Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bien vieillir : Freiner le processus du vieillissement !
Bien vieillir : Freiner le processus du vieillissement !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 février 2012
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Bien vieillir : Freiner le processus du vieillissement !

Bien vieillir : Freiner le processus du vieillissement !

La manière d’avancer en âge est très différente d’une personne à l’autre. Il y a l’âge chronologique, celui de la date de naissance. Et l’âge physiologique, celui que l’on paraît, celui qui reflète l’état fonctionnel de l’organisme.

Ces deux âges peuvent coïncider, bien sûr, mais on rencontre des personnes qui font plus jeunes que leur âge ou au contraire plus vieilles. Une injustice ? Une inégalité en tout cas. Il y a des causes génétiques, mais aussi des paramètres sur lesquels chacun peut agir, pendant la croissance et à l’âge adulte.
 

Des causes diverses à prendre ne compte

On sait aujourd’hui que d’autres facteurs interviennent dans la sénescence : les virus, les bactéries, mais aussi nos modes de vie, notre alimentation, suscitent une oxydation permanente de notre corps. Les polluants atmosphériques et alimentaires, les nitrates, les radiations, les rayons du soleil et le stress accentuent également le vieillissement.
 
Les facteurs qui accélèrent le processus de vieillissement de l’organisme et font augmenter l’âge physiologique de nos artères sont connus, le tabac et l’alcool évidemment ; une mauvaise alimentation, trop riche en graisses et en sucres, trop pauvre en protéines ; une activité physique restreinte, voire absente ; les situations de stress de la vie quotidienne ; une dépression et un désintérêt pour la vie. Tout le propos des médecines qui cherchent à nous aider à bien vieillir est d’influer sur tous ces facteurs pour ralentir l’évolution de l’âge physiologique.
 

Un capital génétique en héritage

L’hérédité pèse évidemment sur notre manière de vieillir, sur notre longévité, sur les risques de maladies. Mais elle ne fait pas tout. Bien sûr certaines personnes possèdent dès le départ de meilleurs atouts de santé, moins de fragilités latentes. Celles-là d’ailleurs, qui ont une « santé de fer » ont tendance à se reposer sur leurs lauriers et à faire peu de cas de toute prévention ou même hygiène de vie. Mais il ne faut pas négliger les risques subis et les risques choisis.

Vieillissement de la population oblige, le « bien vieillir » devient une des préoccupations majeures des plus de 65 ans. Comment ressentez-vous cette tendance ? A quel âge se sent-on « âgé » ? Se préoccupe-t-on aujourd’hui davantage de sa santé ou de son bien-être et de son apparence physique ?

Répondez à notre sondage en cliquant ici

Ce sondage réalisé en collaboration avec BIEN-ÊTRE & SANTÉ, le mensuel N°1 de la Presse Santé Grand Public, fera l’objet d’un BAROMÈTRE DU BIEN VIEILLIR qui sera publié prochainement dans Bien-être & Santé puis CareVox en juin 2012.

Retrouvez chaque mois, gratuitement, Bien-être & Santé chez tous les pharmaciens abonnés.

Merci pour votre participation, 

La rédaction CareVox

 
L'article continue page suivante ...
Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :
Seniors Vieillissement