de façon claire et rigoureuse, les principaux résultats obtenus à ce jour par les chercheurs, en se gardant de prendre parti.

Défiance
Le biologiste Alain Vian a réussi une première scientifique en démontrant que les organismes vivants réagissaient aux ondes, et ce sans transfert d’énergie. Cela est-il pour autant "délétère" ? Selon le neurologue suédois Olle Johansson, qui se bat pour voir l’"hypersensibilité" aux ondes électromagnétiques reconnue, une catégorie de la population au moins souffre de la multiplication des technologies sans fil, notamment de la téléphonie mobile. Dans les champs de la biologie et des neurosciences, une majorité d’études concluent à une augmentation des probabilités de cancer, sans pour autant évaluer le risque avec précision. Au fil d’entretiens avec les scientifiques dont les travaux ont été les plus commentés, cette enquête très documentée fait le point, esquissant en filigrane une réflexion sur la défiance grandissante de la société face à ses industries.
A voir ce soir sur Arte : "Le principe de précaution doit-il s’appliquer aux ondes électromagnétiques ? Etat des lieux..."
 
Mercredi, 22 juillet 2009 à 22:35
Rediffusions :
25.07.2009 à 05:00
01.08.2009 à 10:55
04.08.2009 à 05:00
Sous le feu des ondes
(France, 2008, 52mn)
ARTE F

Réalisateur : Jean-Christophe Ribot
 
Ci dessous, un précédent reportage réalisé par BACKCHICH.INFO en novembre 2008 :
 
 

 
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par Estelle Vereeck (IP:xxx.xx9.189.138) le 23 juillet 2009 a 13H22
Estelle Vereeck, 26 articles (Dentiste)

Un élément supplémentaire à charge :

Les ondes émises par les portables interfèrent avec les métaux présents en bouche. Une étude a ainsi montré que l’utilisation d’un portable majore la libération de mercure :

http://www.holodent.com/article-244...

3 votes
par Langevin (IP:xxx.xx9.17.146) le 25 juillet 2009 a 00H24
Langevin (Visiteur)

et aussi des éléments à décharge à verser au dossier :

Ce documentaire passe sous silence les études de l’OMS, notamment celles réalisées en double aveugle sur l’électrosensibilité qui invalident tout rapport de cause à effet entre ondes électromagnétiques (des antennes relais) et pathologies des riverains, faire une recherche avec : "OMS aide-mémoire 296" Jusqu’à présent, les seules études qui allèguent d’un rapport de cause à effet sont des études basées sur des "témoignages" comme l’étude Santini Danze de 2000,2001.

Passé sous silence aussi la grave controverse sur le rapport BioInitiative : celui ci a été initié par une consultante de Santa Barbara qui vend des solutions de sécurité électromagnétiques ! ce qui est vérifiable et...accablant ! : faire une recherche avec : "AFIS bioinitiative"

Passé sous silence encore le fait que l’étude du Professeur Adlkofer a été retirée par l’université de Vienne en mai 2008 pour cause de falsification : Faire une recherche avec : "etude falsifiee Courrier International" et aussi : "science presse cellulaires cancer"