Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un singe retrouve l’usage de son bras paralysé
Un singe retrouve l'usage de son bras paralysé
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 avril 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un singe retrouve l’usage de son bras paralysé

Un singe retrouve l'usage de son bras paralysé

Il n’est pas possible, pour l’heure, de redonner la mobilité totale de leurs membres aux personnes paralysées. Les travaux suivent néanmoins leurs cours. Et les scientifiques, en rebranchant directement le cerveau à la moelle épinière plutôt qu’aux muscles, ont permis à un macaque de retrouver le contrôle de son bras paralysé.

La science progresse dans les recherches visant à vaincre la paralyse. Et une avancée notable s’est produite au bénéfice d’un singe. A l’Université de Washington, des experts se sont en effet livrés à une expériences chez un macaque rhésus au bras partiellement paralysé. Et les intéressés ont relié, chez l’animal, le cerveau à la moelle épinière plutôt qu’aux muscles. Le singe en question éprouvait à l’origine des difficultés à bouger son membre et à mouvoir ses doigts de manière indépendante. Des électrodes ont été implantées dans les cortex moteur et prémoteur du cerveau, au niveau des zones contrôlant la mobilité manuelle, ainsi que dans la moelle épinière, juste après la région lésée.
 
Durant les travaux, les scientifiques ont d’abord entraîné le macaque à déplacer un curseur sur un écran à l’aide de son poignet, puis à lui faire accomplir la même tâche à l’aide de sa seule volonté. La dextérité manuelle fut retrouvée : Le message nerveux n’était plus bloqué par la lésion et a pu continuer son cours jusqu’au poignet. Et, comme le rapporte Futura Sciences, les responsables de l’étude ont récupéré les informations électriques passant par les muscles du bras paralysé pour les renvoyer vers la moelle épinière dans le but d’amplifier la puissance du signal. Résultat : Le singe a retrouvé un peu plus l’usage de son bras. Toutes les explications techniques ont été publiées dans la revue Frontiers in Neural Circuits.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Singe