Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Audition pollution : et je coupe le son !
Audition pollution : et je coupe le son !
note des lecteurs
date et réactions
4 mars 2010
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Audition pollution : et je coupe le son !

Audition pollution : et je coupe le son !

C’est la société de l’image nous dit-on ...mais le son qu’en fait-on ? Et pourtant clair, grave, aigu, mat, sourd, doux, fort, léger,... le son nous entoure. A l’occasion de la journée nationale de l’audition qui aura lieu le 11 mars, nous nous sommes penchés sur la question.

Il y a urgence médicale et on ne s'en rend pas forcément compte : selon l'OMS, 278 millions de personnes dans le monde sont atteintes d'une perte auditive modérée ou profonde. Trois types de nuisances sonores sont responsables de cette situation : une écoute trop forte des sons, une mauvaise acoustique architecturale et la manipulation numérique sonore.

Pollution sonore et ses effets sur la santé

Le bruit est à l'origine de 2 types d'effets néfastes sur la santé. Il peut induire des effets physiologiques, telles que les lésions auditives, les pathologies cardiovasculaires et la pertubation du sommeil, et des effets psychologiques telles que des modifications des comportements de l'individu en rapport avec des pathologies psychiatriques ou psychomatiques (anxiété, dépression). Pour les personnes habituées aux fortes intensités sonores, on parle de dépendance créée par les neurotransmetteurs.

La morphologie de l'oreille

Trois étapes interviennent lors du processus de l'audition : la réception, la transmission et la perception. L'oreille se compose de trois parties :
-l'oreille externe, qui comprend le pavillon et le conduit auditif, est reliée à la réception
-l'oreille moyenne, où sont situés le tympan et la chaîne des osselets permet la transmission
-et l'oreille interne qui correspond à la cochlée est liée à la perception. La cochlée est tapissée de cellules ciliées, qui sont des cellules sensorielles non renouvelables.

Numérique, son et chiffres

Selon un rapport européen, 50 à 100 millions de citoyens de l'Union utilisent quotidiennement un baladeur (73% en marchant et 52% pendant leurs loisirs) et 1 millions de ces utilisateurs risquent de devenir sourds à les écouter trop fort et trop souvent. Une enquête réalisée par l'IPSOS révèle que ce sont les 15-19 ans qui ont les comportements les plus à risque. Ils écoutent trop fort la musique et le plus souvent sur baladeur. L'institut Ad'Hoc a réalisé pour la JNA (Association pour la Journée nationale de l'Audition) une étude auprès d'un milliers de jeunes mettant en avant les chiffres suivants :
- Les moins de 25 ans écoutent de la musique avec leur baladeur pendant 1h38 chaque jour.
- Les 15-17 ans ont en moyenne 2 à 3h d'écoute.
- 40% des 12-14 ans interrogés écoutent leur baladeur pour faire leur devoirs à la maison.
- 73% des jeunes interrogés règlent leur baladeur à puissance moyenne et 18% à forte puissance.
- et 37% des 15-19 ans manifestent des troubles de l’audition dans la vie quotidienne.

Intensité du son : oreille en danger

Selon les experts, la génération actuelle, celle du baladeur risque de connaître une baisse de l'audition vers 50-55 ans, soit dix ans plus tôt qu'à l'heure actuelle. Et près de 10 millions de jeunes sont susceptibles de vivre une perte partielle ou totale de l'ouïe. Les coupables : les baladeurs, les musiques amplifiées des concerts, des discothèques, les tirs de pétards lors de feux d'artifice, les alarmes et même le téléphone portable. 
Sur le plan anatomique, la perte de l'audition correspond à l'altération des cellules ciliées de l'oreille interne. Une exposition à des niveaux sonore très élevés entraîne de la pression dans la cochlée, pouvant faire exploser les cellules ciliées. Or les cellules ciliées ne se reproduisent pas. Leur disparition irrémédiable donne lieu à des troubles permanents de l'audition accompagnés ou non d'acouphènes. Par ailleurs des bruits trop élevés peuvent par un phénomène d'ondes de choc perforer le tympan ou causer une luxation de la chaîne des osselets. Selon le docteur Jean-Michel Klein, secrétaire général du Syndicat national des médecins spécialisés en ORL, un traitement très tôt par corticoïdes après un bilan avec audiogramme, peut limiter la perte de l'audition.
Avec les jeunes enfants, des précautions sont également à prendre. Le canal de l'oreille d'un jeune enfant est beaucoup plus petit qu'un enfant plus âgé ou un adulte. La pression acoustique entrant dans son oreille est alors plus grande. Un nourrisson peut en effet percevoir un son de 20 décibels de plus, qu'un enfant plus âgé ou un adulte.
Un bruit trop intense, trop élevé constitue donc un réel danger. Selon l'Institut national de la sécurité et de la santé, plus de 15 min d'exposition à 100 décibels est dangereux pour l'audition. Le bruit dans un stade de football peut atteindre 100 à 130 décibels. Par ailleurs les discothèques et les concerts, malgré la réglementation des 100 dB, les dépassent très souvent.
Meglena Kuneva, commissaire européen en charge de la protection des consommateurs, souhaite qu'avant septembre 2011, le volume sonore lors de l'allumage des baladeurs soit limité à 80 décibels. Les spécialistes estiment la limite supportable pour une écoute sur la durée à 85 dB.
A l'occasion de la 13ème journée nationale de l'audition, qui se tiendra le 11 mars prochain, aura lieu l'opération baptisée « Une journée sans mon baladeur ».
Boules Quies contre prothèses auditives : en attendant lors de manifestations à intensité sonore trop élevée, rien ne nous empêche comme le faisait le Général de Gaulle lorsqu'il se rendait à l'opéra, de porter des boules Quies. 

Réverbération du son : oreille en danger

L'acoustique des lieux peut également entraîner des problèmes d'audition. Les ondes sonores sont renvoyées par les murs, le sol, le plafond, les vitres, les tables...et elles continuent à se propager après la fin de leur émission. Le confort sonore grâce à des parois absorbant les sons doit donc être pris en compte.

Compression du son : oreille en danger

La compression des sons par les technologies numériques peut également endommager notre audition, en la fatigant et la transformant. Le procédé de la compression est apparu dans les années 6O avec le rock. Cette technique consiste à manipuler les sons pour remonter tous les sons faibles compris entre 5 et 30 décibels et en faire des sons plus forts. Avec la manipulation des sons, il n'y a plus de nuances sonores, de nuances musicales, de modulations naturelles des sons, les silences sont supprimés, c'est pourquoi notre système auditif de plus en plus sollicité risque de se fatiguer plus rapidement. Or cette compression est partout dans les médias : télé, radio, MP3, jeux vidéos. Elle risque donc de transformer notre façon d'entendre, de réceptionner le son en « aseptisant » la modulation des sons.

Plus de bruits de couloir, ça peut plaire, mais... ne plus entendre de bruit d'autos, de bruit de voix, de bruit d'insectes, de bruit d'ailes, de bruits de mots, de bruits de discussions, de bruits de vent, de bruits de pluie, de bruits de maison, de bruits de vaisselle, de bruits de pas, de bruits de rire, de bruits de sanglots... le monde est triste, non ? 
 

L.C Journaliste pour CareVox

SOURCES

  • http://www.lepost.fr/article/2010/03/03/1967884_la-generation-baladeur-sera-t-elle-sourde-a-50-ans.html
    http://www.starsavenue.fr/2010/03/02/les-baladeurs-numeriques-avec-moderation/
    http://www.francesoir.fr/sante/2010/03/03/generation-baladeur-sourds-a-50-ans.html
    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/sondage-plus-d-1-h-30-de-baladeur-par-jour-chez-les-12-25-ans-02-03-2010-806669.php
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/02/01011-20100302FILWWW00451-les-baladeurs-ecoutes-1h30jour.php
    http://sante-plus.org/article494.html
    http://www.santenews.org/index.php?post/2010/03/02/Baladeurs-num%C3%A9riques-%3A-quels-risques-pour-l%E2%80%99audition
    Http://www.nytimes.com/2010/03/02/health/02baby.html?ref=health
    http://www.lefigaro.fr/sante/2010/01/16/01004-20100116ARTFIG00131-comment-rendre-les-lieux-publics-moins-bruyants-.php
    http://www.lefigaro.fr/sante/2010/01/09/01004-20100109ARTFIG00657-plus-d-un-adolescent-sur-dix-souffre-d-un-debut-de-surdite-.php
    http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=13006
    http://www.sciencedaily.com/releases/2010/02/100201093037.htm
    http://www.sciencedaily.com/releases/2010/02/100201093037
    http://www.sciencedaily.com/releases/2010/02/100201171641.htm
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté