Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quand les vaches suisses en chaleur envoient des SMS
Quand les vaches suisses en chaleur envoient des SMS
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 octobre 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Quand les vaches suisses en chaleur envoient des SMS

Quand les vaches suisses en chaleur envoient des SMS

En Suisse, des éleveurs testent un système de capteurs qui leur permet d’être informés des chaleurs de leurs vaches par SMS. Le dispositif, qui a reçu le nom d’Anemon, a été conçu en raison des difficultés éprouvées par les agriculteurs de se rendre compte du moment opportun pour amener les taureaux près des vaches, principalement en raison du stress de l’élevage dont souffrent ces dernières.

Les vaches suisses sont de plus en plus stressées par les cadences de production laitière auxquelles elles sont soumises. Leur métabolisme est en effet chamboulé par les protéines et les vitamines ajoutées à leur diète par les éleveurs dans le but d’améliorer leur rendement. Et les conséquences ne sont pas toujours bénéfiques. Il serait ainsi de plus en plus difficile pour les éleveurs de percevoir les signes de chaleur des vaches, et ainsi de définir le bon moment pour un accouplement avec les taureaux. Mais la situation serait en passe de changer grâce aux nouvelles technologies. Désormais, dans les Alpes suisses, les éleveurs bovins peuvent être prévenus par SMS de la chaleur de leurs bêtes. Quitte à recevoir ce texto torride au milieu de la nuit. Et lorsque le message est reçu sur le téléphone portable, on fait venir le taureau ou le nécessaire pour une insémination artificielle.
 
Cette innovation porte le nom d’Anemon (pour Animal Estrus Monitoring, soit Surveillance des chaleurs animales). Elle comporte un premier capteur sous forme de thermomètre qui est inséré dans le vagin de la vache, et d’un second capteur, autour du cou, qui traite les données de température relevées par le premier. En cas de pic, le SMS est envoyé ! Et le système prévoit des messages dans les trois langues du pays (allemand, français et italiens), ainsi qu’en anglais et en espagnol. Selon le quotidien Le Monde, qui a fait état de l’information, les défenseurs de la cause animale, dont l’écho résonne fortement dans les montagnes suisses, ne trouvent pour l’heure rien à redire sur Anemon, mais ils s’inquiètent de l’état de santé général des vaches, de leur stress et de l’exposition de plus en plus élevée des ces dernières aux rythmes de production intensive.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Vache Suisse