Accueil du site
> Dossiers > Sauvons les éléphants !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une grâce présidentielle pour sauver deux éléphants à Lyon
Une grâce présidentielle pour sauver deux éléphants à Lyon
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 décembre 2012 | 7 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Une grâce présidentielle pour sauver deux éléphants à Lyon

Une grâce présidentielle pour sauver deux éléphants à Lyon

Le directeur du cirque Pinder a demandé une grâce présidentielle pour deux éléphantes supposément atteintes de tuberculose, Baby et Nepal, accueillies au parc de la Tête d’Or à Lyon, et qui devaient être euthanasiées le 17 décembre au matin. Le message a-t-il été entendu ? L’arrêté autorisant leur mort a d’abord été suspendu par le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, puis bloqué par le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll.

L’affaire des deux éléphants potentiellement tuberculeux du zoo du parc de la Tête d’Or, à Lyon, est un casse-tête qui dure depuis près de deux ans. A l’origine de cette pagaille, les deux pachydermes Baby et Nepal, peut-être porteurs du germe de la tuberculose depuis début 2011. Le cirque Pinder (propriétaire des animaux), le parc de la Tête d’or (à qui ils ont été confiés en 1999) et la mairie de Lyon (qui est la ville où se déroule cette tragédie animalière) se renvoient la balle pour statuer du sort des deux éléphants. Et l’ambiance est devenue franchement électrique entre les différentes parties : La préfecture du Rhône a remis un document prévoyant que les deux éléphants allaient être piqués le 17 décembre au matin. La mairie de Lyon s’en est expliquée en ces termes : « Il s’agit d’un problème de santé publique. La maladie de la tuberculose est contagieuse de l’animal à l’homme : les visiteurs et le personnel encadrant peuvent être atteints ».
 
Cela a eu le don de rendre furieux le directeur du cirque Pinder, Gilbert Edelstein, grand défenseur de Baby et Nepal. Dans un élan salutaire, monsieur Edelstein en a appelé … au numéro un des "éléphants du PS", le président de la République François Hollande en personne ! Il a exposé sa colère dans une lettre adressée le 14 décembre dernier sous forme de demande de grâce présidentielle : « Ils sont devenus fous, c’est un assassinat. On ne va pas laisser faire cela comme ça, on va préparer des convois, on va descendre. Lorsque j’ai confié mes éléphantes, elles n’étaient pas malades. Si elles ont attrapé la tuberculose, c’est par les autres animaux du Parc. Je veux qu’on les soigne et qu’on me les rende. J’en appelle a votre sagesse car cette terrible décision n’est pas justifiée ».
 
Ce sursaut a vite fait de déclencher un débat sur le caractère résistant de la maladie. La vétérinaire Céline Moussour, qui exerce dans le Val d’Oise, indique ainsi que « la tuberculose peut être traitée par des antibiotiques, mais en raison de sa polyrésistance, on enseigne dans les écoles françaises de proposer l’euthanasie quand elle est détectée chez un animal ». Joint par CareVox, le cabinet du Docteur Moussour a néanmoins précisé que « des soins peuvent être effectués en connaissance de cause et des risques induits par la résistance aux antibiotiques. Et après tout, un vétérinaire se doit de soigner les animaux ».

Pour le directeur du cirque Pinder, cela vaudrait d’autant plus le coup que Baby et Nepal « sont âgées d’une quarantaine d’années et pourraient vivre encore une vingtaine d’années  ». Ce dernier ajoute que « l’an dernier, la ville m’a dit qu’elle allait les soigner. Aujourd’hui, on précipite les choses car elle veut libérer de la place, c’est honteux ». Une pétition sur Internet demandant le sauvetage des deux éléphants a recueilli en quelques jours près de 11 000 signatures. Finalement, le préfet du Rhône a décidé de suspendre la mise à mort, et le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a accordé un sursis aux deux animaux jusqu’au 20 décembre à midi. Il appartiendra donc au tribunal de se prononcer en urgence.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
5 votes
par lulupipistrelle (IP:xxx.xx7.225.235) le 18 décembre 2012 a 11H11
lulupipistrelle (Visiteur)

Le sauvetage et des soins appropriés sont le moins qu’on puisse faire pour des animaux qui ont travaillé toute leur vie parmi les hommes.

On aimerait que tous les vétérinaires proposent des soins et non l’euthanasie chaque fois qu’un problème un peu délicat se pose. Leur rôle ne se limite pas à vacciner nos amis , une fois par an...

Enfin avec les alertes sur la vaccination animale, inductrice de cancers, il est à prévoir une chute de cette rente vaccinale... Ils devront alors se remettre à leur boulot : soigner.

6 votes
par Aïda DORLHENE (IP:xxx.xx4.28.222) le 18 décembre 2012 a 16H28
Aïda DORLHENE (Visiteur)

Je suis entièrement d’accord avec vous !!! Le rôle d’un vétérinaire est le même que celui d’un médecin, soigner et ne pas administrer uniquement des vaccins ! On ne mérite pas la mort parce qu’on est malade ! Il faut sauver ces deux éléphantes, ce n’est pas de leur faute si elles ont attrapé la tuberculose, il existe des antibiotiques, alors qu’on fasse tout pour les sauver ! Les euthanasier équivaudrait à un assassinat !!!

1 vote
par assato (IP:xxx.xx3.231.20) le 19 décembre 2012 a 12H08
assato (Visiteur)

Le rôle d’un vétérinaire est de soigner les animaux en effet mais il a également comme rôle de protéger les populations humaines vis à vis des maladies zoonotiques.

Sans les vétérinaires votre nourriture ne serait pas sûr. Sans les vétérinaires vos animaux ne seraient pas en bonne santé. Les vétérinaires sont un maillon essentielles de la santé humaine.

C’est tout de même étrange que l’on demande son avis à un vétérinaire qui n’a surement jamais été confronté à la tuberculose et encore mois à la faune sauvage. Et tout le monde prend pour parole d’évangile sa vision de la chose.

S’il vous plait faites preuve de respect envers cette profession et ses acteurs.

0 vote
par robles (IP:xxx.xx5.195.86) le 22 décembre 2012 a 20H33
robles (Visiteur)

pétition pour sauver ces deux léphants

0 vote
par bombillon denise (IP:xxx.xx6.197.142) le 22 décembre 2012 a 21H08
bombillon denise (Visiteur)

Il faut absolument sauver ces deux éléphants de l’euthanasie car ils ont été les compagnons fidèles des humains et je ne comprends pas qu’on puisse les laisser tomber. J’ai eu la tuberculose et j’ai été soignée je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire de même pour les éléphants. Il faudrait penser sérieusement à sauver les espèces en voie de disparition en essayant des traitements. Ce n’est pas normal d’abandonner si vite en leur donnant la mort qu’ils n’ont pas méritée. Je demande en mon nom et en celui des membres de ma famille la grâce présidentielle et j’espère que les appels de toutes les personnes aimant les éléphants et les animaux à sauvegarder sauront être entendus. N’avez-vous pas de coeur ? Y aurait-il une différence entre la bureaucratie et la vie ?...

0 vote
par dédée (IP:xxx.xx0.32.56) le 22 décembre 2012 a 22H39
dédée (Visiteur)

Sauvez ces deux pauvres éléphants victimes de négligence de la part de ces humains prétentieux qui se croient supérieurs

0 vote
par brijou (IP:xxx.xx7.89.224) le 7 janvier 2013 a 15H17
brijou (Visiteur)

je trouve honteux de vouloir tuer ces éléphants que tout le monde à exploiter depuis des années et que maintenant que le parc a besoin de places veuillent sans débarasser alors que la tuberculose se soigne et même très bien y a longtemps qu’on aurait du les soigné et ne pas attendre quelle honte pour Lyon et pour la France alors qu’à lyon on veut y faire un grand stade où va nos impôts avec des constructions qui ne servent a rien, et parlons du tribunal où l’on casse et on recasse et celà nous coûtent des millions et bravo à brigitte Bardot