Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
14 juillet : attention à vos yeux !
14 juillet : attention à vos yeux !
note des lecteurs
date et réactions
12 juillet 2013
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

14 juillet : attention à vos yeux !

14 juillet : attention à vos yeux !

A la veille des festivités du 14 juillet, le Pr Brézin, chef du service d’ophtalmologie des hôpitaux universitaires Paris-Centre nous en dit plus sur les précautions à prendre pour protéger nos yeux.

« Chaque année, à cette période de l’année, nous voyons arriver aux urgences ophtalmologiques de l’Hôtel-Dieu des lésions oculaires liées aux pétards. En quelques secondes, une fête joyeuse peut basculer en drame pour celui ou celle ayant été victime d’une explosion à proximité de son œil. Les conséquences peuvent être superficielles, telles que des lacérations de la cornée. Ces manifestations sont très douloureuses, mais guérissent habituellement sans séquelle. En revanche, l’explosion entraine parfois une contusion sévère du globe oculaire qui peut entraîner des séquelles irréversibles sur la vision. Des hémorragies intra-oculaires, des luxations du cristallin, des glaucomes post-traumatiques ou des lésions rétiniennes font partie de la liste des complications graves que nous observons. Il n’est pas une année où ne recevons pas au moins un, souvent plusieurs, de ces cas. Insistons donc sur cette recommandation de bon sens : ne jamais lancer un pétard vers le visage d’un compagnon de fête ! » explique le Pr Brézin.

Les urgences d’ophtalmologie de l’Hôtel-Dieu

L’Hôtel-Dieu est aujourd’hui le site d’accueil des urgences ophtalmologiques de l’AP-HP et l’un des seuls sites en Ile-de-France capable de prendre en charge 24h/24, 7 jours sur 7, toutes les pathologies oculaires. Chaque année, les équipes des urgences ophtalmologiques prennent en charge 28000 passages aux urgences, 26000 consultants externes et réalisent 56000 interventions et 53000 admissions, dont une majorité en hôpital de jour.

La consultation en urgence est motivée par des pathologies oculaires allant des plus bénignes aux plus graves : environ 25% des patients consultent pour des troubles sans gravité, 50% pour des pathologies de gravité moyenne et 25% pour des affections oculaires graves, c’est-à-dire susceptibles d’entrainer des troubles irréversibles de la vision.

Les affections bénignes sont souvent liées à des troubles de la surface oculaire : conjonctivites, accidents domestiques mineurs avec projections de divers produits irritants sur la cornée, erreurs mineures de manipulations de lentilles de contact… Les affections graves sont hélas trop souvent liées à des accidents qui auraient pu être évités grâce à des mesures de protection appropriées, comme le port de lunettes de protection pour les activités de bricolage. Dans de nombreux autres cas, la précocité de la consultation aux urgences est essentielle pour le pronostic. A titre d’exemple, traiter une déchirure de la rétine au laser permet d’éviter un décollement de rétine dont le traitement nécessite des interventions chirurgicales complexes.

De 2013 à 2016, c’est-à-dire jusqu’à l’ouverture d’un centre lourd d’ophtalmologie à Cochin, les urgences ophtalmologiques et l’activité d’ophtalmologie de l’Hôtel-Dieu sont maintenues sur le site.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté