Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Campagne de lutte contre la grippe saisonnière
Campagne de lutte contre la grippe saisonnière
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
20 octobre 2015
Auteur de l'article
INPES, 32 articles (Rédacteur)

INPES

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
32
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Campagne de lutte contre la grippe saisonnière

Campagne de lutte contre la grippe saisonnière

L’hiver 2014-2015 a rappelé la gravité possible de la grippe et ses conséquences en termes de santé publique. L’efficacité modeste du vaccin l’an passé ne doit pas jeter pour autant le doute sur l’utilité de se faire vacciner contre la grippe. En effet, s’il n’est pas efficace à 100 %, le vaccin reste le moyen le plus efficace pour réduire les complications graves de la grippe et les hospitalisations. C’est pourquoi, afin d’inciter les personnes à risque à se faire vacciner contre la grippe, l’Assurance maladie, en lien avec la DGS, l’InVS et l’Inpes, a lancé mi-octobre une campagne de communication grand public avec pour message « Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ».

 

Tous les ans, entre les mois de novembre et d’avril, entre deux et quatre millions de personnes sont touchées par la grippe en France. La mortalité qu’elle entraîne concerne essentiellement les sujets âgés de plus de 65 ans parmi lesquels on compte plus de 90 % des décès. Les virus grippaux sont instables et se modifient en permanence. Leurs fréquentes mutations obligent à développer chaque année un nouveau vaccin adapté à la souche circulante.

Les caractéristiques de la grippe saisonnière 2014-2015

La saison grippale 2014-2015 a été de grande ampleur et marquée par la circulation de virus variant de la souche vaccinale et donc mal couverts par le vaccin. Certains hôpitaux ont été contraints de solliciter l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Éprus) pour l’envoi de médecins réservistes afin de faire face à la charge de travail. En effet, les virus majoritaires étaient connus pour être responsables de formes graves chez les sujets à risque. Ils ont entraîné un nombre plus élevé de cas graves essentiellement chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Par ailleurs, l’épidémie est survenue dans un contexte de faible couverture vaccinale avec moins d’une personne à risque sur deux vaccinée.

Au total, pendant les neuf semaines de l'épidémie, près de trois millions de personnes ont consulté pour syndrome grippal, les hospitalisations en service de réanimation ont été nombreuses et l’on a enregistré une surmortalité hivernale de 18 300 décès en France, toutes causes confondues (niveau le plus élevé depuis l’hiver 2006-2007). Les plus de 65 ans ont représenté 91 % de la surmortalité enregistrée durant cette période.

Ces constats rappellent que la grippe est une maladie grave pour les personnes fragiles et que la vaccination reste indispensable.

La campagne d’incitation à la vaccination antigrippale 2015-2016

Depuis la mi-septembre, plus de dix millions d'assurés sont invités par l'Assurance maladie à se faire vacciner gratuitement jusqu’à la fin du mois de janvier 2016. L’ensemble des personnes ciblées par la vaccination dont les personnes de 65 ans et plus, les adultes atteints de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, ainsi que de nombreux professionnels de santé libéraux (médecins, infirmières, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, pharmaciens, etc.) recevront un bon de prise en charge du vaccin qui leur sera délivré et administré gratuitement.

Cette année, la signature de la campagne est « Grippe : pour éviter l'hospitalisation, passez à la vaccination ». Afin de toucher le plus grand nombre, elle sera relayée à la télévision à partir du 15 octobre sur les chaînes du service public. Six animateurs de France Télévision délivreront chacun un message de sensibilisation illustrant la dangerosité de la grippe.

Pour aider les médecins à convaincre leurs patients, un dispositif d’information a été spécialement conçu à leur intention en partenariat avec Le Quotidien du Médecin et Le Généraliste.

En complément des messages diffusés par la Cnamts, l’Inpes a également mis en place un dispositif d’information à destination de l'ensemble des professionnels de santé, acteurs de la vaccination antigrippale (médecins mais aussi pharmaciens, infirmiers et sages-femmes).

  • Un nouveau titre consacré à la grippe saisonnière sera prochainement disponible dans la collection « Repères pour votre pratique ». Il fera le point sur ses modes de prévention : vaccination, gestes et mesures barrières, mais aussi antiviraux.
  • Un partenariat a été conclu avec la radio numérique « Fréquence M », à destination des professionnels de santé, et une émission programmée avec l’intervention d’experts (un épidémiologiste de l'InVS, un médecin généraliste et Daniel Floret, le président du Comité technique des vaccinations).
  • Des messages de rappels automatiques seront également envoyés via les logiciels d'aide à la pratique des médecins et infirmiers pour les inciter à vacciner les publics à risque.
  • Enfin, des publi-rédactionnels seront publiés dans la presse professionnelle numérique, sur les sites du Quotidien du Pharmacien, le moniteur.fr, Jim.fr, etc.

Pour en savoir plus

 

 

INPES
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies