Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Calcul rénal : comment gérer son hydratation ?
Calcul rénal : comment gérer son hydratation ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
24 janvier 2012
Auteur de l'article
Emma75, 5 articles (Rédacteur)

Emma75

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Calcul rénal : comment gérer son hydratation ?

Calcul rénal : comment gérer son hydratation ?

Chaque année, entre 250 000 et 600 000 patients sont atteints de calcul rénal ou lithiase urinaire. La « maladie des pierres », comme on l’appelle souvent, est le plus souvent liée à une mauvaise hydratation. Pour stimuler le travail des reins, on conseille donc de boire 2 litres d’eau par jour et d’opter pour une eau qui permet d’équilibrer les apports en calcium. Si on prend peu de calcium dans le régime, on pourra compenser ces carences en choisissant une eau minéralisée en calcium. A contrario, si le régime est déjà riche en calcium, on sélectionnera une eau peu minéralisée en calcium.

Le calcul rénal :

Facteurs :

Plusieurs facteurs concourent à l’irruption de calculs rénaux : les antécédents familiaux de calculs, l’âge (le risque est plus élevé au dessus de 40 ans) ou le sexe ( les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes).
 
Une hydratation insuffisante augmente également les risques de calculs rénaux, surtout en période de chaleur. Ce type de déshydratation latente est facilement détectable : elle se manifeste par une urine à la couleur trop foncée.
 
Enfin, on sait qu’il existe un fort risque de rechute : 50% des patients récidivent dans les 5 ans qui suivent un calcul. D’où la nécessité de veiller à une alimentation et une hydratation adaptée. 
 
Enfin, on sait qu’il existe un fort risque de rechute : 50% des patients récidivent dans les 5 ans qui suivent un calcul. D’où la nécessité de veiller à une alimentation et une hydratation adaptée.
 

Description :

Les calculs se forment dans les reins. Ce sont des sortes de petits cristaux, dont la taille varie entre plusieurs millimètres et quelques centimètres.
 
En général, ces calculs s’éliminent sans intervention particulière grâce à une bonne hydratation qui permet de diluer les cristaux en stimulant le système de filtration des reins.
 
Les calculs rénaux peuvent nécessiter une prise en charge médicamenteuse particulière, en plus d’un contrôle strict de l’hydratation et de l’alimentation du patient.
 

Symptômes :

Les calculs peuvent causer des douleurs très intenses dans le bas du dos, sous les côtes, dans le bas ventre, aux testicules ou à la vulve.
 
Dans certains cas, les sujets atteints de calculs rénaux rejettent du sang dans leurs urines ou ressentent des nausées et vertiges. 
 

Prévention :

Une hydratation régulière -2 litres d’eau par jour chez l’adulte- permet de prévenir la formation de calculs rénaux.
 
Certaines sources d’eau minérales ont historiquement bâti leur réputation sur leur capacité à faciliter la dissolution des calculs. Le rôle préventif et bénéfique de l’hydratation contre les calculs rénaux est également souligné par l’Organisation mondiale de la Santé.
 
Traitement :
  • Hydratation : la première phase de traitement d’un calcul rénal consiste à augmenter significativement la consommation d’eau pendant le traitement d’un calcul. Tout en surveillant ses apports et besoins en calcium*. Dans bien des cas, une bonne hydratation suffit à évacuer les calculs de façon naturelle.
  • Alimentation : on recommande de restreindre les apports en sodium et protéines animales. 

    Combien de verres d'eau ?
  • L'équivalent de 2 litres quotidiens, soit 10 verres d’eau par jour. En adoptant une hydratation abondante, on dilue les substances qui saturent les urines et sont à l’origine des calculs.

    On conseille donc aux patients de s'hydrater abondamment tout en bannissant absolument certaines boissons comme les jus de pamplemousse ou les limonades.

    Quel type d'eau boire avec quelle alimentation ?

    On privilégie toujours les eaux minérales naturelles car leur composition est stable : ce qui permet de maîtriser les apports en calcium du patient en fonction des excès ou carences de son alimentation :
     
  • Si vous consommez suffisamment de laitages pour couvrir vos besoins en calcium, il est recommandé de boire une eau minérale à faible teneur en calcium soit ≤ 150 mg/l.

Naturellement, il faudra adapter sa consommation à l’environnement (chaleur), aux conditions (sport). Mais on recommande le plus souvent de ne pas attendre la sensation de soif pour pouvoir s’hydrater.

Si les douleurs persistent, c’est que le calcul est trop gros pour être exclusivement traité par un simple contrôle de l’hydratation. Il vous faudra donc consulter rapidement votre médecin traitant.
* Contrairement à une idée reçue, il est tout à fait nuisible de bannir le calcium de son alimentation. La diminution des apports calciques favorisent les oxalates qui sont à l’origine des calculs rénaux...
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Mots-clés :
Calcium Hydratation Rein