Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sevrage du cannabis : l’aide psychologique est préconisée
Sevrage du cannabis : l'aide psychologique est préconisée
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 octobre 2008 | 13 commentaires
Auteur de l'article
Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute, 156 articles (Psychopraticien certifié)

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute

Psychopraticien certifié
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
156
nombre de commentaires
2
nombre de votes
83

Sevrage du cannabis : l’aide psychologique est préconisée

Sevrage du cannabis : l'aide psychologique est préconisée

Une étude récente préconise une aide psychologique pour mieux faire face au symptômes induits par l’arrêt de drogues douces telles que le cannabis (ou marijuana).

JPEG - 10.3 ko
Sevrage du cannabis : l’aide psychologique est préconisée

Quels sont les symptômes de sevrage du cannabis (marijuana) ? Les consommateurs de cannabis qui cessent de fumer peuvent être portés à recommencer en raison des symptômes de sevrage. Dans une étude auprès de fumeurs qui essayaient de se défaire de l’habitude, environ 1/3 ont recommencé pour soulager ou éviter les symptômes de sevrage tels que l’irritabilité et l’anxiété.

La recherche menée par le Dr. David Gorelick* impliquait 469 fumeurs, âgés de 18 à 64 ans, dont le quart avait fumé plus de 10.000 fois dans leur vie (l’équivalent d’une consommation quotidienne pendant 27 ans) et plus de la moitié avait fumé plus de 2.000 fois.

42% ont vécu au moins un symptôme de sevrage quand ils ont essayé de quitter. Les symptômes plus fréquents étaient les envies de fumer, l’irritabilité, l’ennui, l’anxiété et les perturbations du sommeil.

De ceux qui ont rapporté des symptômes, 78% (33% de l’ensemble des participants) ont dit avoir recommencé à consommer pour réduire ces symptômes.

Une précédente recherche avait recensé les symptômes suivants : fatigue, faiblesse, bâillements, hypersomnie, ralentissement psychomoteur, anxiété et dépression. Ces symptômes induisaient une détresse, nuisaient au fonctionnement et amenaient à reconsommer pour éviter la détresse.

“Les gros fumeurs de cannabis doivent savoir qu’ils peuvent vivre un syndrome de sevrage qui les rendra inconfortables quand ils essaieront d’arrêter”, dit Gorelick. “C’est pourquoi il leur est indispensable de se faire suivre par un psychothérapeute formé aux addictions, afin de les aider à se reconstruire en sachant comment affronter la vie “réelle”".

Cette étude a été présentée au congrès de l’American Psychiatric Association.

* Du National Institute on Drug Abuse, à Baltimore.

Source : WebMD

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute. Mon blog: PSYCHOTHERAPIE - SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE - COACHING (à Toulouse)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par rachelfanny (IP:xxx.xx4.199.215) le 2 décembre 2008 a 16H14
rachelfanny (Visiteur)

bonjour !je fumais une dixaines de joints par jour !ca fais 6 mois que j’ai arreter le canabis et mes symptomes sont invivable !je fais des crises de panique grave,environ 4 par jours,tension arteriel importante,ce qui m’empeche d’avoir une vie normale et m’empeche de travailler !je suis suivie psychologiquement et j’ai un traitement depuis 5 mois !je n’ai plus fumer depuis,mais je me pause toujours la question si j’ai fait le bon choix !je suis quelqu’un de tres anxieuse de nature et une enfance tres douleureuse !medicaments a vie ou fumette ???????????

4 votes
par Vince (IP:xxx.xx2.134.51) le 6 mars 2012 a 03H16
Vince (Visiteur)

@rachelfanny

Courage ! Tu passes le plus dur. Il faut 6 à 12 mois pour que tes cellules se désintoxiquent. Je suis passé par là. J’ai été suivi par un psy, qui m’a prescrit des anti-dépresseurs. Aujourd’hui c’est fini. Hormis quelques envies sporadiques, et facilement contrôlées, ça n’est plus si dur. Pourtant j’avais la même conso que toi. Tiens le coup !!!! Ne lâche rien !!!! Tu est plus forte que ce truc. Courage ! (Et t’inquiètes pas, tu pourras arrêter les médicaments très rapidement une fois sevrée)

3 votes
par gwendo (IP:xxx.xx0.249.149) le 15 mars 2010 a 15H16
gwendo (Visiteur)

Bonjour, Mon conjoint fume des cigarettes (1 paquet par jour) et du cannabis depuis 10 ans (2 ou 3 joints par jour). Il a 27 ans. Il a arrêté à plusieurs reprises le canabis : par exemple pendant nos vacances ou lorsqu’il s’en sentait capable mais il a toujours fini par reprendre sans que je sois toujours au courant. Il n’a jamais réussi à arrêter la cigarette plus de 24h. Il a arrété de fumer du canabis depuis 2 semaines et il ne veut pas rechuter. Je souhaite vraiment pouvoir l’aider mais je ne sais pas comment. Nous vivons en couple à Paris depuis 15 mois. Depuis qu’il a arrêté il est invivable. Il est mille fois plus irritable que d’hab, alors qu’avant déjà c’était limite. Il fait des cauchemards toutes les nuits en se réveillant en sueur total. Il rêve qu’il se fait tuer our qu’il meurt de manière attroce à chaque fois. Il ne trouve pas le sommeil et tout l’ennuie. Il attend la fin du travail avec impatience et arrivé au soir ou durant ces jours de repos, rien ne lui fait plaisir et il ne fait que râler. Il ne joue même plus à la playstation alors qu’avant il pouvait y passer sa journée, voire ses nuits... de même pour la télé. Dois-je lui conseiller de se faire suivre par un psychothérapeute ? et comment ? comment puis-je l’aider et le soutenir pour qu’il retrouve gout à sa vie ? Quel organisme puis-je contacter pour qu’il l’aide et qu’il m’aide à le suivre ? Je vous remercie mille fois.

4 votes
par mr son (IP:xxx.xx1.85.11) le 13 avril 2010 a 00H19
mr son (Visiteur)

salut g 27 ans g fumer du canabis et des clope pendant 10ans ,g reussi a arreter la clope et le bedo apres plusieurs essai ,c’est tres dure ,le premier mois mais faut pas qu’il craque .pour arreter de fumer faut esquiver les fumeur de shit un moment et tout les soir faire un footing de 8km voir plus jusqu’a epuisement .ca a marcher pour moi depuis 1 ans je fume plus. bon courage

5 votes
par Deamonis (IP:xxx.xx4.58.137) le 26 mars 2010 a 20H45
Deamonis (Visiteur)

Ce n’est pas le cannabis qui te fait cette effet du moins pas directement :

Selon les etudes médicales : (et non les mensonges de politiques)

1 joint "Melangé"(De cannabis (résine ou herbe) = 20 clopes (soit un paquet) <- Niveau toxicité</p>

1 joint "Mélangé" ( " " ( " " " ) = 4 clopes <- Niveau nicotine</p>

Ce sont les études qui ont été faites (en france, dernièrement) Maintenant un joint sans tabac ni résines

1 joint beuh/ganja/skunk/verte/weed ( PAS MELANGE ) < 1 clope

1 joint beuh/"/"/"/" ( PAS MELANGE ) = nada niveaux nicotine !

Etude Americaine/Cannadienne

Selon les études qui ont été faites avec un joint que l’on prend habituellement en france par manque de quantité de cannabis les joints sont mélangé aux tabacs. OR le melange du tabac et de cannabis amplifie les toxicités du tabac et amplifie également la nicotine ! Voilà pourquoi en france il n’est pas question de parler de légalisation Voilà pourquoi t’as des symptômes de manque (MANQUE DE NICOTINE)

Aux Etats Unies : Le tabac tue plus que le SIDA l’héroïne, le crack, la cocaïnes l’alcool, les accidents de voiture les meurtres et les feux tous ça ensemble. C’est le numéro 1 Or on a jamais eu de mort dû à la marijuana, n’importe où.

Ce sont les substances du tabac qui créer des cancers, et non la fumer de la weed.

Quand on a demandé aux scientifiques de classé les drogues par niveaux de toxicité dans une liste :

Nicotine number 1 Alcool number 2 Puis héroïnes et cocaïnes Et en bas de ce liste ce trouve Le café Puis la marijuana.

Quant aux études qui ont prouvé que la marijuana tuait les cellules du cerveaux, ils ont fait fumés de force 30 joints par jours à des singes ce à résulté de la mort des singes 90 jours plus tard, mais ils nous jamais dit que l’étude qui avait prouvé l’endommagement des cellules du cerveaux n’étaient pas celle ci, mais une méthode qui consistait à injecter via un masque à gaz 63 joint de force en 5 minutes pendant 3 mois, ce qui a étouffé les singes car le masque à gaz ne leur permettaient de fumer que de la fumer sans Oxygène, ce qui a entrainé chez les singes l’asphyxie du cerveau, car celui ci a naturellement besoin d’O2 !

Il est apparu dans une revue médical que la dose léthal de cannabis est de 15 000 joints en 20 minutes (je ne sais pas ce que ça représente mais un joint pese environs 10.8g d’herbe)

Morale : ARRETER de dire manque de cannabis, toxicité de joint de cannabis, prohibition du cannabis ! C’est le TABAC LE PLUS GROS DEMON !

0 vote
par Deamonis (IP:xxx.xx4.58.137) le 26 mars 2010 a 20H47
Deamonis (Visiteur)

EDIT :

0.8g d’herbe * à l’avant avant dernière ligne

Sorry xD

Je suis pret pour débattre !

1 vote
par Kim (IP:xxx.xx0.98.133) le 27 janvier 2011 a 13H37
Kim (Visiteur)

Ça fait 25 ans que je fume du pot.Ça commencé juste la fin de semaine ensuite dans la semaine le soir et depuis 5 ans je fume tout les jours et la fin de semaine du matin au soir.Je fumais pour soulager mes émotions à fleurs de peau ce qui me donnait l’impression de prendre ça plus léger et de ne pas avoir de peine de ce qui ce passe autour de moi.Aujourd’hui ça fait 3 jours que j’ai arreter.J’ai mal au coeur épouvantablement,je me réveille souvent dans la nuit,je n’ai plus le gout de rien,j’ai des pensées très négative(pas dangereuses)j’ai des chaleurs et ensuite j’ai des gros frissons et j’ai juste le gout de pleurer et surtout il faut que je me force pour manger car je n’ai pas faim du tout le coeur me leve.Malgré tout ça je vais persister je veux vraiment me débarrassé de cette cochonnerie mais j’ai très hate que le plus gros soit parti le plus pire pour moi c’est les maux de coeurs une chance que les gravol existent Si vous avez des conseils à me donner j’aimerais beaucoup.J’ai 44 ans.

1 vote
par mendy (IP:xxx.xx1.201.57) le 17 mai 2010 a 18H41
mendy (Visiteur)

je voudrais savoir ou aheté ce produit la pulpu d aloes merci d avance

2 votes
par p'tit jeune (IP:xxx.xx3.131.67) le 10 janvier 2011 a 20H24
p'tit jeune (Visiteur)

Peut-être que certains me diront que je suis un peu con de dire ce que je vais dire mais bon. J’ai eu 18 ans il y a moins de deux semaines et ça fait à peu près quatre ou cinq mois que je fume régulièrement des bedos. Y’a un moment avec une pote on s’est dit qu’on devrait se calmer un peu et tout parce-que on se ruine la santé, on perd beaucoup d’argent avec tout ça, etc.

Mais un soir (ou je n’avais pas de beuh je précise ^^) je m’étais acheté un paquet de vingt clopes et j’ai fumé un peu plus de la moitié en deux ou trois heures. En comparaison, le jour de la fête de la musique de cette année (je fumais pas régulièrement encore, un petit de temps en temps, deux ou trois par mois au pire), j’ai du fumer sur une bonne vingtaine de bedos avec des potes tout le monde en avait. Je les ai pas fumé tout seul donc on va dire que c’est comme si j’en j’en avait fumé cinq dans la soirée en gros. Le soir ou j’avais que des clopes j’avais mal aux poumons comme ça, comme si j’avais un petit peu de mal à respirer, le soir de la fête de la musique je me sentais bien (bon je sais bien j’avais fumé mais je veux dire pas d’effets secondaires du style maux de tête, de ventre, etc.). Donc comme a dit je sais plus qui, c’est vrai, le tabac est bien plus de la merde que le cannabis.

Donc j’en suis venu à me dire, les symptômes de la consommation régulière sont bien moins méchants que ceux du sevrage, donc, suivant ce raisonnement, pourquoi arrêter ? Maintenant on va me dire que je suis jeune et que donc je sais pas trop de quoi je parle encore, mais le peu d’argent de poche que je gagne c’est par moi-même, mes parents (très sympas vous inquiétez pas ^^) ne m’en donnent pas. Donc, même si 15€ par semaine c’est à (très) petite échelle par rapport au salaire que j’aurais plus tard, je gère mes sous. La y’a eu noël y’a deux semaines, j’en ai juste acheté de quoi me faire 5 ou 6 petits bedos avec alors que je fumes quand même souvent, il suffit de se fixer des limites même si j’avoue on y prend goût facilement.

Et puis, l’année dernière j’ai raté mon année scolaire j’ai redoublé. Pendant les grandes vacances (mois d’Août surtout) j’ai commencé à augmenter la fréquence de la prise, depuis j’ai perdu 10 kilos (je suis pas anorexique vous inquiétez pas, j’étais un peu gros avant c’est tout mdr) et cette année j’ai 13 de moyenne générale ^^ Pure coïncidence ou pas, je me dis que c’est grâce à ça comme ça je vis tout ça très bien et puis pas de soucis.

La grande différence chez les jeunes de mon âge (vu qu’on parle souvent de ce probleme : "la drogue chez les jeunes, l’effet de mode ?" je suis bien placé pour le savoir), c’est qu’il y en a qui fument pour dire à leurs potes et aux gens : "t’as vu gros, je suis un fou, je fume du shit et de la beuh", et qu’il y en a d’autres comme moi qui fument mais parce-qu’ils aiment le faire et prennent le temps d’aimer ça, et qui vont pas le répéter à chaque coin de rue. Y’en a c’est pour attirer l’attention, dire qu’ils ont des problemes avec la drogue pour que des gens viennent les voir et compagnie. Je sais qu’il y en a aussi qui fument et qui ont de vrais problemes je ne veux offenser personne =/ Je veux dire, moi je fume et c’est pas grave, je fais pas le con même sous effet, jamais avant les cours et puis voila. Comme dirais Damien Saez : "Puisqu’on est jeunes et con, puisqu’ils sont vieux et fous" ...

P.S. : Je ne suis pas un fan dépressif de Saez qui veut juste foutre la merde ^^ je trouve juste que cette phrase est bien placée à la fin de mon roman ^^

P.P.S. : j’adore le reggae et j’en ai marre des drogués tout pourris qui n’associent Bob Marley qu’au fait de fumer la ganja. Bob représente la liberté, le goût de vivre, le respect, de tout et de tout le monde, savoir prendre sur soi etc. et arrêtez de dire que Bob est un Dieu. Bref je m’égard du sujet, salut ! =)

1 vote
par p'tit jeune (IP:xxx.xx3.131.67) le 10 janvier 2011 a 20H28
p'tit jeune (Visiteur)

En fait le seul soucis c’est qu’il y en a qui, défoncés, font de la merde.

Maintenant pas que je me fasse blâmer avec ce que j’ai dis avant, s’il y en a qui veulent arrêter je les encourage tout autant ^^

(je préfère le dire avant qu’on me réponde)

2 votes
par vanessa (IP:xxx.xx6.161.78) le 26 février 2011 a 11H19
vanessa (Visiteur)

Bonjour, Moi j’ai mon fiancé qui veut arrêter de fumer des joints, mais je pense qu’il a peur de l’effet de sevrage. Il a déjà essayé mais il était invivable, il avait des saut d’humeur, et parfois même violent (pas envers moi mais mes murs !). J’en peut plus de le voir tousser tous les matins, et l’odeur me fait avoir des nausées. J’aimerais l’aider à arrêter mais je ne sais pas comment m’y prendre avec lui, quel spécialiste voir.... J’ai lu des témoignages précédant et j’ai vu qu’on parlais de pulpe d’aloés.... qu’est ce que ça fait au juste et où je peux me la procurer. Merci.

0 vote
(IP:xxx.xx2.128.119) le 24 février 2014 a 18H35
 (Visiteur)

Bonjour,

Je me pose beaucoup de question. Je suis un consommateur de cannabis depuis plus de 15 ans. depuis les 5 dernières années, je devais fumer de 4 à 6 joints par jour. dernièrement j’ai arrêté 2 semaines. J’étais en voyage et je me disait que je pouvais arrêter pendant ce temps et reprendre ensuite. Mais voilà. J’ai des épisode intense pendant la nuit des cauchemars très voilant et difficile à vivre. J’avais effectivement plutôt tendance, avant, à être triste et suspicieux, Je crois maintenant que ce sont des effets du cannabis mais rien de comparable avec ce que je vi maintenant. suis-je cinglé ? ou ai-je d’autres problèmes ? J’ai maintenant de la difficulté à dormir j’ai peur de fermer l’œil. Je ne prend rien d’autre et je n’ai jamais rien pris d’autre SVP répondez-moi .... j’en ai besoin

0 vote
par Pas cool ! (IP:xxx.xx0.12.9) le 11 septembre 2014 a 21H05
Pas cool ! (Visiteur)

Ah oui super malin de mettre une belle photo d’un joint bien roulé sur une site qui parle de sevrage pfff.. c’était exactement ce qu’il me fallait ce soir !