Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un médicament contre l’arthrose testé sur des chiens militaires
Un médicament contre l'arthrose testé sur des chiens militaires
note des lecteurs
date et réactions
20 janvier 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Chiens-online, 14 articles (Site internet)

Chiens-online

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
14
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un médicament contre l’arthrose testé sur des chiens militaires

Un médicament contre l'arthrose testé sur des chiens militaires

Une étude récente a montré l’effet d’un copolymère d’acides gras (ara 3000 bêta®), administré par voie intramusculaire et utilisé en préventif et curatif sur les lésions spécifiques des chiens de traîneaux en compétition (tendinite, myosite, lésions des coussinets plantaires, traumatismes).

Les résultats de cette étude ont montré une diminution statistiquement significative du nombre de lésions dans le groupe traité, par rapport au groupe témoin : plus faible taux de drops (abandon pour cause de boiterie ou blessure) chez les chiens traités.

Au vu de ces résultats, une deuxième étude a été initiée sur une autre catégorie d’animaux travaillant dans des conditions extrêmes : les chiens des unités cynophiles de l’armée de terre. En effet, ces chiens militaires participent à des opérations telles que la recherche et la détection d’individus, le pistage, la sûreté des sites avec des exercices de mordant, etc.

Ils sont donc très régulièrement sollicités dans des conditions difficiles et suivent des entraînements intensifs lors de leur préparation. Leur appareil locomoteur en particulier, soumis à rude épreuve par le travail, est souvent sujet au développement de lésions traumatiques ou arthrosiques pénalisantes.

Dans cette étude, 13 chiens militaires, soumis à des exercices intensifs et souffrant d’arthrose chronique, ont été traités par l’ara 3000 bêta®, un copolymère d’acides gras administré par injection intramusculaire. Ces chiens ont ensuite été suivis pendant un an.

Comparé aux traitements anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) associés à des chondroprotecteurs administrés antérieurement à ces chiens récidivant après un à deux mois, l’ara 3000 bêta® a maintenu ceux-ci durant de plus longues périodes sans symptôme algique 88,4 % durant plus de six mois et 62,2 % durant plus de neuf mois.

Cette étude a été conduite par les vétérinaires praticiens du service de santé des armées, affectés au 32e bataillon cynophile de l’armée de terre à Suippes dans la Marne, en collaboration avec les laboratoires Sexmoor, fabricant de l’ara 3000 bêta®.

www.chiens_online.com

SOURCES

  • T Lamour,T Daems, Résultats de l’utilisation d’ara 3000 bêta® chez des chiens militaires atteints d’affections articulaires douloureuses et soumis à des exercices intensifs.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
(IP:xxx.xx1.192.5) le 20 janvier 2012 a 12H30
 (Visiteur)

Mon chien, un setter gordon de 45 kg mais pas obèse, avait eu des injections d’ara 3000 en 1998 et ce pendant le restant de sa vie (décès en 2005 à l’âge de 13 ans). Atteint d’une dysplasie et opéré de celle-ci à l’âge de 6 mois, son état osseux puis articulaire s’est dégradé à l’âge de 7ans. Un véto bordelais lui faisait une injection tous les trimestres et il retrouvait pendant plus de deux mois un entrain et un allant tout à fait normal. Par rapport à des anti-inflammatoires, il n’y a jamais eu d’effets secondaires. Jonathan

0 vote
(IP:xxx.xx1.6.10) le 20 janvier 2012 a 19H46
 (Visiteur)

effet secondaire seulement pour le portefeuille quand même !

Et si l’on supprimait les céréales de l’alimentation des chiens ? (constituants majeurs des aliments secs que l’armée utilise notamment)

Peut-être présenteraient-ils moins souvent des troubles osteo-articulaires et autres.

Avez-vous déjà vu un chien sauter sur un épi de blé ou de maïs lors de vos ballades campagnardes ?

Autre élément : la cuisson. pensez-vous que dans la nature le chien cuisait ses aliments ?

Et donc a-t-il les capacités à tolérer longtemps des nutriments non adaptés (blé, maïs, gluten) et modifiés (par la cuisson) qu’il n’a jamais utilisés au cours de son évolution ?

Quelles conséquences sur la santé canine d’une alimentation inadaptée ?