Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Virus de Schmallenberg : 40 départements touchés, 824 élevages frappés
Virus de Schmallenberg : 40 départements touchés, 824 élevages frappés
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
20 mars 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Virus de Schmallenberg : 40 départements touchés, 824 élevages frappés

Virus de Schmallenberg : 40 départements touchés, 824 élevages frappés

Le virus de Schmallenberg, qui entraîne des malformations congénitales chez les animaux de la ferme, continue sa progression, d’autant plus retentissante en cette période de mise bas. Le virus, qui a été identifié pour la première fois en Europe dans la commune de Schmallenberg en Allemagne, a gagné sept autres pays : la France, les Pays-Bas, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Italie, le Luxembourg et tout récemment l’Espagne. Dans l’hexagone, ce sont désormais 824 élevages (761 foyers ovins et 53 foyers bovins), répartis sur 40 départements, qui sont contaminés. Moscou a suspendu ses importations de bétail en provenance de l’UE, une position critiquée par Bruxelles.

Tabou pour les uns, décimant pour les autres, le virus de Schmallenberg plane sur les moutons et inquiète les éleveurs. Les autorités sanitaires françaises ont opté pour une surveillance des élevages français au travers d’une déclaration de cas cliniques suspects effectués par des vétérinaires sanitaires. Le 14 mars dernier, le ministre de l’Agriculture Bruno Lemaire a réuni les professionnels de l’élevage et les experts en épidémiologie pour faire un point sur l’avancée du virus dans l’hexagone tout en impliquant les différentes parties. A cette occasion, la création d’un fonds de mutualisation sanitaire venant aider les éleveurs les plus durement touchés a été évoqué.

De son côté, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) travaille avec les services vétérinaires et des organismes de défense sanitaire à une meilleure compréhension de la situation épidémiologique et aux solutions à apporter en matière de protection des animaux. Aucun vaccin n’a encore pu être développer pour contrer le virus, qui fait partie de la famille des orthobunyavirus. A ce jour, les élevages contaminés par Schmallenberg sont principalement situés en Normandie, dans le nord-est de la France, dans le Limousin et dans le Poitou-Charentes. La Russie, qui a décidé de suspendre temporairement ses importations de plusieurs catégories de bétail en provenance des pays de l’UE, est actuellement sous le feu de la Commission européenne, qui a qualifié l’orientation de Moscou de « disproportionnée et injustifiée ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé Des Animaux