Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
7 jours pour trouver les 700 000 diabétiques qui s’ignorent
7 jours pour trouver les 700 000 diabétiques qui s'ignorent
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 juin 2012
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

7 jours pour trouver les 700 000 diabétiques qui s’ignorent

7 jours pour trouver les 700 000 diabétiques qui s'ignorent

La 1ère semaine nationale de prévention du diabète a démarré le 4 juin dernier. L’Association française des Diabétiques a saisi l’occasion pour sensibiliser le grand public sur la nécessité de procéder à des tests. Les diabétiques qui s’ignorent sont de plus en plus nombreux. Et dans un cas sur dix, la maladie n’est détectée qu’à l’occasion d’un problème de santé.

Ce n’est pas trop tôt. Au vu des conséquences graves que le diabète peut engendrer, au travers des accidents cardio-vasculaires, des insuffisances rénales, de la cécité précoce ou même des amputations, la France méritait bien une semaine nationale de prévention du cette maladie. Et l’événement, qui a cours jusqu’au 10 juin, est ponctué d’animations et de sensibilisations au diabète à travers tout l’hexagone. Les organisateurs mettent l’accent sur l’hérédité qui, comme pour d’autres maux tels que le surpoids (lui même un facteur pouvant rendre diabétique), conditionne fortement le diabète. Le risque de développer un diabète est en effet accru de 40% en cas de parent diabétique. Et ce risque monte à 70% si les deux parents souffrent de cette maladie.

Mais si l’on ne peut agir sur l’âge et l’hérédité, il est en revanche possible d’adopter des comportements préventifs, en équilibrant davantage les repas et en pratiquant une activité physique. L’Association française des Diabétiques (AFD) rappelle pour sa part qu’un simple test permet à chacun d’évaluer son facteur de risque de voire apparaître la maladie. L’appel, relayé tout au cours de la semaine, sera-t-il entendu par les quelques 700 000 diabétiques qui s’ignorent dans l’hexagone ? Patrick Vexiau, chef du service de diabétologie à l’Hôpital Saint Louis de Paris et numéro un de l’AFD, veut y croire : « Ce n’est pas un mystère que tant de diabétiques s’ignorent. Cette maladie est sournoise et silencieuse. Entre cinq à dix ans s’écoulent en moyenne entre le moment où elle se déclare et son diagnostic. Seule une petite minorité de personnes se font mesurer la glycémie à jeûn, et dans un cas sur dix le diabète est découvert à l’occasion d’une complication de santé, comme un infarctus ».

Il est vrai que la crise ne facilite pas la tâche des médecins : Victimes de la précarité, les personnes ne bénéficiant pas d’un accès correct aux soins sont de plus en plus nombreuses, et ces dernières ont évidemment moins de chances d’être détectées. Malgré les éventuelles circonstances, un site (www.contrelediabete.fr), qui vient d’être crée, peut être relayé pour permettre aux Français de faire un test sur les risques qu'ils ont de développer un diabète.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Test Diabète