Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cancer de la peau : Du "nez" pour les chercheurs américains
Cancer de la peau : Du "nez" pour les chercheurs américains
note des lecteurs
date et réactions
25 août 2008 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Cancer de la peau : Du "nez" pour les chercheurs américains

Cancer de la peau : Du "nez" pour les chercheurs américains

Des chercheurs américains ont eu de l’intuition ou plutôt du nez.

Ils ont démontré que certains cancers de la peau, plus particulièrement les carcinomes baso-cellulaire (cancer qui apparaît à la surface de la peau sous forme d’une papule (petit bouton rouge qui s’élève sur la peau et s’y dessèche) croûteuse) libèreraient une odeur particulière facilement détectable grâce à des « nez électroniques ».

Les créateurs de ce nouveau moyen de détection ont défendu leurs travaux à la 236ème conférence annuelle de l’American Chemical Society, qui s’est clôturée le 21 août 2008 à Philadelphie (États-Unis).

Michelle Gallagher, du Monell Chemical Senses Center à Philadelphie, déclare fièrement que « depuis longtemps, la communauté scientifique soupçonne que des odeurs émanent de ce type de tumeurs cutanées, mais nous sommes les premiers à les avoirs identifiées et à mesurer leurs composants ».

Puis, elle ajoute que « cette avancée ouvre la voie à de nouvelles approches pour diagnostiquer le cancer de la peau, base sur un profil d’odeurs qui, nous l’espérons, conduira à des diagnostics plus rapides et ne nécessitant pas de prélèvements. »

Les chercheurs consolident cette déclaration en affirmant « ouvrir les portes au développement de nouvelles méthodes de détection du carcinome baso-cellulaire, mais aussi à d’autres formes de cancer de la peau. »

Les dermatologues ne sont pas aussi emballés par la nouvelle.

En effet, ces derniers pensent pourvoir, prochainement, obtenir des techniques encore plus affinées pour progresser efficacement dans leurs diagnostics.

En attendant cette technique, pour le moment absente, les chercheurs américains effectuent une demande de brevet qui est en cours de validation.

Cette découverte menace donc les carcinomes baso-cellulaires qui sont les cancers de la peau les plus fréquents (60 à 80 nouveaux cas annuels pour cent mille habitants).

Cette maladie touche, plus particulièrement, les personnes à peau claire, très sensibles aux ultraviolets.

Il est évident que ces tumeurs cutanées n’ont pas la même gravité que les autres, mais elles ont tout de même la possibilité de provoquer des destructions tissulaires importantes si leur présence n’est pas découverte et si elles ne sont pas soignées à temps.

L’équipe américaine de recherche a, en fait, utilisé des techniques de chromatographie gazeuse couplées à un spectromètre de masse.

Il s’agit d’une méthode d’analyses physico-chimique très fine des molécules odorantes répandues par des tumeurs.

Les chercheurs se sont alors mis à comparer les caractéristiques des substances chimiques détectées au-dessus des carcinomes baso-cellulaires de onze malades à onze personnes en bonne santé.

Michelle Gallagher indique : « Nous avons trouvé un profil d’odeurs au-dessus des tumeurs différent de celui des tissus sains. »

« Les mêmes composants sont présents dans les deux groupes, mais avec de très nettes différences de concentration ».

Puis, elle déclare, en affinant ses propos, que « certains augmentent et d’autres diminuent à proximité des carcinomes, comparativement à la peau de personnes saines. »

Et, elle n’oublie pas de dire : « Nos conclusions peuvent permettre aux médecins de diagnostiquer des cancers de la peau aux touts premiers stades. »

Les chercheurs américains ne donnent pas plus de détails sur le dosage des substances qui divergent.

Ils ont préféré d’abord effectuer une demande de brevet.

Ils espèrent maintenant que leur technique va pouvoir être combinée à la technologie émergente des nano-détecteurs et prévoient de pouvoir identifier un « profil d’odeurs » pour les trois types de cancer de la peau, dont le carcinome malphighien et le mélanome, la forme la plus grave.

Cet espoir a pour but de créer un « nez détecteur » qui aura la capacité de déclencher une alarme en cas de présence d’un carcinome baso-cellulaire…

Le Professeur Louis Du Bertret, chef de service de dermatologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris, esquisse un sourire à cette annonce et déclare : «  Certes, cette étude est amusante, mais elle ne rivalisera jamais avec les analyseurs d’images par ordinateur qui sont en plein essor aujourd’hui. Ces derniers, particulièrement performants, commencent à être capables de réaliser des diagnostics histologiques (analyse de la structure microscopique de la tumeur, NDLR) sans même nécessiter de prélèvement. »

Apparemment, c’est cette voie qui semble être la plus prometteuse.

Les américains cherchent peut-être à mettre en place une nouvelle attraction.

Sources :

www.lefigaro.fr : Un « nez » pour détecter le cancer de la peau, www.actualités-news-environnement.com : Le « nez » qui détecte le cancer de la peau
www.tf1.lci.fr : Le cancer de la peau détectable grâce à son odeur, http://fr.news.yahoo.com : Le cancer de la peau aurait une odeur particulière permettant de le détecter

Crédit Photo : © Lisa Vanovitch - Fotolia.com

Roseline Buarotti
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Recherche Cancer Peau
Commentaires
3 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx1.23.48) le 25 août 2008 a 20H51
Pierrot (Visiteur)

à @ l’auteur Roseline,

j’ai lu cette information il y a quelques jours dans LE MONDE.

C’est une perspective intéressante de dépistage rapide de certains cancers de la peau.

Cependant, nous n’en connaissons pas plus car le brevet n’est pas déposé et qu’il faut attendre plus d’expérimentations humaines pourêtre certain de son efficacité.

Mais espérons car ce type de cancer est de plus en plus fréquent.

Bonne journée.

3 votes
par Joker :o) (IP:xxx.xx6.175.117) le 25 août 2008 a 21H07
Joker <img alt=":o)" title=":o)" class="no_image_filtrer format_png" src="http://www.carevox.fr/plugins/auto/couteau_suisse/img/smileys/rigolo.png" width="19" height="19"/> (Visiteur)

Ne pas confondre cette maladie cancéreuse avec la simple acnée qui peut aussi se propager à la surface du dos (un traitement antibiotique sur plusieurs mois suffit). :o)

1 vote
par Ivan (IP:xxx.xx7.80.213) le 26 août 2008 a 11H36
Ivan (Visiteur)

Que les cellules cancéreuses dégagent des molécules spécifiques me semble logique (et cela ne ce limite certainement pas au cancer de la peau), chercher à détecter ces molécules à titre préventif est à mon avis une voie de recherche très prometteuse. Malheureusement je ne crois pas que le corps médical soit emballé par ce genre de chose, cela est trop empirique et trop différent des méthodes académiques pour susciter l’enthousiasme. Pourtant d’autres expériences utilisant l’extraordinaire flaire des chiens ont permis de détecter avec succès des cancers précoce du poumon ou de la vessie….

http://www.starchou.net/forums/inde...

0 vote
par LEMOINE Claudette (IP:xxx.xx6.11.202) le 25 septembre 2008 a 17H53
LEMOINE Claudette (Visiteur)

mon mari a un cancer de la peau (carcinome baso cellulaire) il est suivit tout les six mois, mais il lui a été trouvé une lésion eczématisée avec un infiltrant T plus abondant et composé de très nombreuses cellules CD4 par endroit en exocytose. Cet aspect reste suspect.Il faut dire qu’il a eu le dos brûlé par un fauteuil empoisonné au dimethyl fumarate. Quels sont les risque pour sa santé dans l’avenir ?

0 vote
par taybi (IP:xxx.xx2.46.120) le 1er mai 2012 a 17H40
taybi (Visiteur)

CANCER DE PEAU

-il faut que nous agissions en tant êtres humains, il est encore temps, nous devons venir en aide aux Malades atteints par les différentes maladies de peau, comme L ECZEMA, ZONA, et PSORIASIS par des Médicaments qui visent à maitriser rapidement et efficacement ces types de maladie par le biais d un Remède à base d herbes qui a donner des résultats positifs sur des patients, le remède en question et Son efficacité, réduire aussi les rougeurs, la desquamation, les démangeaisons et l enflure, il peut Faire disparaitre les croûtes et les lésions de peau, ce médicament convient a tout le monde, il est offert Sous forme de pulvérisation et solution pour traiter les plaques et une guérison a l’état initial. Email TM78@LIVE.FR SKIN CANCER

it is necessary that we act as human beings, there is still time, we must help Patients with various skin diseases, such as L ECZEMA, ZONA, and PSORIASIS by Drugs designed to quickly and effectively master these types of disease through a Herbal remedy for herbs that yield positive results on patients, and the remedy in question Its efficiency also reduce the redness, scaling, itching and swelling, it can To banish scabs and skin lesions, this drug should have everyone, it is offered Form of spray solution to treat and cure plates has the initial state. Email TM78@LIVE.FR