Accueil du site
> Dossiers > Les allergies au pollen
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’éviction : conseils au quotidien
L'éviction : conseils au quotidien
note des lecteurs
date et réactions
21 mai 2008
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

L’éviction : conseils au quotidien

L'éviction : conseils au quotidien
Quelques conseils de bon sens permettent de réduire les symptômes d’une rhinite allergique. Ils sont fonction des allergènes en cause.
Il est difficile d’éviter les pollens à moins de changer de climat lors de la saison pollinique. Néanmoins, quelques précautions simples permettent de réduire les quantités de pollens inhalés :

- Se renseigner sur les conditions météorologiques avant une promenade à la campagne : la quantité de pollens dans l’air augmente les jours de vent et en particulier avant les orages ;

Vous pouvez notamment consulter le risque d’allergie par type de pollen auquel vous êtes sensible sur le site Pollen.fr. Voici par exemple les risques d’allergie à l’ambroisie en 2007 répartis par région en France :

JPEG - 13.6 ko
Risque pollinique de l’ambroisie en 2007

Légende : vert / faible risque, jaune / risque moyen , orange/ risque fort, rouge/risque très fort.

- Ne pas rouler en voiture décapotable lors des pics polliniques  ;

- Rincer les cheveux longs, le soir avant de se coucher, après une promenade ;

- Éviter de dormir la fenêtre ouverte si le lit est près de la fenêtre ;

- Fermer les fenêtres lorsque l’on tond le gazon.

Et pour les autres allergies ?

Si vous êtes allergique aux acariens, une maîtrise globale de l’environnement peut vous être proposée, en particulier au niveau de la chambre : housse anti-acariens au niveau du matelas, des oreillers et de la couette, sommier à lattes avec des pieds d’une hauteur suffisante (le matelas ne doit pas être posé directement sur le sol), absence de tête de lit capitonnée, traitement régulier de la moquette par un acaricide.

Il faut également éviter les tissus muraux, les doubles rideaux, les descentes de lit en peau d’animal, et réduire dans une chambre d’enfant le nombre de peluches. Il faut préférer les bibliothèques fermées aux simples rayonnages où s’entassent des livres.

Si vous êtes allergique à un animal, s’en séparer reste la meilleure solution. Si cela n’est pas possible, il faut au minimum interdire l’accès de la chambre à l’animal, même si l’on est absent.

Les purificateurs d’air avec filtre HEPA (Haute Efficacité sur les Particules Aériennes) réduisent la densité des allergènes dans l’air.

Si vous êtes allergique aux moisissures, une aération régulière des pièces diminue leur développement. Des travaux de l’habitat sont parfois nécessaires en cas d’infiltrations d’eau ou de fuites. La présence d’un aquarium ou de bacs à réserve d’eau pour les plantes vertes favorise la prolifération des moisissures. Bien entendu, n’oubliez pas le polluant le plus nocif pour le nez : la fumée de tabac.

Article suivant 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Allergie Pollen