Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un chamois, venu de nulle part, égaré au milieu d’une île dans un parc à Lyon
Un chamois, venu de nulle part, égaré au milieu d'une île dans un parc à Lyon
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 novembre 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un chamois, venu de nulle part, égaré au milieu d’une île dans un parc à Lyon

Un chamois, venu de nulle part, égaré au milieu d'une île dans un parc à Lyon

Un jeune chamois, peut-être originaire des montagnes du Bugey, mais pouvant également provenir de divers endroits du Jura, de l’Ain ou des Alpes, a été capturé le 8 novembre dernier sur une île du parc de la Tête d’Or, dans le 6ème arrondissement de Lyon. Il avait nagé pour s’y réfugier. Endormi à l’aide d’un fusil hypodermique, il a été transféré vers le parc de Merlet, près de Chamonix, en Haute Savoie, qui dispose d’une réserve naturelle dédiée aux chamois.

Aperçu en plusieurs endroits du parc de la Tête d’Or à Lyon par des promeneurs au cours de la matinée, c’est apeuré qu’un chamois de moins de 3 ans et pesant 40 kilos a nagé jusqu’à l’une des îles du parc, l’Ile du Souvenir. Alertés, Les pompiers se sont rendus sur place, assistés d’un vétérinaire. Ils ont attrapé l’animal et lui ont administré un produit anesthésiant pour l’endormir.

Selon le vétérinaire présent «  il y a des chamois dans l’Ain et en Isère, et une hypothèse est qu’il a pu suivre les voies ferrées, dont l’une longe le parc, pour arriver ici ». Il ajoute par ailleurs que « nous sommes dans une période où les mâles sont en rut et se disputent les femelles, et ce jeune chamois a pu avoir été mis à l’écart à l’issue d’une bagarre, puis se perdre ». Les pompiers précisent de leur côté qu’un chamois avait déjà été retrouvé dans des circonstances pas très éloignées en 2008 à Villeurbanne.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté