Accueil du site
> Santé & Maladies > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
C’est l’hôpital qui se moque de la charité (pas les assurés)...
C'est l'hôpital qui se moque de la charité (pas les assurés)...
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 août 2011
Auteur de l'article
Lesmotsontunsens, 35 articles (Rédacteur)

Lesmotsontunsens

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

C’est l’hôpital qui se moque de la charité (pas les assurés)...

C'est l'hôpital qui se moque de la charité (pas les assurés)...

N’en déplaise à notre Robin des lois national, Thierry Mariani, hôpitaux et professionnels de santé représentent la quasi-totalité des fraudes aux prestations sociales de l’assurance-maladie !

Les fraudes sociales ? Evaluées entre 10 et 18 milliards d'euros, selon un rapport de la Mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (MECSS), publié en juin dernier.
 
La faute aux resquilleurs venus d'ailleurs qu'il faut ficher à tout prix ? Que nenni, les "fraudes sociales" sont majoritairement commises par les entreprises (fraude aux cotisations), pour un montant global compris entre 8 et 15 milliards d'euros. Quant à la fraude aux prestations, elle se limiterait à 2-3 milliards. C'est beaucoup, estimait-on alors. Assez pour lancer une campagne de dénigrement systématique des resquilleurs, et laisser tranquilles les entreprises... N'est-ce pas Mr Mariani ?
 
L'hôpital se moque de la solidarité...
 
Patatras, Les Echos publie ce jour quelques chiffres clés d'un récent rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude. Sur les 156 millions d'euros de fraudes aux prestations d'assurance-maladie réellement détectées l'an dernier, seuls 5% sont le fait des assurés (7,9 millions d'euros) ! En revanche, 45% sont dûs aux hôpitaux, 8% aux infirmiers, 4% aux transporteurs, 3% aux médecins...
Quant aux fraudes aux prestations (RSA, API...) de la Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF), la Cour des Comptes les évaluait en septembre 2010 à 675 millions d'euros par an. L'écrasante majorité étant détectée, le préjudice financier final lié à ce type de fraude serait de l'ordre de 170 millions d'euros.
 
8 à 15 milliards pour les entreprises, nettement moins d'un milliard pour les assurés... Thierry Mariani se fiche du peuple !
Napakatbra
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Vérité sur...