Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Après la Chine, le H5N1 tue en Indonésie
Après la Chine, le H5N1 tue en Indonésie
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 janvier 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Après la Chine, le H5N1 tue en Indonésie

Après la Chine, le H5N1 tue en Indonésie

Le ministère de la Santé indonésien a annoncé le 10 janvier qu’un homme âgé de 23 ans avait succombé au virus H5N1 dans l’archipel. L’Indonésie, qui est le pays au monde le plus touché par la grippe aviaire, n’avait pas connu de cas mortel depuis trois mois.

Le décès d’un jeune homme des suites de la grippe aviaire en Indonésie est un événement troublant à plus d’un titre. La nouvelle a éclaté dix jours à peine après l’annonce d’un cas mortel en Chine, ce dernier survenant à son tour quelques semaines après une révélation qui est allée jusqu’à semer l’inquiétude chez des gouvernements aux quatre coins des continents : Une expérience menée dans un laboratoire néerlandais a en effet donné naissance, l’été dernier, à un virus mutant de la grippe aviaire, très contagieux et mortel, capable de se transmettre entre humains. Et si cet "incident" passionne, depuis, la communauté scientifique du monde entier, les craintes d’une résurgence de l’épidémie sont désormais bien réelles.

En Indonésie, pays qui n’avait vu aucune personne succomber du virus H5N1 depuis le 10 octobre dernier, le décès annoncé le 10 janvier a donc un écho retentissant. Le responsable des maladies infectieuses au ministère de la Santé, Tjandra Yoga, a aussitôt confirmé : « les résultats des tests sont incontestables : l’homme passé de vie à trépas était atteint de grippe aviaire ». La victime est un homme âgé de 23 ans qui résidait dans la banlieue nord de Jakarta. Selon le quotidien Jakarta Post, il aurait succombé à une forte fièvre le week-end dernier, et ce après que des médecins aient cru à tort qu’il était atteint de dengue.

Selon le site mesvaccins.net, la plupart des cas de grippe aviaire en Asie se déclenchent en relation avec des élevages de volaille, et la surveillance de l’avifaune dans les pays du continents n’est pas toujours optimale. Il est vrai en outre que l’Indonésie ne figure pas parmi les pays faisant preuve d’une particulière énergie dans la lutte contre le H5N1 : En dépit des réglementations, de nombreux ménages continuent d’y vivre en contact avec des volailles élevées pour leur consommation. Et d’après le site en question « il ne peut être exclu qu’un grand nombre d’oiseaux sauvages soient affectés, pouvant être à l’origine de propagation et de réintroduction du virus ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté