Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Interdiction de fumer : moins de tabagisme passif mais autant de fumeurs
Interdiction de fumer : moins de tabagisme passif mais autant de fumeurs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 décembre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Interdiction de fumer : moins de tabagisme passif mais autant de fumeurs

Interdiction de fumer : moins de tabagisme passif mais autant de fumeurs

Un an après l’application du décret interdisant de fumer dans les lieux de « convivialité », le bilan reste encore mitigé. En effet, cette nouvelle loi a permis de réduire le tabagisme passif pour le personnel et les clients mais ceci n’incite pas les fumeurs à arrêter le tabac.

JPEG - 14.9 ko
Interdiction de fumer : moins de tabagisme passif mais autant de fumeurs

L’office français de prévention du tabagisme(OFT) a publié un rapport mi-décembre afin d’évaluer les bénéfices du décret au bout d’un an d’application.

Diminution du tabagisme passif et des risques d’accidents vasculaires cérébraux

Dans les établissement tels que les cafés, hôtels, restaurants, discothèques, casinos, l’interdiction de fumer a permis une amélioration massive du tabagisme passif avec une baisse de 80 % de l’exposition aux particules fines pour le personnel.

« Plus agréable », « on respire » vous diront le personnel, la mesure est appréciée par 95% de la clientèle non-fumeuse des restaurants, contre 85% de la clientèle fumeuse. Le recul du chiffre d’affaires des établissement a été quant à lui minime avec une perte qui reste cantonnée à - 3,4% sur les sept premiers mois de 2008.

Ainsi on observe une diminution très significative des pathologies associées : environ moins 15 % d’admissions pour infarctus du myocarde, comme cela avait été montré en Italie et au Royaume-Uni, en particulier en ce qui concerne les moins de 65 ans. Même tendance à la baisse du taux d’admissions aux urgences pour accident vasculaire cérébral ainsi qu’une diminution des symptômes respiratoires et oculaires des salariés des lieux de convivialité (baisse de 13 % à 67 % entre janvier 2007 et janvier 2008 selon les symptômes).


Mais les français fument toujours autant

Cependant, la mesure n’a pas eu l’effet escompté pour inciter nos 13,5 millions de fumeurs français à quitter le tabac.

Ainsi le nombre de cigarettes vendues ne faiblit pas en 2008 avec 45 milliards de cigarettes vendues (contre 46.3 milliards en 2007) selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) qui note dans le même temps une augmentation de la consommation du tabac à rouler. On observe par ailleurs une baisse des ventes des substituts nicotiniques.

"2008 sera la quatrième année consécutive où le tabagisme actif n’aura pas régressé dans notre pays", déplore l’OFT. L’office français de prévention du tabagisme réclame donc une nouvelle augmentation du prix en mettant en avant qu’ « une augmentation du prix de vente des cigarettes de 10% diminuerait de 4% la consommation ».

Source : communiqué de presse, OFT, 11 décembre 2008

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cigarette Tabac
Commentaires
3 votes
par Ronfladonf (IP:xxx.xx1.87.178) le 30 décembre 2008 a 17H24
Ronfladonf (Visiteur)

Le but de cette loi n’était pas de diminuer le nombre de fumeurs. Juste le tabagisme passif dans les lieux de convicialité !

Mission accomplie !

Si le but est de diminuer le nombre de fumeuyrs, il suffit d’interdire tout bonnement la clope... Comment ca impossible ? ah oui j’oubliais, sans les fumeurs, l’Etat toucherait plusieurs centaines de millions en moins...

L’Etat est un dealer, ni plus ni moins ! (du moins en ce qui concernen le tabac et l’alcool)

0 vote
par muslimlens (IP:xxx.xx7.191.93) le 7 août 2012 a 08H06
muslimlens (Visiteur)

Ils nous font encore plus chier à fumer dehors et à s’exiber avec leur verre d’alcool.

Je pensais que c’était interdit de boire sur la voie public.

Encore une hypocrisie de la france