Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bronzage artificiel : un appareil sur cinq serait dangereux
Bronzage artificiel : un appareil sur cinq serait dangereux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 octobre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Bronzage artificiel : un appareil sur cinq serait dangereux

Bronzage artificiel : un appareil sur cinq serait dangereux

Nombreux sont les amateurs qui se ruent dans les cabines de bronzage artificiel afin de conserver un bon teint durant les mois d’hiver. Et ce malgré les conseils des experts qui s’accordent, de leur côté, pour dénoncer les risques encourus par cette pratique, notamment l’apparition probable chez certaines personnes de mélanomes. Et les accros du soleil artificiel ne sont pas au bout de leurs peines : Selon un rapport du Laboratoire national d’études (LNE) de Trappes, dans les Yvelines, 20% des cabines de bronzage ne seraient pas aux normes et pourraient provoquer des brûlures. Ce constat ressort des contrôles effectués dans le cadre d’une loi récente sur la protection des consommateurs.

20% des machines à UV dégagent des quantités d’UVA et UVB au-delà des limites autorisées, risquant ainsi de provoquer des brûlures chez les utilisateurs. Telle est la conclusion rendue par le Laboratoire national d’études de Trappes, qui a conduit une enquête sur demande de la direction générale de la santé. Suite aux recommandations formulées de longue date par des spécialistes sur les risques liés au bronzage artificiel, le secrétaire d’Etat au Tourisme Frédéric Lefebvre avait durci la législation sur les normes des appareils dans les cabines. Lancée dans ce contexte en septembre 2010, l’étude en question a cartographié 45 000 solariums répartis dans l’hexagone et procédé à des observations.

Premier enseignement tiré par le LNE : Les systèmes de sécurité des appareils de bronzage doivent être renforcés de toute urgence. A la lumière des résultats, la secrétaire d’Etat à la santé Nora Berra a indiqué le 18 octobre dernier qu’elle saisirait l’Institut national du cancer et la Haute autorité de santé. Les points qu’elle désire évoquer avec ces deux instances portent sur les recommandations aux usagers des appareils de bronzage et sur la formation professionnelle dispensée aux personnes s’occupant de ces dispositifs. Gardons à l’esprit que bronzer est plaisant, mais que garder une peau saine reste le plus important !
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté