Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une cinquantaine de chiots maltraités dans la Meuse
Une cinquantaine de chiots maltraités dans la Meuse
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 décembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Une cinquantaine de chiots maltraités dans la Meuse

Une cinquantaine de chiots maltraités dans la Meuse

Plus de 300 chiots de races différentes, jacks russell, chihuahuas, carlins, cavaliers kings charles, cockers ou encore caniches, ont été saisis le 11 décembre pour « mauvais traitements » dans un élevage meusien à Corniéville. Cette opération, décidée sur ordre du Parquet de Bar-le-Duc, a été dévoilée par la Fondation assistance aux animaux. Cette dernière précise que les bêtes, maltraitées par leur propriétaire, « étaient en bien mauvais état ».

Ce sont au total plus de 300 chiots de race, des jacks russell, chihuahuas, carlins, cavaliers kings charles, cockers et caniches, qui ont été saisis le 11 décembre pour « mauvais traitements » chez un éleveur de Cornieville, dans la Meuse. L’élevage, qui était pourtant officiel et reconnu à Commercy et ses environs, avait fait le dépôt d’une plainte émanant de la Fondation Assistance aux Animaux, le 6 avril 2011. Les plaignants reprochent à l’éleveur de la ferme de Rangeval d’imposer « des mauvaises conditions de vie pour l’ensemble des bêtes » tout en dénonçant « un trafic d’animaux avec les pays de l’Est et l’exercice illégal de la médecine vétérinaire ».
 
Stéphane Lamart, à la tête des associatifs, est arrivé sur place accompagné de deux vétérinaires, de plusieurs gendarmes et du substitut du procureur du tribunal de Grande instance de Bar-le-Duc. L’intéressé indique que « près d’une cinquantaine de ces animaux étaient maltraités par le gérant de l’élevage » relatant notamment le manque d’hygiène : « Les chiots, maigres et craintifs, étaient à même le sol sur du carrelage dans des boxes non réglementaires. Ils marchaient dans leurs excréments. Les gamelles d’eau et de nourriture étaient vides ». La Fondation assistance aux animaux s’est engagée à prendre en charge la totalité des animaux. L’association a cependant lancé un appel à la générosité afin de leur venir en aide, en particulier pour pouvoir acheter des couvertures.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par david (IP:xxx.xx0.212.6) le 2 janvier 2013 a 18H54
david (Visiteur)

bonjour, tous ceci est faux, et est une invention de cette association de farfelus qui avait besoin de fond en cette fin d année. http://www.loractu.fr/bar-le-duc/28...