Accueil du site
> Dossiers > Les troubles sexuels
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Adénome de la prostate et troubles sexuels
Adénome de la prostate et troubles sexuels
note des lecteurs
date et réactions
6 avril 2010
Auteur de l'article
A.C., 22 articles (Journaliste)

A.C.

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Adénome de la prostate et troubles sexuels

Adénome de la prostate et troubles sexuels

L’adénome de la prostate est une maladie qui fait encore peur et qui est souvent confondue avec une forme de cancer. Apprenez à démêler le vrai du faux !

Qu'est-ce qu'un adénome de la prostate ?


Un adénome est une tumeur bénigne qui provoque un grossissement de la prostate. Less hommes sont les principaux concernés et 40% des malades sont âgés de plus de 50 ans. La maladie est considérée comme une conséquence du vieillissement du corps.

Parfois, il est possible de ne sentir aucun symptôme et c'est lors d'un contrôle de routine que l'anormalité peut être repérée.
Pour les autres patients, les signes de la maladie sont dominés par des troubles urinaires :
 

  • dysurie (oblige le patient à pousser pour uriner) ;
  • pollakiurie (envies d'uriner fréquentes et de faible abondance). Au départ, ces envies se manifestent seulement la nuit puis progressivement, elles surviennet jour et nuit ;
  • faiblesse du jet ;
  • envies urgentes d'uriner.
  • apparition d'infections urinaires à répétition


Comment le diagnostiquer ?

Le médecin va pratiquer un toucher rectal afin de détecter toute anomalie de la prostate. Il est également de coutume de faire des analyses d'urine et de sang.
Il est important de ne pas dramatiser en cas de découverte d'un adénome de la prostate. Cette maladie est une pathologie différente d'un cancer. La tumeur bénigne ne se transforme pas systématiquement en cancer, même s'il convient de la surveiller.Quels sont les symptômes ?

 

Comment le soigner ?

Lorsque les douleurs sont permanentes et qu'un traitement médicamenteux ne fait pas d'effet, une opération est envisageable. C'est la résection endoscopique, comme l'explique en détail le site uropage.com.

"La résection endoscopique de la prostate est faite par les voies naturelles avec un instrument appelé résecteur qui comporte à son extrémité une anse métallique. Dans cette anse circule un courant électrique qui peut soit couper soit coaguler le tissu prostatique, permettant de "raboter" progressivement la partie de la prostate qui est responsable de l'obstruction urinaire. En fin d'intervention, une sonde urinaire est mise en place pour quelques jours. Les fragments de prostate enlevés lors de l'intervention sont analysés pour confirmer le caractère bénin de la prostate."

A la suite de cette opération, il est possible de trouver du sang dans les urines et d'avoir des envies impérieuses d'uriner pendant quelques temps. Ces problèmes se résolveront rapidement.

 

Adénome de la prostate et sexualité

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent l'adénome de la prostate n'entraîne pas particulièrement de troubles sexuels. La baisse de la libido et des qualités érectiles du pénis sont plus liés à l'âge qu'à la maladie en elle-même.

En revanche, si vous subissez une résection endoscopique, vous serez confrontés à quelques problèmes d'ordre sexuels dont le principal est l'éjaculation rétrograde (dans 8 cas sur 10), comme l'indique le site uropage.com.

"Lors des rapports, le sperme n'est plus émis vers l'extérieur, mais vers la vessie. Par contre, les érections ne sont pas affectées par l'intervention et l'orgasme est conservé même s'il ne s'accompagne plus d'émission de sperme."

SOURCES

  • http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_511_adenome_prostate.htm

    http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cancer_prostate/278-adenome-prostate.htm

    http://www.uropage.com/ART_malpros4.php

    http://www.prostate.asso.fr/adenome/index.php
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté