Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ah, vous prenez aussi en charge les adultes ?! ou l’orthophonie, une profession encore trop mal connue
Ah, vous prenez aussi en charge les adultes ?! ou l'orthophonie, une profession encore trop mal connue
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2010 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Redac'Ortho, 7 articles (Orthophoniste)

Redac’Ortho

Orthophoniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
7
nombre de commentaires
1
nombre de votes
1

Ah, vous prenez aussi en charge les adultes ?! ou l’orthophonie, une profession encore trop mal connue

Ah, vous prenez aussi en charge les adultes ?! ou l'orthophonie, une profession encore trop mal connue

Les orthophonistes sont les rééducateurs du langage oral et écrit, des troubles de la voix ….du tout-petit jusqu’à la personne âgée.

Mais qu’est-ce que cela peut-il bien signifier ?
Des exemples :
intervention de l’orthophoniste dans les services de néo-natalité, prise en charge des enfants atteints de maladies génétiques, (trisomies, 22Q11), rééducation des patients « dys » (dyslexies, dysorthographies, dysphasies, dyscalculies), rééducation des troubles consécutifs aux accidents vasculaires cérébraux (AVC), rééducation des aphasies, autisme,syndromes parkinsoniens, maintien des fonctions de communication pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, TED, rééducation lors de surdités, lecture labiale pour les personnes devenues sourdes, rééducation de la déglutition atypique, personnes bègues, prise en charge orthophonique de tous les handicaps chez l’enfant et chez l’adulte, rééducation des troubles de la voix (dysphonie), prise en charge des personnes laryngectomisées.

Qui peut aller consulter ?

Comme le montrent les exemples ci-dessus, tout le monde peut demander un bilan chez l’orthophoniste à partir du moment où le langage oral (parole, articulation, syntaxe, compréhension), le langage écrit (lire, écrire, comprendre, raisonner), la mémoire (se souvenir de … atteintes des fonctions cognitives dans une aphasie, un syndrôme parkinsonien, une chorée de Huntington par exemple), la phonation sont lésés.

Doit-on passer chez le médecin ?

OUI
Les orthophonistes sont des auxiliaires de santé, par conséquent ils ne peuvent exercer qu’avec une prescription médicale. Un médecin généraliste peut rédiger cette ordonnance.
« Bilan orthophonique avec rééducation si nécessaire » ou « bilan d’investigation »

Pas d’ordonnances – pas de prise en charge possible.

Est-ce que c’est remboursé ?
OUI

Est-ce que les mutuelles prennent en charge la part complémentaire ?
OUI, en règle générale, n’hésitez pas à demander à votre mutuelle.

Comment ça se passe pour le remboursement ?
A l’issue du bilan, si la prise en charge orthophonique est indiquée, alors, l’orthophoniste rédigera une Demande d’Entente Préalable (DEP) que la patient envoie à la CPAM dont il dépend. 
Les soins peuvent commencer 15 jours après l’envoi de la DEP.

Est-ce qu’il y a des dépassements d’honoraires ?

NON
Nos actes sont codifiés (AMO) et selon la pathologie nous appliquons un coefficient multiplicateur. Les cotations sont fixées par la NGAP, notre nomenclature.
Un acte pour du langage écrit ( prise en charge de la dyslexie) est coté AMO 10.1.
Combien de temps durent les séances ?
Entre 30 et 45 minutes selon la pathologie.

Combien de temps dure une prise en charge ?
Pas de réponses toutes faites, cela dépend du patient et de sa pathologie.
Cela peut durer 10 séances, comme 50. six mois comme plusieurs années, à raison d’une, deux voire trois fois par semaine.

C’est un peu une mode quand même non ? Y a tant de monde que cela, parce que les délais d’attente sont quand même longs parfois…

Ce qui est clair pour moi, orthophoniste, acteur de santé et de prévention, c’est que plus la rééducation est précoce, plus la prise en charge est efficace. On ne va pas laisser attendre une personne atteinte d’une aphasie, ni un enfant de 3 ans qui ne parle pas, ni une personne sourde.
Ce n’est pas un effet de mode mais plutôt les conséquences d’actions de prévention menées par les orthophonistes. Les patients ne viennent plus aussi tardivement qu’avant en pensant que « çà va venir tout seul ». De nos jours, le plus souvent, ils sont correctement orientés, au bon moment pour eux ?
Nous ne sommes pas également répartis sur les territoires et certaines zones manquent cruellement de professionnels de santé. Donc les délais d’attente sont parfois longs.

Pour savoir quand consulter : www.infolangage.org
Pour encore plus d’infos sur la profession : www.orthophonistes.fr
 

Redac'ortho
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Orthophonie
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx2.114.226) le 13 décembre 2010 a 17H57
 (Visiteur)

Essayez plutot la dentosophie, pas besoin d’arrachage de dent ni de fil barbelé sur les dents

0 vote
par redacortho (IP:xxx.xx9.48.72) le 26 décembre 2010 a 16H27
redacortho (Visiteur)

bonjour l’orthophonie n’est pas l’orthodontie..

0 vote
par MS (IP:xxx.xx6.148.149) le 22 avril 2013 a 12H07
MS (Visiteur)

Le LSCP (Laboratoire de Sciences Cognitives et de Psycholinguistique) réalise actuellement un projet de recherche sur la dyslexie et recherche des participants.

Le projet Dysbrain est un projet de recherche sur la dyslexie, visant à mieux comprendre les bases biologiques de la dyslexie développementale. Il est financé par l’Agence Nationale de la Recherche, et a démarré début 2012. Les initiateurs de ce projet lancent un appel à des personnes adultes personnes volontaires pour participer à la recherche. Ils recherchent principalement des participants adultes, âgés de 18 à 40 ans, qui ont des antécédents de difficultés d’apprentissage de la lecture et/ou de l’écriture.

Si vous répondez à ce profil, et si vous êtes volontaire pour participer à cette recherche, ou si vous souhaitez déjà obtenir plus d’informations, merci de contacter Mlle Sanaa Moukawane par email sanaamkw@gmail.com