Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ail et oignon : un authentique duo bien-être
Ail et oignon : un authentique duo bien-être
note des lecteurs
date et réactions
30 novembre 2010
Auteur de l'article
Essentielle, 16 articles (Rédacteur)

Essentielle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
16
nombre de commentaires
0
nombre de votes
13

Ail et oignon : un authentique duo bien-être

Ail et oignon : un authentique duo bien-être
L'ail et l'oignon font partie de la famille de alliacées. Ces deux bulbes, bases principales du régime méditerranéen, regorgent de bienfaits pour la santé. Connues pour leurs propriétés diurétiques et antibactériennes, les alliacées ont d'autres pouvoirs insoupçonnés. Tour d'horizon des vertus de ces alicaments...


Des alliés contre l'hypertension

Riches en potassium, en eau et en fructosanes, l'ail et l'oignon favorisent l'élimination de l'eau par les reins. Le pouvoir drainant de ces bulbes permettrait même, à long terme, de réguler la tension artérielle et donc de lutter contre l'hypertension, comme l'a récemment confirmé une étude menée par des chercheurs australiens :


 "C'est ce que viennent de découvrir des chercheurs australiens qui ont testé les effets de cette liliacée sur des personnes souffrant d'une tension artérielle trop élevée. Pour cela ils n'ont pas lésiné et ont utilisé les grands moyens de la pharmacoépidémiologie.
 Après avoir enrôlé 50 personnes ayant une hypertension, déjà traitées par des médicaments, mais présentant une tension artérielle mal contrôlée. La moitié d'entre eux a reçu quatre gélules contenant des extraits d'ail et l'autre moitié quatre gélules de placebo (produit inactif) pendant douze semaines. Au terme de l'essai, les volontaires recevant les gélules d'ail avaient incontestablement une tension plus basse en moyenne que les autres." (Le Figaro, 25 novembre 2010)

Mais, pour profiter de cette vertu, veiller toutefois à ne pas trop saler vos repas... le goût marqué de ces plantes devrait suffire.

Des anti-inflammatoires avérés

Réputé pour soigner les infections de la peau, l'oignon était un remède utilisé par les nourrices pour panser les plaies et soulager les brûlures. On recommandait également leur consommation pour soigner les infections intestinales, urinaires et pulmonaires. Une méthode qui marche encore ! Mais les propriétés anti-inflammatoires de l'oignon ne s'arrêtent pas là. Regorgeant de substances soufrées, l'oignon serait ainsi un antiallergique puissant, notamment contre l'asthme. Un point commun qu'il partage avec l'ail. Sachez enfin que frotter une rondelle d'oignon crues sur des piqûres d'insectes permet de soulager les démangeaisons rapidement
Toutefois, la consommation régulière d'ail et d'oignon ne peut bien sûr pas remplacer les antibiotiques en cas d'infection importante, même si de nombreuses études ont prouvé que ces plantes préviennent la prolifération de certaines souches bactériennes.

Un "coktail anti-cancer"

Leurs propriétés antioxydantes aidant à la neutralisation des radicaux libres, ces alliacées seraient de précieux alliés contre le cancer. Par exemple, l'oignon, particulièrement riche en quercétine, favoriserait la prévention des cancers du tube digestif. Et l'ail n'est pas en reste puisque ses composés sulfurés permettraient de freiner le développement de certains cancers, tant par son action protectrice envers les dommages causés par les substances cancérigènes que par sa capacité à empêcher les cellules cancéreuses de croître.

Bons pour le cœur


Les alliacées fluidifient le sang, prévenant ainsi la formation de caillots pouvant boucher les artères et réduisant le risque d'infarctus. Selon les études les plus récentes, la consommation d'une gousse crue par jour (bonjour l'haleine !) permettrait d'abaisser le mauvais cholestérol (LDL) de 20%.


Des aromates bienfaisants à consommer régulièrement

Les bienfaits des alliacées ne peuvent se constater que sur la durée : seule une consommation régulière et en quantité suffisante peut permettre de profiter 
de leurs "effets santé".
Petit conseil pour celles et ceux qui digèrent mal l'ail et l'oignon ou ont peur de gâcher une soirée à deux : associez-les à des herbes aromatiques rafraichissantes comme le persil, le basilic, le romarin ou le thym. Cela facilitera la digestion et vous débarrassera de la mauvaise haleine. Et puis surtout, pensez à toujours retirer le petit germe vert qui reste souvent dans l’ail…
Et pour ceux que l'ail dégoûte réellement mais qui veulent tout de même tester ses bienfaits, sachez qu'il existe des compléments alimentaires en gélules parfaitement indolores, en vente en pharmacie ou sur Internet.

Le vieil adage populaire qui voudrait que "de l’ail dans son jardin éloigne le médecin ne semble donc pas dénué de certains fondements scientifiques… Quant à savoir pourquoi l’ail éloigne les vampires… c’est une autre histoire !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté