Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ces nouvelles drogues qui font des ravages chez les jeunes
Ces nouvelles drogues qui font des ravages chez les jeunes
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 août 2009 | 6 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 542 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
542
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Ces nouvelles drogues qui font des ravages chez les jeunes

Ces nouvelles drogues qui font des ravages chez les jeunes

La mode ne touche pas seulement les boissons alcoolisées, où on a pu voir apparaître le phénomène du binge drinking et du speed drinking mais aussi l’émergence de nouveaux produits tels que les premix ou les alcopops. La consommation de drogue elle aussi évolue chez les jeunes. Ces derniers se tournent dorénavant vers des nouvelles substances comme le GHB, la chrystal meth, et même les psychotropes à l’exemple de la Ritaline®.

 
JPEG - 19.4 ko
Ces nouvelles drogues qui font des ravages chez les jeunes

L’étude d’Escapad, publiée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, fournit une vue d’ensemble de la consommation de drogues chez les jeunes âgés de 17 ans. Au rang des substances qui suscitent un attrait continu depuis 2000, on retiendra la cocaïne et les amphétamines, dont le taux d’expérimentation avoisine désormais 3%.

 
Le LSD, l’héroïne, le crack, le Subutex®, le GHB et la kétamine bénéficient eux aussi une forte expansion, bien que ces produits ne tentent (encore) qu’à peine 1% des jeunes. Parmi les inhalants, c’est le poppers qui a clairement le vent en poupe. Quant aux psychotropes, la banalisation de leur consommation a de quoi inquiéter.
 
Afin de connaître leur niveau de nuisance, il apparaît donc judicieux de se pencher sur ces nouvelles drogues, du moins pour celles d’entre elles qui montent en puissance chez les jeunes générations.

Le GBL, un solvant en vente libre

En premier lieu, le gamma-butyrolactone (GBL) utilisé comme solvant dans l’industrie, est de plus en plus consommé par les jeunes car son coût est faible et il est facile à se procurer ( on s’en sert comme nettoyant pour les gentes de voitures ou pour supprimer des graffiti par exemple )/ L’ex-lofteuse Loana a avoué avoir consommé cette drogue qui n’est pas chère et disponible partout. Ingéré dans le corps, le GBL, qui est en fait un précurseur, est transformé par l’organisme en GHB (l’acide gamma-hydroxybutyrique), plus connu sous le nom de " drogue du viol". Pour le moment, le GBL n’est pas encore reconnu comme drogue par les autorités.
 
Il procure des sensations d’euphorie, produit des hormones et renforce la croissance. Il augmente également la libido tout en procurant une relaxation. Surdosé ou mélangé avec l’alcool, il peut provoquer un coma mortel. Les cas d’hospitalisation après absorption du GBL sont en hausse, en févier dernier plusieurs jeunes entre 17-19 ans ont été hospitalisés à Montpellier. Il avait préféré acheter une bouteille de GBL plutôt qu’une bouteille d’alcool en discothèque... Voir la vidéo ci-dessous :
 
Reportage France 2 - février 2009
 

Le poppers, un décontractant euphorisant...

En second lieu il convient de s’étendre sur le poppers. C’est au flacon le renfermant (qui fait « pop » à l’ouverture) qu’il doit son nom. De la famille des nitrites dits aliphatiques, il provoque presque aussitôt après inhalation une euphorie, une dilatation intense des vaisseaux et une accélération du rythme cardiaque. Notamment utilisé pour améliorer les performances sexuelles, le poppers peut aussi provoquer, en sus des effets hallucinogènes, des nausées, des vomissements ou une hypotension. S’il était utilisé dans les milieux gays à l’origine, de plus en plus de jeunes tentent l’expérience de cette nouvelle drogue. En mai 2009, l’interdication de fabrication et de commercialisation de poppers ont été levées en France par le Conseil D’Etat qui a estimé que le précédent décret qui l’interdisait était disproportionné par rapport aux risques encourus ...
 

Le Crystal meth, la drogue qui vient des Etats-Unis

Si les amphétamines sont des psychostimulants et anorexigènes puissants utilisés pour tromper la faim ou le sommeil, la métamphétamine, connue aussi sous la dénomination de Crystal meth de l’autre côté de l’atlantique, est une drogue synthétique qui a l’apparence de poudre ou de cristaux. Les kamikhazes japonais et les troupes de l’infanterie allemandes en étaient approvisionnés lors de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui elle réapparaît dans les soirées techno. La métamphétamine agit sur le système nerveux en libérant des concentrations importantes de dopamine. Elle peut cependant aussi induire des troubles du sommeil, de la mémoire et du rythme cardiaque, des tremblements, la dilatation des pupilles et des hallucinations.
 
Voici un témoignage d’une jeune fille : " Cette drogue avec le LSD en teufs, j’en ai pris pendant pas mal de temps .... Il y a 1 an ma vie entière a basculé, je suis tombée malade, des maux de tête d’une telle force, que je ne pouvais plus me lever de mon lit sinon je serais tombée ... A cause du mal au crâne, j’avais du mal a manger. Pendant plus d’un mois je n’ai pas pu quitter mon lit et j’ai du arrêter de bosser. Ne croyez pas qu’ aujourd’hui mon mal est fini, je suis traitée pour supporter la douleur, mais je la sens quand même. J’ai un traitement de fond à prendre tous les jours et des médicament très fort en cas de crise ce qui arrive souvent... Ne déconnez pas avec ça, ce genre de chose n’arrive pas qu’aux autres..."

La Ritaline pour doper les performance chez les étudiants

Enfin, les antidépresseurs et La Ritaline® sont procurés la plupart du temps par prescription médicale (dans 55% des cas). La Ritaline® est un psychostimulant qui a l’avantage d’avoir un effet pacifiant sur les enfants hyperactifs, dont il améliore la concentration. Il peut cependant engendrer un effet de nervosité, une insomnie croissante, une diminution de l’appétit et diverses douleurs, notamment si en cas de mélange avec de l’alcool. Lorsqu’il est consommé à l’excès la Ritalin estimule les pensées et le corps d’une manière semblable aux amphétamines et à la cocaïne. Aux Etats-Unis, entre 3 et 11% des étudiant ont déjà recours à la Ritaline afin de pouvoir tenir le rythme des examens...
 
La rédaction CareVox

SOURCES

  • http://www.tasante.com/article/temoignage/2830/Dis-lui-merde-au-Crystal-meth.html
    http://www.midilibre.com/articles/2009/02/21/20090221-Drogue-Le-GBL-la-drogue-en-vente-libre-qui-envahit-les-night-clubs-de-la-region.php5
    http://www.drogues.gouv.fr/article6137.html
    http://www.tetu.com/actualites/france/le-conseil-detat-annule-linterdiction-dupoppers-14646/10
    http://www.lematin.ch/tendances/societe/ritaline-nouveau-produit-dopant-etudiants-60921#comments
    http://www.peidruginfo.ca/index.php3?number=1012234〈=F
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par nicky (IP:xxx.xx4.11.24) le 11 octobre 2009 a 15H06
nicky (Visiteur)

bonjour a tous, je viens d’effectuer des recherches pour ma fille agée de 17 ans sur les nouvelles drogues. et bien cela fait peur.je sus moi méme une maman de quatres filles alors pensée vous que le sujet m’intéresse de prét.ma penssé personelle sur ce sujet c’est justement de travailler avec son enfants quand l’ecole leur donne des sujets d’actualité pour pouvoir en discuter enssemble donné chacun son avis sur le sujet et pourquoi pas peut etre déceler une eventuelle consommation de drogues. je n’ai pas pour habitude de pratiqué la politique de l’autruche,donc je ne ferme pas les yeux.j’ai toute confiance en mes enfants mais aucunement a la société actuelle.donc je m’informe je l’aient informe et je veille. n’est ce pas le role de nous parents d’inculqué les valeurs et le respect de sa vie. alors cher jeunes et parents ne croyez pas que ce phénoméne n’arive qu’aux autre.nicky

0 vote
par lisa sion (IP:xxx.xx8.252.44) le 2 mars 2010 a 13H46
lisa sion (Visiteur)

mais parce qu’il n’y a pas de vraies raisons d’arrêter et surtout parce que c’est peut-être ouvrir la porte à une compensation vers bien pire que le cannabis naturel ! Moi, ça fait trente ans que je fume du cana dès que je peux, c’est à dire surtout le soir à titre festif, et cela m’a permis d’échapper à tous les autres pièges bien plus dangereux que sont les nouvelles drogues. Je dis tout dans cet cet article écrit de ma main après trente ans d’usage modéré d’une substance naturelle que dieu nous fit et qui fait juste rire... http://www.agoravox.fr/actualites/p...

0 vote
par sebastien (IP:xxx.xx6.126.250) le 21 janvier 2011 a 22H29
sebastien (Visiteur)

je me permet de te repondre. ca fais maintenant 17 ans que je fume quotidienement . plus de 15 joints par jours de 25 a 30 ans je fumais en chantier et le soir a maintenant 2 joints par jours le soir parce que sinon je peut rien assurer surtout avec deux enfants. Tout le monde dira que c’est bien, sauf que le probleme et je parle pour mon cas perso je n’ai plus de souvenir de mon enfance, adolescence ou alors vraiment des flash et je ne vous parle pas d’apres quand le produit ce melanger en bringue avec de l alcool et par la suite la coke(logique)..le soucis j’ai un mal fou a arreter le joint, j’ai cette bequille qui reste greffer a mon bras et mes enfants je n’ai pas envie d’oublier de les avoir vu grandir.Alors drogue douce ?oui peut etre... mais pas pour tous ca c’est sur !!!Je veut juste dire a tout les jeunes qui liront ce message Faites attention !!!!

0 vote
par Pharmafraude (IP:xxx.xx5.92.186) le 16 novembre 2010 a 19H11
Pharmafraude (Visiteur)

C’est embêtant pour Ahmed Wali Karzai (le frère du Karzai d’Unocal), ça : qu’est-ce qu’il va faire de ses milliers de tonnes d’héroine maintenant ? Ah oui, il peut essayer de les vendre en Russie, ouf !

PS : "des gentes de voiture" -> des jantes ;o)

0 vote
(IP:xxx.xx6.21.105) le 6 juillet 2012 a 10H11
 (Visiteur)

Pour aider ta fille je te suggère de prendre des cours de francais afin de l’aider au mieux dans ses études, parceque la tu fait mal aux yeux...

0 vote
(IP:xxx.xx6.21.105) le 6 juillet 2012 a 10H33
 (Visiteur)

@ Lisa sion : Usage du cannabis= memoire alteree, paranoia, reflexes beaucoup plus lents, rire ?(tu rigole j’espere) cela fait des années que je fume et la seule chose que cela me procure c’est une aide pour aller dormir et l’effet je "defonce" le frigo en rentrant chez moi.

Un vrai conseil pour les jeunes : faites du sport, ne fumez pas(ni la clope), mangez de maniere saine, preferez boire un verre de bon vin de temps en temps avec des amis plutot que de l’alcool fort(qui fait grossir), le vin consomme de maniere intermittente etant bon pour la circulation sanguine.

De plus le "cannabis" est il est vrai une substance qui ne rend pas accros, on peux fummer que de temps en temps mais sachez que a la longue vous serez tout le temps fatigues, sans endurance, maigres et irritables, sans oublier le cote parano, et oui qd on fumme au bout d’un moment on crois que tout le monde a les yeux fixes sur nous. De plus il faut savoir messieurs les jeunes conducteurs que si vous vous faites chopper sur la route meme 3 jours apres avoir fumer un joint que la thc est toujours dans votre organisme et que vous etes donc passible d’un retrait de 6 points du permis de conduire. Pis je vous parle meme pas de la bonne haleine bien seche du matin que vous avez. Voila c’est ca fummer du cannabis, croyez vous que ca vaille le coup ? Pour infos je suis devenu quasi insomniac depuis que j’ai arreter de fummer mon petit "bedo" du soir. Et le cote financier ? Social ? Ba voila c’est simple plus vous fummez depuis longtemps et moins ca vous fait de l’effet, donc plus ca coute cher(et oui il en faut tjrs plus) donc plsu de sortie avec les potes, isolement social, ba ouai tu reste soit chez toi soit en bas de l’immeuble pour "bedav". Donc arretez de vanter le cote naturel du cannabis a cause de vous des jeunes gachent leur vie a long terme