Accueil du site
> Dossiers > Prendre soin de sa peau
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cancer de la peau : risques augmentés par les crèmes hydratantes ?
Cancer de la peau : risques augmentés par les crèmes hydratantes ?
note des lecteurs
date et réactions
21 août 2008
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Cancer de la peau : risques augmentés par les crèmes hydratantes ?

Cancer de la peau : risques augmentés par les crèmes hydratantes ?

Une équipe américaine édite une nouvelle étude relatant l’augmentation du risque de cancer de la peau suite à l’utilisation de crèmes hydratantes.

Une nouvelle information qui nous dit qu’utiliser un produit n’est peut-être pas bon pour la santé.

Les chercheurs de l’université de Rutgers, du New-Jersey, ont joué avec les petits rongeurs dont la peau est très fragile et leur ont appliqué de la crème hydratante.

Ils les ont ensuite exposés à une forte dose de rayons ultraviolets, équivalente à l’exposition aux rayons du soleil.

Les scientifiques ont recommencé l’expérience deux fois par semaine durant vingt semaines.

Apparemment, les pauvres petites souris auraient démontrées à ces savants que ces crèmes feraient augmenter le risque de cancers de la peau à cause des UV.

Un danger qui augmenterait de 69 % après l’application.

En fait, il y aurait une augmentation de 69 % des risques de développer des tumeurs cancérigènes liées aux rayons UV sur la peau.

En plus, ces effets ont été notés plusieurs mois plus tard.

 

Ces résultats édités sur le site internet du Journal of Investigate Dermatology ne sont certainement pas directement applicables à l’être humain.

De nombreux spécialistes, dont les propos sont relatés par Nature, préviennent que ces résultats sont encore loin d’être prouvés chez l’homme ou la femme.

La finesse et la perméabilité de la peau de la souris ne peut être comparable à celle d’un humain.

Le professeur Jonathan Rees de l’université d’Edimbourg déclare : « Je pense qu’il serait fou de changer de comportement à cause d’une telle étude. »

Il assure que les résultats de cette étude ne sont pas assez pertinents pour que les personnes qui utilisent des crèmes hydratantes modifient, de quelque manière que ce soit, leurs comportements.

Des études complémentaires vont être menées pour essayer de faire la relation avec l’être humain.

Décidément, ces scientifiques ne s’arrêteront jamais.

Espérons que ces résultats ne soient pas applicables à l'être humain, car il va être difficile de faire accepter aux personnes qui se servent des crèmes hydratantes pour le soin de leur corps qu’elles risquent de développer un cancer de la peau ou que leur crème préférée est la cause de leur cancer de la peau…

A suivre …

Roseline Buarotti
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté