Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Alerte aux tiques
Alerte aux tiques
note des lecteurs
date et réactions
21 août 2008 | 31 commentaires
Auteur de l'article
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Eugène Wermelinger

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
10
nombre de votes
3

Alerte aux tiques

Alerte aux tiques

Témoignage

Il fut un temps où une morsure de tique provoquait une rougeur et des démangeaisons. Ceci avant que ces bestioles ne fussent porteuses d’une sale bactérie qui peut pourrir le restant de la vie de la personne contaminée. Cet article apporte une mise en garde, et aussi les premiers gestes à faire, et ceux à ne pas faire. Dans les liens proposés on ira plus en profondeur.

Elles peuvent à présent être les vecteurs d’une grave maladie (un peu comme un paludisme des zones tempérées ! ) :

La maladie de Lyme

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ? La maladie de Lyme a été décrite pour la première fois en Amérique du Nord en 1975, dans la ville de Lyme (Connecticut) aux États-Unis. La maladie est causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Du nom d’un médecin français, le Dr Borrelia. La maladie de Lyme est sérieuse, invalidante, récidivante.

La bactérie responsable de la maladie de Lyme est transmise par une tique, petite créature ressemblant à un insecte. Mais elle peut aussi être transmise par n’importe quel insecte piqueur dans dix pour cent des infections.

Les tiques s’attrapent lors d’une promenade dans la nature, les herbes hautes, futaies, présents sur les genêts etc... aussi agrippées sur des vêtements rapportés à la maison et elle(s) saute(nt) alors sur une personne.

Il y a intérêt à porter des vêtements clairs, car les tiques s’y repèrent mieux. Les tiques mesurent entre 1 et 4 millimètres (guère plus qu’une petite fourmi). Photo d’une tique femelle ayant pondu.


Précautions à prendre :

Il vaudrait mieux être couvert : pantalons, manches longues, casquette etc. ... quand on part dans une zone potentiellement infestée. (S’informer auprès des gens et promeneurs du coin.)

Au retour : s’auto-examiner en famille, ces insectes aimant bien se fourrer dans des endroits cachés.

Comment les enlever ?

Ce qu’il ne faut pas faire : tirer dessus, car la tête reste dans la peau et la bête continue de vivre. L’aspiration n’est pas non plus la bonne solution. Ne pas mettre d’alcool ou d’éther, ce qui a pour premier résultat de faire régurgiter le venin de l’insecte dans la peau.

La bonne méthode :

Personnellement, je mets sur la tique un peu d’un corps gras en phase assez liquide pour que ce gras fonde ou soit liquide sur la peau. Cependant, certains professionnels le déconseillent comme l’alcool et l’éther, cf ici. Puis tournez au-dessus de la tique avec un doigt, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que la tique ne puisse plus s’accrocher – en raison de l’huile lubrifiante – et se détache presque d’elle-même. (Elle s’était pour ainsi dire taraudée dans la peau – voilà pourquoi il convient de « dévisser » la bébête). On peut aussi alterner le sens de rotation si cela ne vient pas. Si possible brûler la tique extraite afin qu’elle ne puisse plus sévir ailleurs.

Si on ne veut pas utiliser d’huile, on peut aussi acheter en pharmacie des pinces «  enlève-tiques » qui fonctionnent sur le même principe du dévissage . Il existe un petit et un gros modèle (surtout à employer sur les animaux – chiens par ex.) Il est rare que l’on possède cet outil quand cela devient nécessaire, d’où retour à la méthode simple et efficace pour l’humain décrite en premier.

Et quand la maladie est déclarée ?

Seule une analyse de sang ciblée permet de la détecter. Attention, en raison de l’invasion récente de nos contrées en tiques porteuses (elles ne le sont pas toutes) de la maladie de Lyme, qui est venue de l’Est, en entrant par l’Alsace, mais se trouvant à présent bien au-delà (Par ex. dans le Morvan de l’auteur de cet article, aussi en Ile de France) les médecins et laboratoires d’analyses sanguines ne sont pas toujours en mesure soit d’en faire le diagnostic, soit d’en être sûr. La maladie sévit aussi en Amérique. Association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques

La médecine classique emploie des antibiotiques de la famille des tétracyclines. J’ai eu connaissance d’insuccès de cette thérapie, qui parfois emploie pendant des mois des antibiotiques qui détraquent la flore intestinale. La maladie revenant un peu comme le paludisme, pendant des décennies, il semble que le patient soit alors abandonné, et très mal dans sa vie. Il y a cinq ans, un membre de ma famille, vivant en Alsace, a contracté la maladie de Lyme, et celle-ci ayant été détectée dans son sang, et notre médecin étant averti des suites possibles, on s’est tourné vers la pharmacopée allemande qui propose des injections sous-cutanées du type homéopathique nommées « Zeckenbissfieber » (fièvre due à la morsure de tique) qui ont résolus l’affaire en quelques semaines. Une correspondante belge m’a signalé que dans son pays il existait un remède homéopathique de nom « boréllia ». En Alsace, on commence à pouvoir se procurer un remède : le « Tic-tox » .Sur le Net aussi. A base d’huiles essentielles et de propolis. Exemple

Certaines personnes recommandent aussi le chlorure de Magnésium dont le Nigari sous sa forme la plus naturelle, qui aurait d’autre part été utilisé à la Réunion contre le chikungungunya. Son efficacité est toutefois très contestée par les médecins. Cf article : Chikungunya : une élue niçoise faxe son remède aux habitants de la réunion

Une récente alerte lancée à mon carnet d’adresse m’a permis de voir combien ce problème est d’actualité, et les personnes atteintes disséminées sur le territoire français. Plusieurs d’entre elles faisant partie du corps médical et n’étant pas arrivées à résoudre leur problème de manière classique.

En conclusion :

Prévenez-vous contre la morsure des tiques par le port de vêtements vous couvrant. Examinez-vous, et faites-vous examiner par vos proches lors des retours de promenades. Extrayez la tique, mais pas en tirant dessus. Une morsure de tique n’est plus à prendre à la légère.

Vigilance, mais bonnes promenades tout de même !

__________________________________

Liens utiles sur le sujet :

Sur ce lien, un dépliant pour la prévention contre la maladie de Lyme

www.tiquatac.org

Tout sur les tiques sur Wikipedia



Eugène : (du grec : le bon grain)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Mots-clés :
Risques Tiques Insectes
Commentaires
7 votes
par kilroy (IP:xxx.xx6.63.175) le 21 août 2008 a 14H13
kilroy (Visiteur)

Quelques petits détails qui peuvent avoir leur importance :
- les tiques sont à priori plus fréquentes dans les forêts où le gibier est abondant et dans les zones précises où il se trouve. Attention donc en se promenant près de souilles à sanglier ou dans des zones de passage
- sur un adulte vêtu d’un pantalon, les tiques ont une forte tendance à piquer au niveau de la ceinture. C’est là qu’on doit regarder en premier, si possible en se faisant aider (plus pratique qu’avec un miroir)
- les premiers symptômes de la maladie de Lyme sont en principe des rougeurs importantes autour de la piqure. C’est à ce stade qu’on peut l’éliminer par un traitement antibiotique.

7 votes
(IP:xxx.xx2.102.187) le 21 août 2008 a 14H45
 (Visiteur)

par Maxim ...

la forêt de Fontainebleau regorge de ces sales bestioles ,qui pullulent sur les fougères notamment ,dans les hautes herbes également ...

il y a un moyen de les décrocher ,un tampon imbibé de gas oil sur la bestiole,c’est immédiat ,après il suffit de se doucher pour éliminer l’odeur .....

9 votes
par thierry (IP:xxx.xx8.33.228) le 21 août 2008 a 14H56
thierry (Visiteur)

Bonjour Mr Wermelinger,

votre article présente des informations intéressantes, mais il n’y a tout de même pas lieu de s’affoler parce que l’on a été piqué par une tique !

La maladie de Lyme, je l’ai eu, et celà n’a rien présenté de tragique :

Celà s’est manifesté l’année dernière après les vacances d’été, 15 jours après le retour à la maison, par une rougeur sur la peau, absolument indolore.

C’est à ce moment-là que je l’ai remarquée : une tache rouge très clair, bien définie, sans volume ou bouton, d’un diamètre d’à peu près trois à cinq centimètres, située à l’intérieur de la cuisse, près de l’aine.

Dans ce cas-là, on pense à une simple irritation, bien que celà ne soit pas douloureux, mais sans gravité ; à suivre...

Mais ce que celà a de particulier, c’est que ça ne disparaît pas, et qu’au contraire celà s’étend régulièrement : un mois plus tard, cette tache faisait bien dix centimètres de diamètre.

En octobre, celà atteignait bien les quinze à vingt centimètres, et je suis allé voir un dermatologue.

Qui l’a tout de suite diagnostiquée, et qui m’a perscrit un traitement qui l’a fait disparaître en trois semaines.

Celà se soigne très bien, et ne progresse tout de même pas du jour au lendemain, mais le risque est de le négliger trop longtemps, jusqu’à ce que la maladie se loge dans le système nerveux où elle peut faire des dégâts, à ce que j’ai compris.

Il paraît donc important de prendre le temps d’examiner soigneusement ses enfants après le retour des vacances, par exemple à un mois d’intervalle, car, comme ce n’est pas douloureux, ils peuvent ne pas s’en rendre compte.

En tous cas, personnellement et malgrès l’avis général, je suis persuadé de ne pas l’avoir attrapé par une tique : c’était situé juste à la limite du slip ou du maillot de bain, et je l’aurais senti ; contrairement à des puces ou des moustiques, par exemple, les tiques doivent rester accrochées un certain temps, et forment un volume qui se remarque.

Selon moi, il n’est peut-être pas exclu que la maladie de Lyme puisse être portée par d’autres insectes ou parasites...

Cordialement Thierry

8 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.7.62) le 21 août 2008 a 18H32
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Merci Thierry pour votre témoignage. Néanmoins restez vigilants si dans les prochains mois ou années vous êtes mal dans votre peau (fibromyalgies par ex.) qui pourrait être le signal d’une récidive. J’ai un correspondant (RH) qui traîne ceci depuis 15ans et reçu un mail d’une dame (AJ) docteure en médecine à Paris, infestée il y a 30 ans ! Handicapée au point de ne plus pouvoir exercer que sporadiquement. Je préfère ne rien répondre aux détracteurs de l’homéopathie, non que je ne le saurais pas, qu’ils aillent voir ailleurs et gardent en mémoire cette possibilité, si cela leur est possible, afin qu’un jour cela puisse leur être d’un secours.

4 votes
(IP:xxx.xx9.12.226) le 21 août 2008 a 19H14
 (Visiteur)

@ thierry (IP:xxx.x18.33.228) Vous avez de la chance. Un ami a eu une jambe qui a triplé de volume. Il a fait malaises sur malaises. Après plusieurs mois la maladie a été diagnostiquée. Au bout de 3 ans de traitement, il a encore des moments de faiblesse qui le mettent ko parfois plusieurs fois dans la journée.

20 votes
par homéoarnaque (IP:xxx.xx1.20.250) le 21 août 2008 a 16H19
homéoarnaque (Visiteur)

ahahah elle est bien bonne celle-là ! l’homéopathie soignerait ? Savez-vous seulement ce que contiennent ces soi-disant médicaments ? (indice : rien nada que dalle 100% excipient). Croyez-vous réellement à la mémoire de l’eau ? Tant que des millions de crétins soignent leurs rhumes avec no pb, pdt ce temps ils ne réclament pas des antibiotiques à leur généraliste. Mais la maladie de Lyme bon sang faut arrêter les conneries là ! Seuls les antibio qui vont bien, pris à temps, évitent les dégâts sur le système nerveux. Décidément l’initiative carevox est dangereuse pour la santé publique. Et l’homéopathie, tjrs partiellement remboursée par la sécu, l’arnaque du siècle.

3 votes
(IP:xxx.xx9.127.22) le 21 août 2008 a 16H26
 (Visiteur)

les tiques peuvent aussi transmettre une autre maladie qui est une encéphalite virale et certains pays d’Europe dont la Suisse et L’autriche recommandent la vaccination Mais il n’y a de lien avec la maladie de Lyme

3 votes
(IP:xxx.xx1.124.170) le 21 août 2008 a 17H57
 (Visiteur)

Il semble effectivement que sous le nom "maladie de Lyme" il puisse y avoir différentes causes.

La première fois que j’ai renocontré cette maladie c’était en Sibérie, sur le territoire de Tomsk (les 2/3 de la surface de la France) et 500 000 habitants. J’ai appris que la "Lyme’s desease" suivait un cycle de trois ans dans son apparition, un peu comme le cycle du vers blanc. le tique en question n’est pas forcément "annuel". A Tomsk cette année là (année à forte apparitions) sur 500 000 habitants ils avaient eu 50 000 cas détectés qui s’étaient soldés par trois morts directs et une cinquantaine de personnes invalides à vie. Maladie se manifestant comme une méningite avec raidissement de la nuque..etc.. Difficulté de soigner la maladie en question, si le sujet est en bonne forme ça pourra aller. Il semble que lorsque la tique attaque un chien, cette maladie prend le nom de leptospirose et les chiens en crèvent ou sont paralysés du train arrière ce qui revient au même.

Maintenant un ami savoyard est allé se promener en montagne. Trois semaines après, en prenant le café à la cafétaria de son job, ses collègues lui font remarquer qu’il bave fortement en buvant son café...De fait il a la moitié de la figure donc de la bouche paralysée et déformée / insensibilisée. Il ne s’en était pas aperçu. Il faudra une semaine pour que l’hôpital diagnostique une maladie de Lyme. Depuis il y a des séquelles, lors d’un mouvement les muscles frottant les uns sur les autres sont devenus sensibles et douleur à chaque mouvement.. C’est très handicapant.

L’article devrait être un peu revu à mon sens, pour être plus complet, plus précis, d’autres ouvertures.. Mais les traitements homéopathiques dans un tel truc..On peut rire un coup..

@+

3 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.7.62) le 21 août 2008 a 18H42
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Intéressant votre vécu en Sibérie. Pour votre ami savoyard, soyez gentil de lui communiquer les infos qui se cachent sous le mot "exemple" de l’article. Et je lui souhaite qu’au lieu de rire avec un rictus en raison de sa paralysie, il puisse à nouveau rire de bon coeur et vous bénir de lui avoir transmis ces informations.

1 vote
par krolik (IP:xxx.xx1.222.59) le 21 août 2008 a 22H49
krolik (Visiteur)

En ce qui concerne mon ami Savoyard, il a récupéré sa paralysie, cette affaire remonte à cinq ans maintenant. Mais toujours des séquelles douloureuses. C’est à vie d’après le service spécialisé de la Pitié-Salpêtrière. Ca s’atténue, ça revient par ’poussée" un peu comme les crises de "palu" qui reviennent on ne sait pourquoi. Merci. @+

3 votes
par Céline Ertalif (IP:xxx.xx1.5.172) le 21 août 2008 a 21H45
Céline Ertalif (Visiteur)

Or donc, l’homme au chapeau écrit simple, utile et efficace. J’aime.

0 vote
par krolik (IP:xxx.xx1.222.59) le 21 août 2008 a 22H45
krolik (Visiteur)

La première que j’ai renocntré cette maladie c’était en Sibérie, sur le territoire de Tomsk (les 2/3 de la surface de la France) et 500 000habtiants.i J’ai appris que la "Lyme’s desease" suivait un cycle de trois ans dans son apparition, un peu comme le cycle du vers blanc / hanneton. Le tique en question n’est pas forcément "annuel". A Tomsk cette année là sur 500 000 habitants ils avaient eu 50 000 cas détectés qui s’étaient soldés par trois morts morts directs et une cinquantaine de personnes invalides à vie. Maladie se manifestant comme une méningite avec raidissement de la nuque....

Difficulté de soigner la maladie en question, si le sujet est en bonen forme ça pourra aller. Il semble que lorsque la tique attaque un chien, cette maladie prend le nom de leptospirose et les chiens soit en crèvent soit sont paralysés du train arrière ce qui revient au même.

Maintenant un ami savoyard est allé se promener en montagne. Trois semaines après en prenant le café à la cafétaria de son job, ses collègues lui font remarquer qu’il fait baver son café...De fait il a la moitié de la figure donc de la bouche paralysée et déformée. Il ne s’en était pas aperçu. Il faudra une semaine pour que l’hopital diagnostique une maladie de Lyme. Depuis il y a des séquelles, lors d’un mouvement les muscles frottant les uns sur les autres sont devenus sensibles et douleur à chaque mouvement..

L’article devrait etre un peu revu à mon sens, pour être plus complet, plus précis, d’autres ouvertures.. Mais les traitements homéopathiques dans un tel truc..On peut rire un coup..

@+

4 votes
par Capitaine poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 21 août 2008 a 23H24
Capitaine poltron (Visiteur)

Cet article me parait assez dangereux. Traiter une maladie aussi sérieuse avec des remèdes de bonne femmes, ça me fait froid dans le dos. Pour ceux qui veulent une information exacte, faite par des spécialistes, carevox n’est décidément pas le bon endroit. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’on n’a aucune garantie de ne pas tomber sur un article bidon, puisqu’il semble que n’importe qui puisse y écrire n’importe quoi. Voici un document qui me semble présenter des garantie bien supérieurs, trouvé sur le site www.orphanet. com : http://www.orpha.net/data/patho/Pub...

(site ayant reçu la certifacation HONcode : https://www.hon.ch/HONcode/Conduct_...

Ce n’est pas demain que carevox obtiendra ce genre de certification.

5 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.77.201) le 22 août 2008 a 09H29
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Bonjour à P@py que je suis heureux de lire. Et aussi de communiquer qu’il n’a pas hésité à faire quelques centaines de km afin de venir me rendre visite pour une agréable et instructive première visite. Je salue le capitaine Poltron dont les liens sont intéressants et à consulter. Je me rappelle l’avoir houspillé il y a peu en raison de sa position peu charitable envers la dame sensible à la pollution chimique qu’il qualifiait, document à l’appui "se passer dans sa tête". "Remèdes de bonnes femmes" vient de l’ancienne expression "de bonne fame", c’est à dire de bonne renommée. Allez donc aussi sur mes liens pour voir que la phyto proposée sous "exemple" est effectivement de bonne renommée pour les personnes l’ayant essayée. De plus, il s’agit d’ingrédients tout à fait pondérables et quantifiés, donc rien à voir avec l’homéopathie, elle médecine de l’information. Et qui fonctionne aussi n’en déplaise. Les esprits ouverts et curieux chercheront du côté de la possibilté qu’a l’eau de former des clusters spécifiques de nature électro-magnétique. Détectable de diverses manières dont la résonance magnétique nucléaire. Du côté de Strasbourg on est en avance sur ce terrain. Il y a d’excellents chercheurs et trouveurs universitaires. Dont je connais certains personnellement.

9 votes
par Traroth (IP:xxx.xx1.139.67) le 22 août 2008 a 13H54
Traroth (Visiteur)

Il n’existe aucune étude clinique sérieuse permettant d’affirmer que l’homéopathie est plus efficace qu’un placebo. L’homéopathie n’est rien d’autre que de la charlatanerie pratiquée par des docteurs en médecine ou en pharmacie.

A moins que vous ne puissiez me fournir une référence d’étude, peut-être ? :-D

3 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.77.201) le 22 août 2008 a 14H59
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Cher Traroth, vous oubliez les vétérinaires. Je vous propose leur site : http://homeoveto.monsite.wanadoo.fr....

Des chevaux, des chiens, des vaches témoignent etc ... Mais sera-ce lisible par les ânes ?

3 votes
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx8.210.8) le 22 août 2008 a 04H17
Gilbert Spagnolo dit P@py, 7 articles (Rédacteur)

Salut Eugène,

Au fait peut on prendre ensemble les anti-bios t le chlorure de magnésium et du propolis ?

J’suis pas toubib , mais il me semble que oui,... yaka demander à son médecin,... alors comme ça tranquille comme Baptiste !

Propriétés du propolis

Propriétés médicinales [modifier] À l’état brut, la Propolis peut se mâcher directement après prélèvement, mais généralement, on la prendra sous d’autres formes. Elle sera naturellement très propre avant de servir dans une préparation. La propolis brute ou sous forme de teinture-mère est un très puissant anti-infectieux (antifongique, antiseptique, antibiotique). Elle a de plus un pouvoir anesthésique, cicatrisant et anti-inflammatoire et augmente le métabolisme cellulaire.

source wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Propolis

@+ P@py

8 votes
par Traroth (IP:xxx.xx1.139.67) le 22 août 2008 a 13H09
Traroth (Visiteur)

Je n’arrive pas à croire qu’on puisse publier un article qui conseille des remèdes homéopathiques pour une maladie grave comme la maladie de Lyme. C’est complètement irresponsable !

3 votes
(IP:xxx.xx7.214.121) le 28 février 2009 a 07H59
 (Visiteur)

Pourquoi ? Vous avez testé Traroth ? Non, je suppose...alors tesez-vous !

5 votes
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 22 août 2008 a 15H52
capitaine Poltron (Visiteur)

L’argument vétérinaire pour défendre l’homéopathie est pour le moins paradoxal. Un des principe de l’homéopathie (derrière lequel se retranche ses partisans pour invalider les tests contre placebo) est que l’homéopathie s’addresse à la personne « entière », elle est censée ne pas traiter une maladie particulière ou un organe mais le « terrain ». Un « bon » homéopathe est censé interroger longement son patient pour adapter le traitement à sa personalité. Essayez de vous immaginer comment un vétérinaire peut déterminer quel est le « terrain » d’un vache ! Il ne faut pas oublier non plus qu’ un gand nombre de symptomes disparaissent d’eux mêmes, ce qui fait que l’ on ne peut pas se fonder sur les anecdotes concernant le chien de madame michu pour juger de la chose. En dehors d’études statistiques faites dans les règles, point de salut. A propos des symptômes qui disparaissent d’eux mêmes, il faut que je signale un fait inqiètant. Hier soir en parcourant un forum consacré à la maladie de lyme sur un site dédié aux « médecines » dites douces, j’ai pu lire le récit d’un malade qui se vantait de n’avoir pas pris ses antibiotiques, mais du « Tic-tox », et qui était tout fier de ce que l’inflamation ait disparue et d’avoir fait la nique à la médecine officielle, se croyant guéri. Or les symptomes disparaissent toujours d’eux même, et sans antibiotiques la maladie perdure. C’est bien triste, et cette personne s’en mordra les doigts. La responsabilité de telles erreurs ( on peut même dire de tels drames ), c’est bien sûr tous ceux qui mènent leur petit commerce en dénigrant les seuls traitements efficaces.

4 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.204.68) le 22 août 2008 a 16H30
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Je vous saurais créé capitaine Poltron de mettre l’URL du site visité en ligne, que je puisse aussi en juger. Rappel : mon article se veut une "alerte aux tiques" pandémie à craindre, et je pense que cela est réussi, aussi grâce aux commentaires des lecteurs d’AgoraVox, sans oublier les vôtres. Je vous avoue que cela a encore élargi ma vue sur cette question. Par mail privé un chercheur attaché pendant des décennies au CHU de Strasbourg m’a assuré me transmettre sous quinzaine une étude synthétique sur la question qu’il est en train de peaufiner avec de ses collègues et connaissances. Peut-être aurais-je envie d’en publier des extraits intéressants ici ... ou ailleurs. Ceux qui seraient preneurs peuvent facilement trouver mon adresse. Mon but n’est pas de polémiquer mais de venir en aide. A chacun de juger de la sincérité de ma démarche. Merci à tous.

1 vote
(IP:xxx.xx7.214.121) le 28 février 2009 a 08H00
 (Visiteur)

Quand à vous, Capitaine Poltron, vous en êtes un sacré...tiques ! Je dirai même une sacrée sangsue !

1 vote
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 22 août 2008 a 17H34
capitaine Poltron (Visiteur)

http://www.e-clipx.ch/lyme/phpBB2/v...

Bon je n’ai pas retrouvé le cas précis et extrême, j’ ai du lire un peu vite ( voire de travers , si on ne fait pas attention on a souvent tendance à tordre les faits sens qui nous convient ) et J’aurai mieux fait d’y retourner avant de poster. Mais sur ce forum vous retrouverez quand même plusieurs témoignage de personnes qui ont remplacé les antibiotiques par divers remèdes douteux dont le tic-tox alors qu’elles se trouvaient parfois à des stades précoces, sinon au stade initial. Noter quand même qu’il s’y trouve aussi des gens raisonnables pour les critiquer. Ce que l’on y voit surtout , c’est beaucoup de gens malheureux qui sont prêt à n’importe quoi pour améliorer leur sort, y compris à payer fort cher de la poudre de perlinpinpin vendue par des offices peu scrupuleux (certains citent les prix qu’ils ont payé pour le produit, c’est instructif). Noter également ce participant au forum qui témoigne que le labo lui à garanti l’efficacité du tic-tox dès le début de l’infection.

3 votes
par Ken (IP:xxx.xx6.159.101) le 25 août 2008 a 10H47
Ken (Visiteur)

A tous les septiques, il faudrait enfin faire prendre conscience à tous de l’extrème gravité des maladies transmises par les tiques. A l’heure actuelle, on se dirige vers un problème de santé publique : on n’a pas d’informations sur le nombre de malades (la plupart des gens étant atteints ne sont pas diagnostiqués, donc ne rentrent pas dans les chiffres officiels), il n’y a aucun protocole en matière de diagnostic car tout est une question d’interprétation des sérologies et de la symptomatologie clinique ;chaque pays, chaque médecin, "tente" son propre traitement car les protocoles thérapeutiques sont à l’état expérimental, pas de prise en charge à 100% par la sécu, par de reconnaisance pour les CLM et CLD, pas de reconnaisance d’invalidité pour les travailleurs COTOREP, formation des médecins insuffisantes, etc.... Je traine cette maladie depuis 8 ans maintenant, qui a des graves répercussions sur ma vie professionnelle, sociale, familiale. J’ai entendu, de la part des médecins, toutes sortes d’abérrations et ces approximations me laissent aujourd’hui avec une maladie chronique alors que la maladie reste souvent bénigne si elle est traitée rapidement et correctement. Comme toute maladie chronique, pour vivre avec le moins mal possible, l’hygiène de vie et alimentaire est primordiale. A ce titre, les médecines douces et autres compléments alimentaires sont des aides précieuses. Alors, de grâce, arrêtez d’opposer systématiquement la médecine traditionnelle et la médecine "douce" car l’une ne va pas sans l’autre.

3 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx3.97.33) le 25 août 2008 a 13H04
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Cher M. Ken, je suis tout à fait en accord avec vos commentaires. Il me semble que vous ayez raison sur tous les points. Primo : les tiques et autres insectes piqueurs peuvent être très dangereux. Secundo : la maladie de Lyme est encore difficile à diagnostiquer. Tertio : à un stade précoce les antibiotiques peuvent en faire leur affaire.

Pour éviter les rechutes : modifier le terrain par diététique, mode de vie plus sain, aides par la phytothérapie, l’homéopathie ....

Et sans oublier la première des choses : extraire de suite et convenablement la tique. Enfin : attirer les gens sur cette probléma- tique(s) .

Je vous transmettrai - quand je l’aurai reçue - l’étude attendue dont je parlais plus haut.

1 vote
par citoyen (IP:xxx.xx4.67.118) le 28 août 2008 a 09H39
citoyen (Visiteur)

Un article pertinent au moment même où se tient le 10ème congrés de parasitologie à Paris. Voir mon article "ces clandestins qui nous envahissent" : http://www.blog-citoyen.com/article... :-)

1 vote
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 29 août 2008 a 22H26
Néwick (Visiteur)

@Krolik : la maladie de Lyme (Borreliose) et leptospirose, c’est très différent !

Quant au traitement, de nombreux antibiotiques sont disponibles, au choix selon la situation. Annoncer l’efficacité de quelques traitements homéopathiques ou phyto avec seulement des témoignages comme support, c’est plus que douteux. Les études en double aveugle, c’est quand même un poil plus solide et scientifique...

1 vote
(IP:xxx.xx3.80.133) le 6 septembre 2008 a 10H44
 (Visiteur)

@Néwick :Vous écrivez : "Les études en double aveugle, c’est quand même un poil plus solide et scientifique..." et bien , c’est ce que nous remettons en cause avec tout ce qui est "expert". Voici ce que je me permets de remettre en cause. Les résultats du ’double aveugle’ donnent 30à 40% d’efficacité, 40à 30% de non efficacité et 30% d’effet ^placébo^ et 2% d’effet nocebo nous disent les pharmacologues qui décortiquent les résultats. Nous sommes obligés de cotiser à 100% par l’état ou personnellement et il y a dans les protocoles "zobligatoires" environ 30% de non effet officiels puisque dans les résultats officiels. Il y a donc , à mon avis, une saloperie d’arnaque ! quel médecin oserait ne plus suivre le protocole avec des ayatolas de tout poil ? Pourtant, combien de Français meurent d’une infection banale comme encore aujourd’hui l’enterrement de l’un d’entre eux le prouve et de plus un des plus grands chirurgiens Parisiens ! Elle fut détectée à temps, soignée à temps et par les plus Hauts Diplomes...la Vie en avait décidé autrement. Il faudrait donc un peu plus de sérieux dans les propos des détracteurs de l’homéopathie car personnellement depuis l’âge de mes 14 ans, rendu par le responsable de l’hôpital à ma mère, pour ne pas y faire les papiers et donc faciliter les papiers et le transfert car j’habitais alors un village ..."trois" granules glissées sous la langue et me voici bondissant devant ce pauvre Monsieur qui ignore que des peuples vivent très bien avec d’autres médecines...OBJECTIVITE ,voilà ce qu’il manque dans nos instances médicales car les Français meurent actuellement en milieu Hautement spécialisé de petits bobos qu’un préparateur en pharmacie soignerait facilement !

2 votes
par le_lascar (IP:xxx.xx0.41.58) le 6 septembre 2008 a 18H21
 le_lascar (Visiteur)

Tic tac toc... La ou j’habite on se fait "bouffer" par les tiques !! entre mai et sept. il n’est pas rare de s’en retirer 3 ou 4 par jour ... !!!Qu’est ce que je fais ? Je demenage ????? En tout cas d’apres le pharmacien du coin aucun cas dans la region a sa connaissance...ça me laissse le temps de vendre !

1 vote
(IP:xxx.xx4.178.177) le 28 novembre 2011 a 16H43
 (Visiteur)

J’ai regardé les indications du chlorure de magnésium il est aussi très intéressant pour de nombreux cas surtout en stimulant le système immunitaire : http://chlorure-de-magnesium.santev...

0 vote
par eugène (IP:xxx.xx0.172.51) le 23 février 2012 a 10H59
eugène (Visiteur)

Je m’appelle Francine BOESCH et j’habite près de Colmar.

Depuis des années, et particulièrement en 2011 j’étais très fatiguée, j’avais des problèmes de mémoire, et j’ai quitté mon travail (avec rupture conventionnelle) car je n’arrivais plus à me concentrer, j’avais des difficultés à y voir clair, surtout que mes collègues, plus jeunes s’étaient rendus compte de mes trous de mémoire. Lors d’une conférence très intéressante, un ami assis à côté de moi, m’a fait remarqué que je m’endormais (comme à l’accoutumée) Pourtant cette conférence me passionnait !!! C’est donc sur ses conseils que je suis allée voir le Dr Nord de Molsheim, puis que j’ai fait une prise de sang au laboratoire SCHALLER de Strasbourg. Heureusement, car le test Western-Blot a confirmé que j’ai la maladie de Lyme (depuis de nombreuses années) Je suis donc en traitement (phytothérapie) depuis novembre dernier et je vais déjà bien mieux, particulièrement au niveau mémoire et ma confusion des idées a fait place à une clarté que je n’avais plus depuis longtemps ! Je suis très contrariée que le laboratoire ait été fermé pour deux raisons : 1° je dois refaire une analyse pour voir où j’en suis et si je dois continuer ou non le traitement 2° Mon gendre vient spécialement de Chambéry se faire soigner car il a une maladie de Lyme avec comme principaux symptômes des migraines insuportables, une intolérance à la Wifi et des insomnies, depuis au moisns 5 années ! Il a été traité pendant enivron 6 mois avec des antibiotiques mais cela ne l’a pas guéri !!! Pour lui ce sera grave de ne pas pouvoir faire le test Westerne Blot ! Merci pour ce que vous pourrez faire et merci de me tenir au courant F. BOESCH

merci Francine pour ce témoignage, que j’ajoute au dossier.