Accueil du site
> Dossiers > Cancer de la prostate
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cancer de la prostate : Vers un test d’urine pour qualifier l’agressivité de la maladie
Cancer de la prostate : Vers un test d'urine pour qualifier l'agressivité de la maladie
note des lecteurs
date et réactions
16 février 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Cancer de la prostate : Vers un test d’urine pour qualifier l’agressivité de la maladie

Cancer de la prostate : Vers un test d'urine pour qualifier l'agressivité de la maladie

Des chercheurs ont franchit le premier pas vers la création d’un test urinaire qui permettrait d’aider les médecins dans le choix d’un traitement face au cancer de la prostate.

JPEG - 7.6 ko
Cancer de la prostate : Vers un test d’urine pour qualifier l’agressivité de la maladie

En fait, une molécule indicative de l’agressivité de la tumeur de ce type de cancer a été découverte d’après une étude publiée mercredi par la revue scientifique Nature.

Cette molécule donnerait l’information utile pour différencier une tumeur à évolution lente et celles qui demandent un traitement immédiat et puissant.

Arul Chinnalyan de l’Université du Michigan (Ann Arbor, Etats-Unis) et ses collègues ont fait l’analyse de prélèvements (42 échantillons de tissus, 110 d’urine et 110 de sang) provenant de personnes atteinte d’un cancer et d’autres qui sont en bonne santé.

Au regard des résultats d’analyse, une forte quantité d’une substance nommée sarcosine a été trouvée dans les cas de formes agressives de cancer de la prostate, tout particulièrement, dans les urines. La sarcosine est le dérivé du N-méthyle de glycine. C’est un acide animé naturel qui se trouve dans les muscles et d’autres tissus du corps humain.

Les médecins se trouvaient devant un dilemme lors d’un traitement d’une tumeur du cancer de la prostate. Cette découverte va permettre de les aider à définir si un traitement instantané et puissant est à mettre en place.

Pour cela, les chercheurs ont prouvé que le simple fait d’ajouter de la sarcosine à des cultures de cellules de la prostate, changeait ces dernières en cellules cancéreuses « invasives ». C’est-à-dire que les cellules peuvent se multiplier dans l’organisme.

Cette découverte prouve que cette molécule aurait la possibilité de jouer un grand rôle dans le traitement de cette maladie. Les résultats des analyses démontrent que la sarcosine était très présente dans 79 % des prélèvements de cancer de la prostate avec métastases et dans 42 % de ceux de cancer débutant. Par contre, la fameuse substance n’a pas été découverte dans les échantillons de personnes en bonne santé.

Les chercheurs vont même plus loin en prouvant que la sarcosine est un meilleur indicateur du stade avancé d’un cancer de la prostate que le test couramment utilisé de dosage sanguin de l’enzyme « PSA » (l’antigène spécifique de la prostate).

Mais, comme toutes recherches récentes, les informations avancées doivent être vérifiées. Par contre, une fois cette étape franchie, il sera, alors, possible de mettre en place un test simple sur les urines.

En plus, la découverte de la sarcosine est une nouvelle piste. La compréhension des processus liés à son pouvoir envahissant des cancers va en tout cas, certainement, faire couler beaucoup d’encre.

Espérons que ces tests urinaires pourront voir le jour et rapidement !

Roseline Buarotti
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par le marcheur (IP:xxx.xx4.243.44) le 18 février 2009 a 12H11
le marcheur (Visiteur)

bonjour la sarcosine egale au pca3 ??? fait par un labo de lyon 69.mais faire un touche rectal avant !!! helas pas pris en charge par la secu !! et 400euros !! plus fiable que le psa et peu remplacer une biopsie.avec anestesie.qui coute 10 fois plus chere a la sucu.. bravo la france.toujours un metro de retard !!! paul

0 vote
par diaine (IP:xxx.xx9.39.48) le 8 octobre 2010 a 12H28
diaine (Visiteur)

Pouvez vous m’indiquer les coordonnées de ce labo qui doserait la sarcosine ? merci.