Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
31 mai : La journée mondiale sans tabac pour les jeunes
31 mai : La journée mondiale sans tabac pour les jeunes
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 mai 2008
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

31 mai : La journée mondiale sans tabac pour les jeunes

31 mai : La journée mondiale sans tabac pour les jeunes

Il est clairement établi que l’exposition à la publicité directe et indirecte en faveur du tabac ainsi que d’autres stratégies de commercialisation utilisées par l’industrie du tabac poussent les jeunes à faire davantage l’expérience du tabac et accroissent, par conséquent, pour eux le risque réel de consommer régulièrement des produits du tabac.

Dans le monde, la plupart des fumeurs commencent ainsi à fumer avant l’âge de 18 ans et près d’un quart d’entre eux ont commencé à consommer du tabac avant l’âge de 10 ans. Or, plus les jeunes commencent à fumer tôt, plus ils risquent de devenir des fumeurs réguliers et moins ils auront de chances de pouvoir arrêter de fumer.

Cette année, l’organisation mondiale de la santé fait donc campagne pour une interdiction totale des campagnes de publicité sous quelque forme que ce soit : directe, indirecte, y compris la promotion des produits du tabac et le parrainage par l’industrie du tabac de manifestations ou d’activités.

La publicité constitue en effet une véritable menace pour les jeunes dans le sens où :

- Plus les jeunes sont exposés à la publicité en faveur du tabac, plus le risque est grand qu’ils en consomment. L’industrie du tabac associe l’usage de ses produits avec des qualités recherchées – prestige, énergie ou séduction – ainsi qu’avec des activités passionnantes et avec l’esprit d’aventure.

- La publicité très répandue en faveur du tabac banalise la consommation du tabac qui devient pour les jeunes un produit de consommation comme un autre ; ils ont ensuite du mal à comprendre les risques qu’ils encourent.

- Les jeunes sous-estiment le risque de dépendance de la nicotine et les conséquences tragiques qu’elle peut avoir pour leur santé.

En France, la publicité pour le tabac est interdite. L’Alliance contre le Tabac, qui réunit les associations de lutte contre le tabagisme en France, souhaite aller plus loin. Elle demande que les cigarettes soient cachées sous le comptoir des débitants de tabac, et non plus mises en valeur sur des étalages.

Un plus grand respect de l’interdiction de la vente de produits du tabac aux mineurs de 16 ans est également demandé. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a indiqué jeudi 29 juin, lors d’une conférence de presse, que les contrôles seraient renforcés concernant cette interdiction.

D’après l’enquête "Espad", le tabagisme des jeunes a baissé en France entre 1999 et 2007. Si on compte moins de fumeurs réguliers à 16 ans, le nombre de fumeurs occasionnels, quant à lui, augmente. Une explosion de la consommation de tabac sucré, sous forme de cigarettes aromatisées ou de chicha, a également été constatée par plusieurs études. Pour un savoir plus, consulter l’article : Les ados moins accros au tabac ? Pas si sûr...

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :