Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
30 ans de Sida en deux émissions télé
30 ans de Sida en deux émissions télé
note des lecteurs
date et réactions
25 novembre 2010
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

30 ans de Sida en deux émissions télé

30 ans de Sida en deux émissions télé

La Journée mondiale de lutte contre le Sida approche. Elle battra le pavé le 1er décembre prochain. A cette occasion, et pour faire écho à l’espoir de venir un jour à bout de la maladie –le nombre de nouvelles infections ayant reculé de 19% depuis 1999- deux émissions reviennent sur le développement du virus et sur les conditions de vie des séropositifs à travers le monde.

Le premier échantillon recensés du VIH fut recueilli en 1959 à Leopoldville (aujourd’hui Kinshasa) dans l’actuelle République démocratique du Congo. Par la suite un américain homosexuel en 1969 puis un marin hétérosexuel norvégien en 1976 ont présenté des signes du virus. En 1978, des premiers cas franchissent la porte des cabinets médicaux aux USA. En 1979, des médecins de New York et de Los Angeles observent une « forme étrange de cancer » chez beaucoup de leurs patients homosexuels. Personne ne trouve encore d’explication. C’est à la fin de l’année 1980, il y a exactement 30 ans, qu’un immunologiste américain du nom de Michael Gottlieb décrit pour la première fois la maladie.

L’année suivante, la pandémie rattrape officiellement la France, même si là encore, quelques marins français auraient montré des signes de la maladie dès la fin des années 70. L’alerte est donnée au niveau mondial. Et c’est en 1982 que le fléau reçoit le nom de Sida. Qui aurait été le « patient zéro » qui a propagé le virus ? Les spécialistes évoquent un steward canadien du nom de Gaëtan Dugas (décédé en 1984 de la maladie), qui aurait eu des rapports sexuels avec la plupart des premiers cas rapportés aux USA. Aux origines de la maladie, certains parlent d’une erreur de manipulation en laboratoire, d’autres évoquent un étrange « singe vert », ou encore d’un déclenchement du virus par consommation de la viande de chimpanzés en Afrique centrale. Rien n’a été prouvé et le mystère est total.

Mais la suite, on la connaît. En trois décennies 30 millions de personnes sont mortes du Sida dans le monde, principalement dans les pays en développement. En France, comme ailleurs, de nombreuses personnalités ont été terrassées par le virus. Michel Foucault, Thierry Le Luron, Jean-Paul Aron, Guy Hocquenghem, Hervé Guibert, Cyril Collard, Jean-Luc Lagarce ou tout récemment Mano Solo témoignent de toute une « génération psychose » qui a côtoyé le Sida. Les documentaires que proposent Arte et France 2 soulèvent de nombreuses questions, notamment concernant la vie des personnes infectées par le VIH ou les avancées scientifiques récentes permettant de neutraliser l’épidémie.

Ce soir, jeudi 25 novembre à 22h30, sera diffusé le documentaire « La bataille du Sida ». Réalisé par Laurent Firode et Laurence Beauvillard, le film revient sur la compétition livrée par les chercheurs pour découvrir le virus. Le mardi 30 novembre à 22h20, ce sera au tour d’Arte de proposer une « Thema ». Un reportage, « Good bye Sida ? », signé Alain Maneval et Yvonne Debeaumarché dressera un état des lieux des enjeux de la maladie, son historique et sa propagation. Grâce aux trithérapies apparues en 1996, l’épidémie est en partie contrôlée et la mortalité a chuté de 80% chez les contaminés. L’avenir reste toutefois très incertain, et des enjeux vitaux restent en suspens. Si les aspects scientifiques de l’épidémie vous intéressent, vous regarderez avec intérêt ces deux documentaires.

La Bataille du sida, documentaire de Laurence Beauvillard et Laurent Firode, sur France 2 le jeudi 25 novembre à 22h30

Good Bye Sida ?, Thema présentée par Alain Maneval, sur Arte le mardi 30 novembre à 22h20

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté