Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cancer colorectal : un dépistage systématique inutile pour les allergiques
Cancer colorectal: un dépistage systématique inutile pour les allergiques
note des lecteurs
date et réactions
24 octobre 2013
Auteur de l'article
Bernard Sudan, 31 articles (Rédacteur)

Bernard Sudan

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
31
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

Cancer colorectal : un dépistage systématique inutile pour les allergiques

Cancer colorectal: un dépistage systématique inutile pour les allergiques

Le dépistage systématique du cancer du sein et colorectal ne fait pas l’unanimité avec des arguments fondés car chaque citoyen doit être en mesure de décider seul si cette voie lui convient ou non.

 
Récemment, une opinion fondée et argumentée a bien montré que certains citoyens n'acceptent plus aveuglement de participer à descampagnesde dépistage systématique inutiles et coûteuses.
 
Le dépistage du cancer colorectal est proposé systématiquement et gratuitement en France à toutes les personnes ayant entre 50 et 74 ans (1).
En qualifiant ce dépistage de "simple, rapide et gratuit", le système de santé français oublie de cibler uniquement les personnes à risque ce qui serait beaucoup plus judicieux.
 
Il serait ainsi utile de préciser qu'un grande nombre de personnes ne développeront jamais une telle pathologie à cause de leurs multiples allergies. En effet, de nombreuses étudesépidémiologiques démontrent que les allergiques ont peu de risque de développer un cancer colorectal (2). Le risque de développer un cancer est aussi fortement réduit pour les personnes atteintes dedermatite atopique (3).
 
Avec un historique personnel et familial d'allergies (asthme, dermatite, rhinite), je n'ai personnellement jamais répondu favorablement à un tel dépistage...et je peux aussi préciser que tous les membres de ma famille décédés à un âge avancé n'ont jamais eu de cancer...bien que certaines investigations de "dépistage" auraient eu tendance à faire croire le contraire (erreurs de diagnostic).
 
En conclusion, si un allergique éternue beaucoup, il peut rester concentrer sur le traitement de son nez...avec des solutions salées (4).
Bernard Sudan

POST-SCRIPTUM


Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Polémiques & Débats