Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cancers suspects chez des rugbymen du Sarladais
Cancers suspects chez des rugbymen du Sarladais
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 mars 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Cancers suspects chez des rugbymen du Sarladais

Cancers suspects chez des rugbymen du Sarladais

C’est une affaire étrange qui a été révélée le 21 mars dernier et relayée par l’Agence régionale de santé d’Aquitaine : Deux rugbymen du Sarladais, qui auraient consommé des substances pour développer leur masse musculaire, seraient victimes d’un cancer. Une enquête est ouverte en Dordogne et en Corrèze.

Les sentiments oscillent entre étonnement et inquiétude dans les cercles du rugby du Périgord et du Limousin. Un dossier vient de remonter à la surface suite à de nouveaux éléments : En février 2009, un sportif sarladais adepte des matches de rugby, Rémy Marmier, est passé de vie à trépas des suites d’un cancer. On sait à présent que deux autres joueurs de rugby, et ayant évolué dans la même région, développent également une tumeur. Bernard Mesure, responsable du Pôle Jeunes Périgord Noir, a indiqué que « la plupart des cadres techniques ont été interrogés, ainsi que de nombreux joueurs, des licenciés de plusieurs clubs de Dordogne et de Corrèze ».

L’Office central de lutte contre les atteintes à la santé publique (OCLAES), qui a entamé une enquête, est parvenu à un constat troublant : Les trois hommes auraient en commun d’avoir acheté sur le Net des compléments alimentaires fabriqués en Chine, et plus particulièrement de la créatine.

Et il pourrait même être question d'un quatrième rugbymen, aux dires du procureur de la République, Jean-Luc Gadaud : « Un médecin a fait le parallèle avec un quatrième joueur de Sarlat décédé ces dernières années après avoir développé ces mêmes cancers atypiques. Pour ce médecin, cela faisait trop, ce n'était pas le fruit du hasard  ». Les recherches en cours ont ainsi pour objectif de déterminer une toxicité éventuelle des produits achetés par les deux rugbyment actuellement souffrants. Et les enquêteurs précisent que pour l’instant « des zones d’ombre demeurent sur les molécules qu’ils contiennent  ».

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Pseudo (IP:xxx.xx8.10.88) le 23 mars 2012 a 20H57
Pseudo (Visiteur)

Bonsoir,

cette information n’a de réel intérêt que s’il s’agit d’un cancer spécifique, ce que vous finissez par nous dire, mais une seule fois. Et de quel cancer s’agit-il ??

0 vote
(IP:xxx.xx3.206.130) le 24 mars 2012 a 08H03
 (Visiteur)

C’est pas un cancer spécifique. Mais c’est tout de même troublant des cancers chez des jeunes avec le même facteur commun.... non ?