Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chirurgie ambulatoire : Placer l’AP-HP au centre de son développement
Chirurgie ambulatoire : Placer l'AP-HP au centre de son développement
note des lecteurs
date et réactions
27 juin 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Chirurgie ambulatoire : Placer l’AP-HP au centre de son développement

Chirurgie ambulatoire : Placer l'AP-HP au centre de son développement

La chirurgie ambulatoire s’impose progressivement comme la norme de prise en charge de la plupart des interventions chirurgicales courantes. Il s’agit d’une attente forte des patients et d’une pratique améliorant aussi les conditions de travail de ceux qui les soignent. Son développement est très encouragé par les pouvoirs publics.

En tant qu’hôpital universitaire assurant non seulement des missions de soins, mais aussi de recherche et d’enseignement, l’AP-HP veut contribuer à cette dynamique en développant des techniques de plus en plus innovantes et de moins en moins invasives pour améliorer le confort et la sécurité des patients.

Souhaitant devenir un centre moteur de développement de cette prise en charge, l’AP-HP a mis au centre de sa démarche l’identification des organisations les mieux adaptées comme celle des modes de prises en charges les plus innovants.

En termes de structures, l’AP-HP dispose déjà de 12 unités de chirurgie ambulatoire (UCA) et de 242 places dédiées à la chirurgie ambulatoire. En 2010, ses 23 établissements de court séjour ont réalisé environ 40 000 séjours en chirurgie ambulatoire, ce qui représente environ 22 % de son activité chirurgicale. Sur les 17 gestes « traceurs » (interventions ambulatoires les plus fréquentes suivies par l’assurance maladie), le taux de prise en charge en ambulatoire a atteint 72 % en 2010 et 75% pour les quatre premiers mois de 2011. Cette augmentation ne concerne pas uniquement les gestes marqueurs, mais l’ensemble de la chirurgie ambulatoire qui a progressé de près de 6% au cours des premiers mois de 2011.

La progression de la chirurgie à l’AP-HP est aujourd’hui hissée par le développement de la chirurgie ambulatoire.

L’AP-HP, premier CHU européen, se donne comme ambition de développer la dimension « universitaire » de la chirurgie ambulatoire. D’une part, elle veut devenir un centre de référence des progrès médicaux permettant d’étendre le périmètre des applications de la chirurgie ambulatoire. Aujourd’hui ses chirurgiens y pratiquent en ambulatoire des actes complexes, peu pratiqués ailleurs. D’autre part, l’AP-HP veut mettre à profit ses missions de formation pour enseigner et former à ces gestes innovants qui sont aussi de nature à distinguer la chirurgie ambulatoire en matière universitaire.

Afin de concrétiser son engagement de faire de la chirurgie ambulatoire la pratique de référence sur les actes courants, mais aussi sur des gestes innovants, l’AP-HP a confié au Professeur Corinne VONS, chirurgienne digestive responsable de l’unité de chirurgie ambulatoire de l’hôpital Jean Verdier, la conduite d’un groupe projet stratégique . Ce dernier a défini un plan d’action – comportant des orientations générales, des objectifs concrets et une méthode de mise en œuvre – qui doit permettre de faire passer le taux global de prise en charge en chirurgie ambulatoire (tous gestes confondus) d’environ 22% en 2010 à une cible globale de 30% d’ici fin 2011. Elle ambitionne également d’atteindre un taux de satisfaction des patients en ambulatoire de plus de 90%.

Enfin, pour accompagner le développement de cette prise en charge, l’AP-HP entend travailler sur des perspectives nouvelles d’amélioration du déroulement de la chaine du soin autour du malade depuis l’amont jusqu’à l’aval de l’hôpital : télémédecine, HAD, coopération entre professionnels de santé seront autant de leviers pour favoriser le succès de cette prise en charge pour les patients dont le temps séjour à l’hôpital devrait être à l’avenir concentré sur les actes techniques qui le nécessitent.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Chirurgie