Accueil du site
> Santé & Maladies > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Asthme, qui sont les coupables ?
Asthme, qui sont les coupables ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Asthme, qui sont les coupables ?

Asthme, qui sont les coupables ?

Terrain génétique, environnement, allergie, infections : autant de facteurs favorisants dont la conjugaison se solde par l’apparition de la maladie asthmatique.

En France, l'asthme concerne près de 4 millions d’individus, soit 8 à 10 % des enfants et 5 à 7 % des adultes. Cette fréquence importante, en constante augmentation, est liée aux récentes mutations du mode de vie mondial (tabagisme, industrialisation, pollution, urbanisation) et à l’accroissement considérable des allergies.

Génétique et environnement

L’asthme est une maladie plurifactorielle. Le terrain génétique joue un rôle essentiel : des antécédents familiaux d’allergie ou d’asthme sont retrouvés dans 49 à 75 % des cas. Mais l’environnement est tout aussi important, l’hérédité ne s’exprimant que si certaines circonstances sont réunies : facteurs irritants (air sec et froid, temps humide, fumée de tabac, pollution, produits chimiques irritants sur le lieu du travail) ; infections des voies respiratoires (rhume, grippe, bronchites, pneumonies) ; exercice physique ; enfin, présence d’allergènes (pollens, phanères d’animaux, acariens, moisissures, venin d'hyménoptères, certains aliments).

Le terrain allergique fait le lit de l’asthme ; un grand nombre de patients allergiques deviennent asthmatiques et une poussée d’allergie non traitée, notamment sous forme de rhinite, peut déclencher une crise d’asthme. La recherche d’une allergie et de ses causes éventuelles fait donc partie du bilan de la maladie asthmatique, car son traitement, voire son éradication via des traitements désensibilisants améliore souvent nettement le quotidien de l’asthmatique.

Pollution extérieure et intérieure

Si la pollution extérieure, l’exposition aux produits chimiques inhérentes à certaines professions et le climat sont souvent incriminés par les patients, il ne faut surtout pas négliger la part importante de la pollution dite intérieure, ce terme regroupant tous les facteurs irritants rencontrés dans l’environnement domestique, notamment la poussière de maison, riche en acariens, poils d'animaux domestiques, fibres végétales, squames de peau, moisissures, cendres, etc., les aérosols et produits ménagers, les moisissures et champignons, mais aussi le tabagisme actif ou passif.

Autant de facteurs sur lesquels on peut agir : utilisation de literie anti-acarienne, lavage et ménage fréquents, pas d’utilisation d’aérosols, éviction du tabac… Là aussi, une enquête environnementale minutieuse est indispensable en cas d’asthme : les mesures simples de lutte contre la pollution intérieure sont des éléments importants du traitement de cette maladie.

Dr Daniel Le Courtois


Bon à savoir : Asthme professionnel

Il représente 5 à 10 % des asthmes en France, et concerne des sujets jeunes et actifs. Certains métiers sont particulièrement concernés.

  • Boulangers pâtissiers : farine de blé et seigle, enzymes améliorants mais aussi contaminants comme acariens de stockage, charançons du blé, papillons, blattes, etc.
  • Personnel soignant, paramédical ou médical (latex des gants).
  • Coiffeurs : produits de décoloration, teintures et permanentes capillaires.
  • Peintres : peinture au pistolet, solvants.
  • Travailleurs du bois.
  • Personnels de nettoyage.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.


 
Numéro Mars 2011

Le magazine Bien-être et santé est un mensuel gratuit offert à leurs clients par les pharmaciens abonnés uniquement. Pour savoir si votre pharmacie est partenaire, rendez-vous sur le site dédié.

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Commentaires
0 vote
par France (IP:xxx.xx2.221.186) le 11 juillet 2011 a 23H52
France (Visiteur)

Dans la liste des nombreux allergisants cités comme responsables potentiels, il en manque un de taille : les produits laitiers. Je l’ai expérimenté dans ma famille !