Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un bébé girafe, la patte dans le plâtre, décède en salle d’opération
Un bébé girafe, la patte dans le plâtre, décède en salle d'opération
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 février 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un bébé girafe, la patte dans le plâtre, décède en salle d’opération

Un bébé girafe, la patte dans le plâtre, décède en salle d'opération

Le girafon était né dans la nuit du 31 janvier au 1er février, au parc animalier de Bellewaerde, à Ypres, en Belgique. Blessé par sa propre mère, il souffrait d’une fracture ouverte. C’est une thrombose qui aurait causé sa mort le 3 février dernier, en salle d’opération.

La maman girafe était d’abord ravie d’avoir mis bas son bébé. Elle avait même manifesté sa joie en léchant sa progéniture. Mais, de façon inattendue, elle a fini par donner un coup de sabot au girafon femelle au bout de quelques minutes. Selon le parc animalier, la maman pourrait avoir eu ce comportement parce que le girafon s’était dressé sur ses pattes, occasionnant ainsi l'inquiétude de la première qui aurait imaginé la présence possible de prédateurs. Pesant 80 kilos et mesurant 1m85, le bébé girafe, présentant une fracture ouverte à la patte avant droit, a vite été plâtré et pris en charge par les soigneurs du zoo. La petite girafe risquait l’infection en dépit des antibiotiques et du biberon. Et lorsqu’une équipe de 12 personnes, chirurgiens, anesthésistes et autres spécialistes regroupés autour du professeur Lieven Vlaminck étaient prêts pour opérer l’animal à la faculté animalière de Merelbeke, à Gand, ce dernier a succombé.

Devant bénéficier d’une ostéosynthèse, le girafon n’a pas survécu. Lorsque son plâtre a été retiré, les chirurgiens ont constaté que l’extrémité de sa patte était froide, sans doute en raison d’une thrombose qui a empêché le sang de circuler normalement. N’ayant plus aucune chance, et ne pouvant bénéficier d’une prothèse, l’animal a ainsi du être euthanasié. Le bébé girafe était de l’espèce Rotschild, qui est l’une des espèces de girafes les plus menacées. Il n’en resterait actuellement que 650 vivant à l’état sauvage, au Kenya et en Ouganda.
 


Parc de Bellewaerde : un girafon blessé par sa... par France3Nord-Pas-de-Calais

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté