Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Préparer son cheval pour l’hiver
Préparer son cheval pour l'hiver
note des lecteurs
date et réactions
1er décembre 2011
Auteur de l'article
Mare50, 6 articles (Rédacteur)

Mare50

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
6
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Préparer son cheval pour l’hiver

Préparer son cheval pour l'hiver

Si ce n’est déjà fait, il est grand temps de préparer l’hivernage de son cheval. En effet, dans certaines régions, l’hiver commence à s’installer, et il ne faut pas attendre le dernier moment pour s’inquiéter du confort de son cheval.

Certaines races rustiques de poneys ou les races de trait peuvent passer tout l'hiver au pré, à condition, tout de meme de prévoir un abri et un endroit ou ils pourront avoir les pieds au sec. Il faut également prévoir du foin car l'hiver, l'herbe n'est pas énergétique, et en cas de neige, le cheval aura plus de mal à se nourrir. Pendant un hiver rigoureux, prévoyez aussi un complément de granulés. Faites attention meme à un cheval rustique car des conditions climatiques difficiles peuvent faire grelotter le plus gros des chevaux.

Pour les races moins rustiques comme les chevaux de selle, il faut envisager de sortir le cheval de son pré pour l'abriter en box. Cependant, le but n'est pas de l'enfermer tout l'hiver, prévoyez un paddock dans lequel il pourra s'ébattre tous les jours. Si vous n'avez pas de box, construisez un bon abri dans le pré avec un sol en béton pour que votre compagnon ait les pieds au sec. En aucun cas vous ne devez laisser votre cheval au pré sans abri, sachez que cela peut etre considérer comme de la maltraitance.

Si votre cheval est rasé en période de compétition mais qu'il ne sort pas trop en concours l'hiver, laissez-lui son poil, cela vaut toutes les couvertures. Idem pour le ferrage : laissez-lui les pieds nus pour l'hiver, cela lui fera du bien, de plus, un sol boueux à vite raison des fers.

Il est grand temps également de rentrer du fourrage : foin et paille. Si vous ne pouvez pas stocker de grosses quantités chez vous, arrangez-vous avec votre fournisseur pour qu'il puisse vous en livrer tout au long de l'hiver. Que ce soit au box ou au paddock, le foin est à donner en libre-service, il va falloir donc prévoir large dans la commande. Un budget grain est à prévoir également. Le grain est à donner matin et soir, en fonction de l'état et de l'activité du cheval, trois fois par jour pour un cheval qui travaille tous les jours. Si les granulés spécial chevaux vous sont trop chers à l'achat, vous pouvez donner de l'orge aplatie et du mais concassé à votre compagnon. Mais attention, ces céréales donnent certes de l'état rapidement, mais n'apportent pas tous les oligo-éléments et les vitamines nécessaires au cheval. Dans ce cas-là, il faut envisager d'apporter des compléments vitaminés (souvent sous forme de poudre à mélanger à la ration). N'oubliez pas non plus une pierre à sel à disposition dans chaque box ou paddock.

Si le paddock devient boueux en saison humide, prévoyez une semelle de gros cailloux aplatis de quelques mètres carrés sur laquelle vous pourrez mettre le foin et sur laquelle le cheval pourra se mettre à l'abri de la boue. La boue est bien le problème majeur de l'hiver, surtout lorsque le cheval est dans un petit paddock : elle peut engendrer de la gale de boue au niveau des paturons et le cheval peut se faire des entorses si le pied reste collé au sol lorsqu'il court et qu'il tourne brusquement. C'est pourquoi il est important de ne pas laisser le cheval en permanence les pieds dans la boue. Lorsque vous le sortez du paddock, rincez-lui les pieds et séchez bien les paturons.

La routine de l'hiver et les mauvaises conditions climatiques font que les chevaux s'ennuient. Lors de belles journées ensoleillées, n'hésitez pas à emmener votre compagnon au pré pour la journée si vous en avez la possibilité : c'est excellent pour son moral, de meme qu'une petite balade.

On le voit, s'occuper d'un cheval l'hiver, c'est beaucoup de travail. Si l'été, c'est beaucoup de surveillance, l'hiver, c'est le nourrir, le sortir, sans compter le nettoyage du box au moins une fois par semaine, plus remettre de la paille tous les jours, de quoi vous occuper un bon moment dans la journée. Sachez qu'un cheval ne craint pas le froid mais l'humidité et les courants d'air.

Pensez à vermifuger votre compagnon en le rentrant du pré car l'infestation en vers l'été est importante.

Céline Loze
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hiver Animaux Cheval