Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Conseils pour éviter la grippe
Conseils pour éviter la grippe
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 janvier 2009 | 13 commentaires
Auteur de l'article
Christelle, 7 articles (Rédacteur)

Christelle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
7
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Conseils pour éviter la grippe

Conseils pour éviter la grippe

Alors que la grippe s’abat sur la France, une seule question : ferez-vous partie de la liste des 2 à 5 millions de victimes que l’épidémie fait chaque année en France ? Tous les bons gestes pour l’éviter.

JPEG - 14.8 ko
Epidémie de grippe : comment l’éviter ?

En cette période de froid, notre organisme est fragilisé le rendant plus vulnérable au virus. Nous avons tendance à rester confiné à l’intérieur, plus proche les uns des autres, avec les fenêtres fermées, ce qui facilite la propagation du virus. Voici les bons réflexes à avoir pour passer entre les mailles du filet.

En janvier, la vaccination est-elle encore possible ?

Se faire vacciner ? Trop tard ? Si la vaccination constitue aujourd’hui le meilleur moyen de prévention contre la grippe, avec un taux de d’efficacité variant de 55 à 90%, celle-ci doit être faite au mois de novembre avant l’hiver pour une protection optimale car il met deux semaines à être efficace. Cependant, selon le Directeur général de la Santé, Didier Houssin, il est encore temps de se faire vacciner contre la grippe, en particulier pour les personnes âgées et les personnels de santé : « Le vaccin est efficace et parfaitement adapté aux virus qui circulent », en majorité de type H3N2. Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant.

Quelques astuces pour passer entre les mailles du filet de la grippe

Respectez les règles d’hygiène de base : lavez-vous les mains plusieurs fois par jour pendant 30 secondes au moins. Le virus se propage en effet par les mains, alors dès que vous touchez interrupteurs, poignets de porte, etc. se sont de véritables nids à microbes. Il est donc recommandé de se laver les mains avant et après chaque repas, après chaque sortie en retournant à son domicile, après être allé aux toilettes. Si vous ne pouvez pas vous laver les mains en journée, pensez aux gels antibactériens disponibles en pharmacie.

Conservez une bonne hygiène de vie afin de préserver votre immunité : manger équilibré, faire du sport, dormir suffisamment, limiter le stress sont autant de règles de base qui permettent d’être plus résistants face aux infections.

Ne partagez pas vos effets personnels avec votre famille : verre, brosse à dents, serviettes de toilette, etc .

La bise est à proscrire avec les personnes malades, éviter de serrer la main également.

Evitez les endroits surchauffés afin de ne pas prendre un coup de froid lorsque vous sortez dehors. Egalement des pièces où l’air est à circuit fermé, et recyclé sont à proscrire. Les lieux public, de rassemblement ( transports en commun, centres commerciaux…) très fréquentés sont aussi des vecteurs de transmission.

Le masque chirurgical : pas très esthétique mais plutôt efficace selon certains car il permet d’être moins exposé au micro-goutelettes projetées dans l'air par les éternuements et la toux de votre cher voisin !

L’homéopathie, pourquoi pas ? Le traitement homéopathique du type Oscillococcinum suscite encore des hésitation quant à ses résultats. Dernièrement, son efficacité dans les syndromes grippaux aurait été prouvée par des études en double aveugle contre placebo, dont la plus récente a été réalisée par l’Institut de Recherche Scientifique en Epidémiologie et Microbiologie de Moscou. A tester peut-être ! L’effet placebo dans tous les cas semble aider certaines personnes pour résister au virus.

Enfin, certains médicaments anti-viraux peuvent être administrés pour prévenir et / ou limiter les effets de la grippe, mais ils sont prescrits pour des cas particuliers. A voir avec votre médecin généraliste dès l'apparition des premiers symptômes, mais attention ces médicament ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Et pour éviter de contaminer vos proches ?

Evitez de tousser dans vos mains, préférez le coude, car c’est en touchant les objets ensuite que vous allez propager le virus.

Préférer les mouchoirs à usage unique plutôt que celui que vous allez réutiliser maintes et maintes fois ce qui augmente la diffusion du virus dés que vous touchez quelque chose. Ne laissez pas vos mouchoirs trainer partout dans la maison et aussi videz régulièrement la corbeille.

Nettoyez sur votre passage les poignets de porte, interrupteurs, etc. pour éviter de tout contaminer.

Aérez régulièrement les pièces de la maison.

Portez un masque en contact de vos proches pour éviter de les contaminer par vos éternuement et la toux. Le changer tous les 4 heures ou lorsqu’il est mouillé.

Sources :

 

· Institut de Recherche scientifique en Epidémiologie et Microbiologie- Moscou - 2005


 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Pierre le plombier (IP:xxx.xx9.199.109) le 14 janvier 2009 a 18H51
Pierre le plombier (Visiteur)

Merci de diffuser ces informations,cela devrais être fait à intervalle régulier pour que l’on n’oublie pas les consignes et surtout avant les fêtes et grand rassemblement de la période hivernale.

votre lecteur Pierre

3 votes
par Raoul (IP:xxx.xx8.33.15) le 2 septembre 2009 a 10H49
Raoul (Visiteur)

Vous avez tout à fait raison Pierre. La prévention est le remède idéale contre les maladies virales.J’ai trouvé de plus en plus d’articles pour la prévention voici mes favoris :

Article sur les masques grippe A Conseil de prévention sur la grippe A

Bonne lecture

2 votes
par idyllique (IP:xxx.xx6.100.119) le 14 janvier 2009 a 20H18
idyllique (Visiteur)

Le port du masque devrait être obligatoire pour ceux qui sont grippés ! Devoir rappeler sans cesse les gestes d’hygiène me sidèrent ! Les grippes et gastro se transmettent par négligence comportementale, ne jamais hésiter à rappeler à l’ordre ceux qui toussent, éternuent sans se protéger la bouche, à croire qu’ils jouissent de pouvoir ainsi disséminer leurs à miasmes ! Votre santé et plus importante à préserver que l’odieux malade !

4 votes
par biotope (IP:xxx.xx5.5.203) le 15 janvier 2009 a 08H03
biotope (Visiteur)

http://www.freewebs.com/dangervacci...

notamment

http://www.freewebs.com/dangervacci...

http://www.decitre.fr/livres/Vaccin...

Vaccins : l’avis d’un avocat - On nous aurait menti ? Pourquoi nous a-t-on caché la multiplication systématique et étonnante des cas de maladies, après les vaccinations de masse dans le monde entier : multiplication par 6 des cas de variole aux Philippines en 1918 après la vaccination contre la variole, multiplication par 2 des cas de diphtérie en France après le vaccin anti-diphtérique, ou par 7 en Allemagne en 1935 pour le même vaccin, multiplication par 4 des cas de polio en France en1956-1957 après la vaccination anti-polio, etc. Pourquoi nous a-t-on caché le fait que des milliers de malades neurologiques graves (dont certains sont décédés), avaient pour poins commun, le fait d’avoir été vaccinés contre l’hépatite B ? Pourquoi 13 pensionnaires d’une maison de retraite de Lorraine, vaccinées contre la grippe, sont-elles mortes de la grippe en hiver 2005 ? Pourquoi l’autisme (dont le nombre de cas s’est multiplié par 10 en 5 ans aux USA) ne touche-t-il pas les enfants non vaccinés (ex. les Amish) ? On nous aurait menti ? Mais pourquoi ? Et alors que faire pour nos enfants risquant des effets secondaires graves, uniquement car "c’est obligatoire" ? Cette obligation, qui n’existe plus depuis longtemps chez nos voisins, ne serait-elle pas contraire au droit européen, comme l’a laissé entendre récemment la cour de Strasbourg ?.

5 votes
par poetiste (IP:xxx.xx1.211.139) le 15 janvier 2009 a 11H04
poetiste (Visiteur)

Qui sait ?

On ne nous dit pas tout comme dirait sœur Anne mais on les voit venir. La vaccination n’est pas un moyen naturel de se prémunir de la maladie. Et puis, la grippe n’est-elle pas elle-même une vaccination ? Trois ou quatre jours de lutte pour le système immunitaire, ce n’est pas la mer à boire. Le plus vieux sophisme du monde est de faire d’un cas particulier un cas général. Si la grippe peut être mortelle pour des personnes âgées, faibles, elles peuvent trouver un sursit de quelques jours à leur mort imminente par la vaccination. Mais pour un sujet de bonne constitution, à la bonne réaction immunitaire, on peut admettre que des maladies puissent être « initiatiques ». La vaccination a un côté religieux dans le sens où l’on admet que ceux qui la prônent possèdent entièrement leur sujet et qu’elle restera toujours un mystère pour le commun des mortels. On délègue ainsi nos problèmes de santé à des spécialistes avec une candeur étonnante. En toute action humaine, la question à se poser est la suivante : « cherche à qui l’opération profite ». Certainement pas à ceux qui n’en connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Chez beaucoup, la bonne foi à prôner la vaccination tient donc plus de la croyance que d’une réelle connaissance et la pression sociale exercée par ces inconditionnels est forte. Ainsi, la couverture vaccinale est-elle plus forte en Allemagne qu’en France alors que ce pays n’a pas de vaccinations obligatoires. Sans loi aucune, des enfants peuvent être refusés dans les crèches, par exemple, par une direction convertie à la vaccination. Sans soutenir l’automédication hasardeuse, on peut dire qu’il existe de petites combines pour passer au travers de la grippe et que chacun peut en faire sa lutte appropriée. Ainsi l’homéopathie propose des médicaments préventifs. Il existe aussi de la vitamine C naturelle à forte dose : acérola. Le chlorure de magnésium à petite dose est bien connu du personnel infirmier : un sachet dans un litre d’eau et un demi-verre par jour. Ce produit, à forte doses peut être dangereux pour le cœur. On prescrit ce produit pour les cures de désintoxication éthylique. Une alimentation saine et sobre joue aussi un grand rôle dans cette prévention, écartant les toxines qui diminuent les capacités du corps à résister. Durant les agapes de fin d’année, on se fragilise par saturation et on met le système à rude épreuve. Pour les anciens (dont je suis), n’oubliez pas de boire et de protéger la tête, le cou et les pieds. Mettre un masque, pourquoi pas ? Ca se fait bien au Japon. L’air froid n’est pas bon pour les vieux poumons. Tout cela pour dire que la santé étant notre bien le plus précieux, je ne vois par pourquoi on ne la prendrait pas en charge individuellement au cas par cas et en connaissance au mieux de ce qui pourrait nous convenir personnellement. Prenez soin de vous ! A.C

5 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx1.23.48) le 15 janvier 2009 a 11H21
Pierrot (Visiteur)

La grippe ce n’est pas seulement "4 jours de lutte ..." c’est aussi quelques milliers de morts chaque année, plus des millions d’heures d’arrêt de travail ...pour la France.

N’est pas globalement plus que le sida en France ? et si le remède est aussi simple qu’une vaccination non douloureuse et sans conséquence, pourquoi s’en passer ?

7 votes
par Michel (IP:xxx.xx9.154.100) le 15 janvier 2009 a 13H09
Michel (Visiteur)

Je lis encore et toujours la vieille rengaine des antivaccinalistes. Un soupçon de faits scientifiques avec une bonne dose d’imagination paranoïaque. La recette n’est pas nouvelle et il se trouve toujours quelqu’un assez affamé pour la trouver intéressante.

Les compagnies pharmaceutiques sont souvent pointées du doigt. Est-ce à dire que tous les vendeurs de médicaments sont obligatoirement des fraudeurs et nous cachent la vérité ? Tous sans exception ? Alors le vaccin contre la grippe ne serait qu’une vaste supercherie organisée par les producteurs de vaccins en complicité avec les autorités de santé publique soudoyées ? J’ai déjà entendu dire que le plus grand probleme des menteurs était qu’ils avaient de la difficulté à faire confiance aux autres car ils s’imaginaient que tout le monde était comme eux. Pourquoi la réalité ne pourrait pas être que le vaccin n’est efficace à 100%, que quelques personnes ont eu des effets secondaires graves, mais que dans des milliers de cas, il a sauvé des vies ? Beaucoup moins intéressant n’est-ce pas ? Les gens peuvent saisir les nuances et affiemer que le vaccin peut avoir des effets secondaires n’entraîne pas nécessairement que c’est une fraude à l’échelle mondiale.

Les faits sont que, pendant que certains essaient d’étaler leurs brins de connaissances, certaines personnes vulnérables leur prêtent de la crédibilité et en subissent les conséquences. Chaque année des milliers de personnes dans le monde sont hospitalisées à cause de la grippe et même en meurent. Le vaccin ne peut être remplacé par aucun autre moyen de prévention, ce qui ne veut pas dire que la prévention n’a pas sa place, au contraire. À quand le temps où les personnes qui prêchent contre le vaccin prendront leur part de responsabilité pour les décès qu’elles auront causé ? Quand leur demanderont d’étaler des centaines d’études scientifiques pour prouver leurs dires ? Dommage qu’il n’y ait pas plus d’avocats...

Pour en savoir plus au sujet des faits scientifiques concernant la grippe je vous suggère http://www.pandemiedegrippe.com et Prévention de la grippe

1 vote
par poetiste (IP:xxx.xx2.11.151) le 16 janvier 2009 a 11H45
poetiste (Visiteur)

@ Michel

Non seulement procès d’intention mais quasiment accusation : voilà un article d’inconditionnel de la vaccination. Cliquez donc sur le site que donne « biotope » et vous verrez quelques brins de savoir, comme vous dites. Quant-à entraîner des personnes à ne pas se faire vacciner, là n’est pas la question mais de faire que chacun puisse avoir le minimum de connaissances pour séparer le bon grain de l’ivraie. Si vous êtes partisan de l’information à sens unique ; pas moi ! Dire que les labos pharmaceutiques ne s’intéressent qu’au bien de l’humanité, c’est plus que de l’angélisme et j’ose espérer que ce n’est pas de la mauvaise foi. Si vous n’avez pas remarqué la propension de notre société à tirer profit de tous ses dysfonctionnements, vous n’en avez pas bien vu ses nombreuses dérives. Pardonnez-moi mais question vaccinations, je vous trouve plus près de la croyance que de la science, cependant je ne vous conteste pas ce choix. Personnellement je me suis fait vacciner contre la pensée unique et m’en porte fort bien. A.C

2 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx1.23.48) le 17 janvier 2009 a 20H12
Pierrot (Visiteur)

à @ poetiste,

Si on met dans la balance les bienfaits de la vaccination et les rares inconvénients, il n’y a pas photo !

Les rares inconvénients existent, mais ils sont exceptionnels et monter en épingle par des associations dont on observe le grand talent de faussaire de ces groupes obscurantistes et non scientifiques essentiellement intéressées par l’appat du gain auprès du corps médical.

0 vote
par poetiste (IP:xxx.xx5.47.37) le 24 janvier 2009 a 01H21
poetiste (Visiteur)

Réponse de paix

Quand on prétend que l’interlocuteur est obscurantiste, il devient difficile d’avoir une conversation sérieuse. Evidemment, le scientifique, c’est vous. Vous pensez connaître de A à Z le fonctionnement du système immunitaire en omettant de rappeler que celui-ci peut se retourner contre le sujet après vaccination : cas de la sclérose en plaques. Les maladies auto-immunes, ça existe. Il y a donc des cas où il n’est pas bon de solliciter ce système immunitaire. Vis-à-vis de personnes qui avancent des convictions comme des certitudes en se disant scientifiques, je me permets d’être méfiant. Vous ne me donnez pas d’arguments en dehors d’une « religion vaccinaliste ». Dans un pays où on laisse les gens mourir à la rue, je ne peux croire à un désintéressement pour en sauver d’autres. Il y a quelque chose de subjectif dans cette charité qui la rend suspecte. Je ne réfute pas la liberté de se faire vacciner, je dis qu’il y a moyen de se prendre en charge et que la santé étant notre bien le plus précieux, on peut se permettre de bien considérer les motivations d’une vaccination antigrippale, ne pas avaliser passivement cette consommation particulière. Je ne prends pas ce qui est de la pensée unique, je vous le répète et j’en tire avantage, alors, j’insiste. Et ceux qui voudraient me convertir en me traitant d’obscurantiste, je les laisse à leurs croyances. Pour me traiter de la sorte, vous avez vraiment envie d’avoir raison ; ça aussi c’est suspect. Avez-vous remarqué que l’on dit de la maladie de Parkinson, qu’elle serait due à des lymphocytes « T », c’est une nouvelle hypothèse et que des anti-inflammatoires pourraient retarder cette action. Tout cela pour vous dire qu’une certaine prudence est de règle en matière de traitement. Le système immunitaire a donc parfois des comportements aberrants, des effets secondaires mal connus ; moi, je ne le dérange pas trop, c’est un principe de précaution mais je n’en fais ni un conseil ni une science ; je ne viole pas la liberté de penser des autres, je ne les traite pas d’obscurantistes. A.C

0 vote
par biotope (IP:xxx.xx5.5.203) le 15 janvier 2009 a 13H18
0 vote
par Michel (IP:xxx.xx9.184.36) le 31 janvier 2009 a 10H17
Michel (Visiteur)

@Poetiste

Pardon si j’ai offensé certaines susceptibilités. Le ton de certains commentaires m’indique que nous sommes dans les arguments émotionnels et non dans les faits scientifiques. Je ne demande à personne de me croire sur parole. Au contraire, je favorise l’esprit critique et le consentement éclairé. Il existe des documents scientifiques qui montrent l’efficacité de la vaccination. Je parle d’études scientifiques basées sur les faits et analysées avec rigueur par des gens crédibles appartenant à des organismes reconnus. Il n’est pas question ici d’avoir la foi mais au contraire de développer son esprit critique et d’analyser les faits en toute objectivité. On doit réserver la foi pour des choses que l’on ne comprend pas et qui sont au-delà de nos capacités de raisonnement. La foi peut être bien utile pour garder son équilibre émotionnel, encore faut-il savoir choisir ce en quoi en croit.

En passant le lien entre la vaccination et la sclérose en plaques a été démenti plusieurs fois après des études scientifiques et une indemnisation n’est pas une preuve scientifique. D’ailleurs je vous invite à jeter un coup d’œil sur le site de la société canadienne de la sclérose en plaques qui contient plusieurs documents qui montrent l’absence de lien entre la vaccination et la SEP.

1 vote
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.11) le 5 septembre 2009 a 13H20
mr-bienetre (Visiteur)

"La grippe est un arbre qui cache la forêt ou, le faux problème !"

Voici plusieurs mois qu’on nous rabat les oreilles avec une grippe, qui actuellement ne semble pas plus dangereuse que la grippe classique, tout cela pour vendre plus de tamiflu et pour inciter les français à se vacciner. La France dispose de 100 millions de doses de vaccin (soit près de deux doses par habitant !!!), sur les 400 millions disponibles dans le monde entier. Est ce que la grippe A frapperait spécialement les français, ou alors est-ce un programme de soutien économique déguisé aux laboratoires tel que Sanofi ? On peut se poser la question, bien évidemment !!!

Cependant, les conséquences de ce vaccin et de la surconsommation de tamiflu risquent d’être encore plus désastreux que le mal, d’autant que le virus grippal est capable de muter facilement. déjà des souches résistantes au tamiflu ont vu le jour. On peut penser que la survaccination fera apparaître des mutations virales beaucoup plus dangereuses.

Notons au passage que le vaccin antigrippal autant que le tamiflu ont des effets secondaires importants. Le Tamiflu, par exemple, ne doit pas être donné, selon une étude anglosaxone, à des enfants et des adolescents de moins de 15 ans. Il est bien préférable d’adopter une stratégie naturelle pour combattre les risques d’infection liés à cette grippe, car après tout, cette grippe là étant assez banale, des protocoles naturels classiques devaient bien suffire à renforcer notre immunité et à limiter cette pandémie.

Mais cette grippe est également bien commode pour ne pas traiter les vrais problèmes de santé publique, tels que l’inquiétante progression des cancers du pancréas, ou la progression des toxicomanies par la cocaïne, pour ne citer que deux exemples. Evidemment, la question du cancer met en jeu la qualité de notre alimentation et notre eau de boisson, de l’usage des pesticides, les pollutions par les dioxines, les pollutions électromagnétiques, etc. Quelques collègues naturopathes ont publié un ouvrage simple chez Guy Trédaniel, "les sept clés santé forme", qui détaille des solutions naturopathiques par rapport à ces pollutions. Mais le travail de fourmi des naturopathes est mis à mal par une politique de santé publique totalement stupide, aux bottes des intérêts particuliers.

Cependant, en consommant autrement dès à présent, ne nous décourageons pas, nous contribuons chacune et chacun à remodeler le paysage de demain. Certes, nous faisons chacun un travail de fourmi autour de nous et nous ne pouvons, chacune et chacun, guère faire plus, Mais les profonds changements culturels, écologiques, sociétaux, sont dus à l’additon de tous les travaux de fourmi que nous sommes. Alors protégeons nous, renforçons notre immunité et ne cédons pas à la sinistrose ambiante.

Cordialement.