Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Obésité en France : produits de « snacking » surtaxés ?
Obésité en France : produits de « snacking » surtaxés ?
note des lecteurs
date et réactions
1er octobre 2008 | 14 commentaires
Auteur de l'article
emilie5, 2 articles (Rédacteur)

emilie5

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Obésité en France : produits de « snacking » surtaxés ?

Obésité en France : produits de « snacking » surtaxés ?

Contre l’augmentation de l’obésité, « évitez de manger gras, trop salé ou trop sucré »

Un nouveau rapport parlementaire sur la prévention de l’obésité en France ("Faire de la lutte contre l’épidémie d’obésité et de surpoids une grande cause nationale") envisage d’augmenter ou de baisser la TVA des produits alimentaires en fonction de leur qualité nutritionnelle. Principale raison invoquée : le surpoids et l’obésité coûtent trop cher à l’assurance maladie (environ 10 milliards d’euros).

Les produits trop gras, trop salés et trop sucrés deviendraient donc plus coûteux que les fruits et les légumes, ce qui n’est actuellement pas toujours le cas. Pour y remédier, le rapport de la Mission parlementaire d’information sur la prévention de l’obésité espère faire passer le taux de TVA de 5,5% à 19,6% sur les produits dits de « snacking »(barres chocolatées, chips ou confiseries).

Augmentation de l’obésité : un problème à l’ampleur grandissante

En France, un adulte sur deux est en surcharge pondérale. 16,9% sont obèses, 32,4% en surpoids et en 15 ans la prévalence de l’obésité chez les adultes a plus que doublé. Sans compter qu’un enfant sur cinq est en surcharge pondérale…

Plusieurs facteurs expliquent cette forte augmentation de l’obésité en France.

Tout d’abord, la consommation de nourriture est en croissance constante. On remarque chez les jeunes Français un engouement sans cesse accru pour les sodas et le snacking, (ces produits alimentaires bourrés de sucres et de graisses) et cette tendance se combine avec des modes de vie de plus en plus sédentaires, étant donné l’omniprésence de la télé et d’Internet dans leurs modes de vie.

Vient ensuite s’ajouter le facteur de la condition de vie dans les familles françaises. Les parents, surtout les mères, travaillent de plus en plus, les parents rencontrent ainsi plus de difficultés à maintenir une discipline alimentaire. On retrouve donc de plus en plus de produits gras sur les tables de cuisine, lors du petit déjeuner et des repas des enfants, et de produits gras et sucrés lors des grignotages du goûter devant la télé ou l’ordinateur.

Et pour les adolescents qui déjeunent dehors, on constate des écarts de prix terrifiants : aujourd’hui, composer son déjeuner d’ hamburgers et de frites revient bien moins cher qu’une simple salade composée dans la brasserie du coin… L’obésité gagne ainsi de plus en plus de terrain, chez les garçons comme chez les filles.

Augmentation de l’obésité et modèle américain

La socialisation française reste globalement très différente du schéma américain. Toutefois, la France rattrape peu à peu les Etats-Unis en matière d’obésité. Mais en consommant le même type de produits alimentaires, comment peut-il en être autrement ? En 1990, 9 % des Françaises sont considérées comme obèses, contre 19 % des Américaines. Mais après 1997, tout s’accélère. L’augmentation de l’obésité en France est alors de 17 %. Aux États-Unis, le taux d’obésité a connu jusqu’à 100 % d’augmentation entre 1980 et 2002… La France suivra t’elle ? De quoi tous nous faire réfléchir, avec ou sans surtaxes de produits alimentaires…

(Rapport sur la prévention de l’obésité : "Faire de la lutte contre l’épidémie d’obésité et de surpoids une grande cause nationale" par Valérie BOYER, Députée des Bouches-du-Rhône, Présidente / Rapporteure de la Mission d’information sur la prévention de l’Obésité)

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Polémiques & Débats
Commentaires
9 votes
par Philippe Renève (IP:xxx.xx5.64.123) le 1er octobre 2008 a 12H22
Philippe Renève (Visiteur)

Le problème est que ces produits sont souvent moins chers que d’autres moins gras et sucrés, et donc achetés en priorité par les ménages les moins favorisés : va-t-on les taxer pour cela au lieu de leur donner les moyens d’acheter une meilleure nourriture ?

9 votes
(IP:xxx.xx5.19.11) le 1er octobre 2008 a 12H41
 (Visiteur)

Pensez-vous vraiment que parce que le kilo de carotte va passer de 1,20 € à 1,14 €, et que dans le même temps la barre chocolatée va passer de 1,20 € à 1,40 €, ça va changer les habitudes de consommation ?

De plus, je soupçonne que les marges sont très confortables sur les barres chocolatées. Leurs prix pourraient même ne pas augmenter tant que cela ...

14 votes
par seb59 (IP:xxx.xx4.180.194) le 1er octobre 2008 a 14H07
seb59 (Visiteur)

je trouve cette idee de mesure ridicule et discriminatoire :

- premierement elle fait payer le contribuable en bonne santé qui fait attention à sa ligne et qui consomme parfois une barre chocolatée. Pourquoi devrais je payer pour ceux qui ne font pas de sport et se gavent de gras (c’est leur probleme).

- cela n’empechera pas la consommation : au prix actuel des fruits, mieux vaut acheter une barre chocolatée

- c’est avant tout un probleme culturel et d’education : tu manges raisonnablement tout va bien, tu manges trop tu assumes

- les parents et l’etat sont responsables de ce phenomene. Les parents sont les decideurs, et l’etat peut taxer lourdement industries et publicitaires, plutot que le contribuable.

6 votes
par FenêtreOuverte (IP:xxx.xx6.135.99) le 1er octobre 2008 a 15H18
FenêtreOuverte (Visiteur)

Réponse à Seb59.

D’abord, comment pouvez-vous dire qu’une barre de céréale coûte moins cher qu’un fruit ? Si vous achetez des fruits de saison, vous verrez que les prix sont très raisonnables.

Autre chose : vous dites que vous ne voulez pas payer pour ceux qui ont des problèmes de poids, mais sachez que vous le faites déjà. Les traitements des maladies liées à l’obésité coûte bien cher à l’assurance maladie, aussi le but des taxes proposées est de réduire ces traitements, pour économiser.

3 votes
(IP:xxx.xx4.180.194) le 2 octobre 2008 a 10H43
 (Visiteur)

ridicule

Autant je trouve normal de donner de l’argent pour l’assurance maladie (je ne suis pas responsable des derives de celle ci), autant me donner une taxe sur l’obesité à moi qui suis athletique me revolte.

C’est faire payer à chacun les excès des autres. Dans ce cas, autant limiter cette taxe aux personnes obeses, elles sont les seules à avoir besoin de se limiter.

1 vote
par yap33 (IP:xxx.xx8.139.236) le 1er novembre 2008 a 11H49
yap33 (Visiteur)

comment peux tu dire ça, tu oublies les personnes qui grossissent avec une alimentation saine et partiquant une activité sportive, et à l’inverse les personnes qui se gavent, et restent minces.Nous ne sommes malheureusement pas egaux devant l’alimentation.

0 vote
par Slovar (IP:xxx.xx0.92.11) le 1er octobre 2008 a 14H50
Slovar (Visiteur)

J’aurais le plaisir de débattre de ce sujet ce soir sur LCP (émission ça vous regarde) avec des députés. Il y a un chat pendant l’émission profitez en

1 vote
par LCP (IP:xxx.xx8.139.190) le 1er octobre 2008 a 16H30
LCP (Visiteur)

Bonjour,

Je suis Aziz Ridouan de La Chaîne Parlementaire-Assemblée nationale à Paris.

LCP est diffusé sur la TNT, le câble, le satellite. Et bien évidemment sur Internet.

A ce propos, je viens de lire votre article à propos de l’obésité.

Nous faisons une émission ce soir de 19h à 20h sur ce thème.

L’émission s’appelle Ca Vous Regarde et est produite en partenariat avec Dailymotion.

J’aimerais savoirs si vous êtes intéressé pour une éventuelle participation.

Je reste à votre disposition. Bien à vous, Aziz Ridouan 01 40 63 90 69 aridouan.lcp@assemblee-nationale.fr

4 votes
par Zazaa (IP:xxx.xx2.151.157) le 1er octobre 2008 a 18H36
Zazaa (Visiteur)

Il faudrait sans doute arrêter les "clichés". Regardez le nombre de calories d’un menu classique de resto rapide. En général, ce n’est pas énorme... (et vous avez faim après).

Le problème est peut-être que beaucoup utilisent la voiture au lieu de faire 10 minutes de marche à pied.

Pour les activités sportives, si les parents travaillent le mercredi, c’est difficile d’emmener les enfants au gymnase ou au stade pour 1 ou 2h. Et quand les parents ne travaillent pas, il y a tellement de choses passionnantes à la TV :-)

L’inscription à un club de sport, c’est plus de 100 euros en septembre, avec souvent une interrogation "est-ce que ça plaira à mon enfant ?". Seules les familles les plus aisées (ou ayant peu d’enfants) peuvent se permettre de prendre ce "risque".

2 votes
par Zazaa (IP:xxx.xx2.151.157) le 1er octobre 2008 a 18H50
Zazaa (Visiteur)

Les restos "rapide" indiquent souvent le nombre de calories sur les emballages des menus. Ce n’est pas aussi énorme que ça (et vous avez faim après).

Pourquoi encore taxer ? Ne vaudrait-il pas mieux favoriser la pratique sportive de tous en incitant à oublier la voiture pour aller à l’école ou se déplacer en ville ?

Inscrire un enfant à un club de sport... c’est plus de 100 euros à dépenser à la rentrée. Pour une famille modeste, ce n’est pas envisageable. Si les parents travaillent le mercredi, ils ne pourront se libérer pour emmener le petit dernier au stade de 10 à 11h.

7 votes
par Neris (IP:xxx.xx2.207.186) le 1er octobre 2008 a 19H36
Neris (Visiteur)

ça me gave toutes ces stupidités !!

Supprimer le mal à la racine au lieu de surtaxer les gens. Supprimer toutes ces "cochonneries" et on ne parlera plus d’aggravation de l’obésité.

Et pendant qu’on y est supprimons tous les plats cuisinés, tous les desserts, parce qu’il y en a des choses néfastes pour la santé là-dedans aussi.

Débilité pour instaurer une nouvelle taxe sous couvers de "bonne conscience".

2 votes
par LinkinPark640 (IP:xxx.xx6.234.248) le 1er octobre 2008 a 19H38
LinkinPark640 (Visiteur)

Bonjour à tous,

je suis lycéen de 19 ans et je trouve que le probléme de l’obésité n’est pas seulement lié à la nourriture trop grasse mais aussi à l’éducation scolaire

je me souviens à quand j’étais plus petit,à l’école en cours de "sport" on nous faisais faire des jeux débiles et loin d’etre approprié à une dépense physique réguliere dont les enfants ont besoins pour leurs corps mais surtout à leur donnez envie de faire une activité physique

aujourd’hui meme au lycée on consacre tout un cycle au ping pong :-/ (encore là ça va on a quand meme un cycle d’endurance :-))

quand à taxer la malbouffe oui mais au moins détaxer aussi ce qui est sain.

6 votes
par jymmy (IP:xxx.xx9.157.169) le 1er octobre 2008 a 23H06
jymmy (Visiteur)

La France on pas d’idée mais on sait taxé.

Sous pretexte qu’un produit est gras on le surtaxe. Je serais d’accord mais d’un autre côté, j’ai pas vue un iota d’idée concernant la baisse des prix des fruits et légume, en supprimant la taxe ou un contrôle dans les supermarché et petit commerce.

Pourquoi ne pas taxer les entreprises qui profitent de fouttrent des produits sucrée ou gras pour être conservé plus longtemps. De même que rajouter artificiellement des agents de gouts.

De plus le sport est une alternative intéressante, quand on est pas fainéant (comme moi) ou qu’on a pas le temps pour les adultes.

Par contre pour les enfants, c’est autre chose. L’école gère atrocement le sport. Vous devez faire un effort pas possible tel que le cross en début d’année, ensuite plus rien. Combien d’enfant ont été a la limite du malaise car il fallait courrir 20 min, avec le chrono a la main et bien synchrone.

Si il y a une chose que la Chine fait de bien, c’est le sport. Dés la maternelle, les profs et les élèves le matin font dix minutes ensemble de sport. Et ca permet d’entretenir le corps plus simplement. De plus je suis certains que ca améliore les relation entre prof-éléves.

Sachant que tout ceux qui achètent des barres de céréales, qui mangent a McDo, au Kebab ect... sont plus des familles a revenus modeste. C’est eux qui seront le plus privée. En plus un McDo est aussi gras qu’une côte de bœuf avec des pommes de terres en sauce, dans un 2 étoiles.

Bref ils nous ressortent la même théorie de : ont taxe l’essence pour que les gens prennent moins la voiture.

Quels seront a votre avis les produits les plus taxé ? Ceux qu’on trouve en quantité chez Ed ou Lidl. Bref les plus pauvres trinqueront pendant qu’un caviar Beluga fait, par un Turkméne payé 2$ par jour sera vendus 100 € les 100 grammes.

7 votes
(IP:xxx.xx8.47.35) le 2 octobre 2008 a 12H37
 (Visiteur)

Cette taxe est une absurdité de plus Une loi identique existe au Royaume -Uni (Fat Taxe) depuis 5 ans, l’obésité y a augmenté Avant de proposer des lois il faudrait réfléchir comme avant des les approuver Premièrement est-ce que la consommation occasionnelle de ces produits est responsable …Certes non Deuxièmement cela fera-t-il baisser la consommation là aussi non Même si on faisait une super- taxe-il est probable que ceux qui mangent pour compenser et faire face a leurs émotions se gaveraient d’autres aliments Même poussons la folie ambiante jusqu’au bout :la prohibition …Vous en connaissez les résultats. Il faut savoir que ces aliments sont bien souvent des aliments refuges, il faut savoir que plus on stigmatise certains produits plus ils deviennent tabous Quand ils deviennent tabous dès que l’on en mange, on en mage trop et à chaque fois t comme si c’était la dernière fois