Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ce qui est bon pour l’ostéoporose
Ce qui est bon pour l'ostéoporose
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 mars 2013
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Ce qui est bon pour l’ostéoporose

Ce qui est bon pour l'ostéoporose

Avec l’âge, les os se fragilisent et lorsque l’alimentation ne suffit pas, les compléments alimentaires visent à leur fournir les nutriments essentiels pour leur maintien.

Le duo calcium-vitamine D joue le rôle de chef d’orchestre sur l’ensemble de notre ossature. La vitamine D est vitale pour la santé et la solidité des os et des dents, et elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme du calcium dans l’organisme : elle améliore son absorption et sa rétention. Malheureusement, il est difficile de faire des réserves de vitamine D, elle est peu présente dans les aliments, et surtout synthétisée par la peau sous l’effet des rayons UV. Des déficits sont fréquents chez la personne âgée. Avant de se supplémenter, il faut vérifier par un dosage sanguin si son taux est insuffisant et le renforcer avec l’accord du médecin si besoin. Si vous prenez plusieurs compléments alimentaires, vérifiez que la dose totale de vitamine D apportée n’est pas trop élevée, car, en excès, cette vitamine est toxique. Le capital osseux se construit surtout à l’adolescence, mais c’est tout au long de la vie que les apports en calcium doivent être suffisants et réguliers. La dose quotidienne recommandée chez l’adulte est de1 000 à1 200 mg. Les compléments alimentaires contiennent divers sels de ce minéral (carbonate, citrate, gluconate) sous forme de gélules, comprimés, poudre… mais pour être efficace, la supplémentation doit être continue, car les bénéfices disparaissent rapidement au niveau des os lorsqu’elle cesse.

REMINÉRALISER AVEC DES PLANTES ET DES ALIMENTS

1 Faire des cures de plantes reminéralisantes

Le bambou et la prêle sont intéressants pour leur grande richesse en minéraux, notamment en silice. Ce minéral permet, à lui seul, la fixation du calcium, du phosphore et du magnésium par l’organisme ; il est indispensable pour la formation et la réparation des os, du cartilage et de tous les tissus conjonctifs. Ces deux plantes structurent la matrice de collagène qui retient le calcium dans les os et elles contribuent à l’élasticité des os. La silice facilite également la consolidation des fractures en favorisant la formation du cal osseux, et elle améliore la souplesse des tendons. D’où l’intérêt de faire des cures régulières de bambou et de prêle pour pallier les carences en silice, fréquentes avec l’âge.

2 Penser aussi aux algues

Le lithothamme (calcium marin) est un puissant reminéralisant. Cette petite algue calcaire cristallise les éléments minéraux contenus dans l’eau de mer, essentiellement du calcium mais aussi de magnésium, du fer, de l’iode, du cuivre, du manganèse, du molybdène et du cobalt. Elle comble les pertes de substances minérales grâce à sa richesse en carbonate de calcium, sous une forme parfaitement assimilable, et grâce à son pouvoir antiacide elle intervient dans l’équilibre acido-basique.

3 Veiller aux apports de calcium

Les aliments qui contiennent de la vitamine D sont surtout les poissons gras, le jaune d’œuf, le beurre et les margarines. Avec le calcium, le problème est double : il faut non seulement favoriser son absorption mais aussi limiter ses pertes. Le lait et les produits laitiers sont les meilleures sources de calcium sous une forme bien assimilable, vous pouvez compléter ces apports avec les légumes secs, les céréales, les légumes verts, sans oublier les eaux de boissons (Hépar, Contrex, Courmayer, Salvetat). Les apports doivent être fractionnés en deux ou trois prises avec les repas, car l’intestin absorbe mal une quantité trop importante en une fois. En revanche, le sel, la caféine, les tanins du thé, les protéines en excès, les aliments riches en oxalates (épinards, rhubarbe, oseille) réduisent son absorption ou favorisent son élimination.
 
Christelle Piat

 
CONSEILS UTILES
 
Notre santé dépend des sels minéraux présents dans notre corps, dont l’ensemble maintient un équilibre entre les acides et les bases. Mais notre alimentation privilégie les consommations d’aliments acidifiants (viandes, fromages, poissons, produits céréaliers), et notre mode de vie sédentaire et stressant empêche une bonne oxygénation des tissus et une neutralisation efficace des acides. Ce qui fragilise nos organes, provoquant l’ostéoporose et les affections rhumatismales. Pour rétablir la balance, il faut consommer davantage de fruits et légumes qui corrigent l’acidité par leur apport en potassium.

 
À SAVOIR
 
bUne alimentation riche en vitamine K (choux, épinards, salades) pourrait, selon des données récentes, augmenter la densité osseuse, mais cette vitamine intervient dans la coagulation du sang et sa consommation doit être réduite chez les personnes sous anticoagulants.
b Les compléments à base d’isoflavones de soja n’ont pas prouvé leurs effets sur la santé osseuse, et leur prise doit se faire sous contrôle médical.
b Le phosphore, le manganèse et le cuivre sont également importants pour le métabolisme et la minéralisation des os, mais la prise de compléments ne présente pas d’intérêt.
b L’exercice physique contribue à la prévention de l’ostéoporose et réduit le risque de chutes. Il faut éviter les sports qui entraînent trop de contraintes sur les os fragiles, mais pratiquer des activités où ils sont soumis à de petits chocs répétés comme la marche, la course à pied, le tennis, les sports de ballon.
 
À RETENIR
 
Les compléments alimentaires ne peuvent pas revendiquer un effet thérapeutique et ils ne peuvent pas prétendre traiter ou guérir des maladies.
 
À LIRE
 
L’OSTÉOPOROSE
Tous les moyens pour prévenir cet affaiblissement de la masse osseuse.
Dr Gabrielle Cremer et Aurélie Ober, éd. Alpen, 9,53€.
 

Le magazine Bien-être & Santé est un mensuel gratuit offert à leurs clients par les pharmaciens abonnés uniquement. Pour savoir si votre pharmacie est partenaire, rendez-vous sur le site dédié.

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Ostéoporose