Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chute de la moitié des dons de sperme en France
Chute de la moitié des dons de sperme en France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 août 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Chute de la moitié des dons de sperme en France

Chute de la moitié des dons de sperme en France

Par crainte de l’ouverture de la PMA, les donneurs potentiels de sperme sont réticents et hésitent faute de savoir si leur don sera utilisé par des couples hétérosexuels ou homosexuels.

Ce contexte vient émailler la chute des dons déjà affectée en 2010 et 2011, par le débat sur la levée de l'anonymat des donneurs, lors de la révision des lois de bioéthique.

En effet, selon la fédération des Centres d'étude et de conservation des œufs et du sperme humains (Cecos), il y avait deux fois moins de donneurs par rapport à l’an dernier à la même date. À Toulouse, par exemple, d’après le président du Cecos, « depuis le début de l'année, nous n'avons reçu que deux donneurs, contre 4 à 6 habituellement en un semestre ».

On rappellera que le don de sperme reste réglementé. Parmi ces règles on soulignera notamment l’anonymat, la gratuité, l’utilisation pour 10 naissances maximum et le recueil du consentement de la partenaire du donneur si celui-ci est en couple.

Par cet encadrement, 40 % des volontaires sont éliminés pour raisons médicales en général. Toutefois grâce au don de sperme, en 40 ans, plus de 50 000 enfants sont nés en France.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Mots-clés :
Don de sperme