Accueil du site
> Dossiers > Menace sur les abeilles
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Santé des abeilles : l’Anses devient Laboratoire de référence de l’UE
Santé des abeilles : l'Anses devient Laboratoire de référence de l'UE
note des lecteurs
date et réactions
3 mai 2011
Auteur de l'article
ANSES, 15 articles (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire)

ANSES

Agence Nationale de Sécurité Sanitaire
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
15
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Santé des abeilles : l’Anses devient Laboratoire de référence de l’UE

Santé des abeilles : l'Anses devient Laboratoire de référence de l'UE

Le laboratoire Anses de Sophia-Antipolis a été nommé Laboratoire de référence de l’Union européenne pour la santé des abeilles par la Commission européenne. Ce mandat, nouvellement créé, lui est attribué pour 5 ans. C’est le 9ème mandat de référence européen qui est confié à l’Agence.

Depuis plusieurs années, un phénomène d'affaiblissement et de mortalité des colonies d'abeilles est constaté dans de nombreux pays. Les facteurs potentiellement impliqués sont multiples : maladies et parasites, intoxications, stress lié aux changements des ressources alimentaires, conditions climatiques…. La compréhension de cette situation nécessite, à l'échelle européenne, l'harmonisation des dispositifs de surveillance, ainsi que le renforcement et la coordination de la recherche.

Le dispositif européen de gestion des risques dans le domaine de la santé animale comprend des laboratoires de référence, qui apportent un appui scientifique et technique à la Commission et aux Etats membres dans leurs activités liées à la surveillance et au contrôle des maladies.
Dans ce cadre, la Commission européenne a désigné le laboratoire Anses de Sophia-Antipolis comme laboratoire de référence pour la santé des abeilles, par parution d'un décret au
Journal officiel de l'Union européenne le 2 février 2011. Ce mandat prend effet le 1er avril 2011, pour 5 ans.

Les activités de référence du laboratoire couvriront un large champ portant sur les principales maladies de l'abeille (d'origine parasitaire, bactériologique ou virologique) ainsi que sur les maladies exotiques (insectes et acariens) menaçant le cheptel apicole. Selon les besoins de la Commission, le laboratoire sera également amené à investiguer les causes d'intoxications de colonies.
L'une de ses missions prioritaires sera de fournir un appui scientifique et technique à la Commission européenne pour la mise en œuvre d'un programme européen de surveillance pilote
ad hoc. Dans le cadre de ses activités de référence, il sera également chargé de :
- coordonner l'utilisation des méthodes de diagnostic des maladies des abeilles dans l'Union européenne,
- améliorer, harmoniser et développer de nouveaux outils de diagnostic,
- informer et former les laboratoires nationaux de référence
aux nouvelles méthodes,
- être un support technique et scientifique pour les laboratoires nationaux de référence et la Commission européenne,
- recueillir et transmettre les informations relatives aux maladies endémiques, émergentes et exotiques des abeilles,
- réaliser des diagnostics de confirmation ou des diagnostics complémentaires et, le cas échéant, participer aux diagnostics lors d'enquêtes,
- en cas de besoin de la Commission, procéder à des expériences et à des essais sur le terrain en vue d'améliorer la lutte contre des maladies spécifiques aux abeilles,
- collaborer avec les laboratoires compétents des pays tiers et les laboratoires de référence de l'organisation mondiale de la santé animale (OIE) sur la pathologie de l'abeille.

En complément de ce mandat européen, le laboratoire de Sophia-Antipolis est également laboratoire national de référence (LNR) et laboratoire de référence de l'OIE sur les maladies des abeilles. Il est également LNR associé pour l'analyse de résidus de pesticides dans les denrées alimentaires d'origine animale et les produits à forte teneur en matière grasse, et LNR associé pour l'analyse des résidus de pesticides selon des méthodes mono-résidus.
Ses recherches portent, entre autre, sur les maladies (parasitaires, bactériennes et virales) et les pathogènes des abeilles ainsi que sur les contaminants des produits de la ruche et des abeilles. Le laboratoire Anses de Sophia-Antipolis est accrédité COFRAC pour le diagnostic des 4 principales maladies de l'abeille, pour la recherche des néonicotinoïdes dans les abeilles, le pain d'abeilles et le pollen, ainsi que pour la recherche des acaricides dans le miel.

Ce mandat de référence européen est le 9ème attribué à l'Anses, sur les 10 que la Commission européenne a confiés à la France. L'Agence dispose ainsi de 81 mandats nationaux, européens et internationaux de référence.

Pour en savoir plus

> Présentation du Laboratoire de Sophia-Antipolis
> Liste des mandats nationaux, européens et internationaux de référence de l'Agence
> Règlement (UE) no 87/2011 de la Commission du 2 février 2011 désignant le laboratoire de référence de l'Union européenne pour la santé des abeilles, assignant des responsabilités et des tâches supplémentaires audit laboratoire et modifiant l'annexe VII du règlement (CE) no 882/2004 du Parlement européen et du Conseil

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Animaux Abeille