Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Poissons contaminés aux PCB : danger dans les rivières
Poissons contaminés aux PCB : danger dans les rivières
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 mai 2013
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Poissons contaminés aux PCB : danger dans les rivières

Poissons contaminés aux PCB : danger dans les rivières

Suite aux nouvelles données concernant les rivières polluées aux polychlorobiphényles (PCB), cartographiées par l’association Robin des Bois, les ministres de l’Environnement et de la Santé ont restreint les possibilités de pêche et de consommation de poissons d’eau douce. La pollution au PCB, très persistants, affecterait les poissons de rivière. Et les poissons de mer seraient également atteints par cette pollution.

L’association Robin des Bois témoigne de l’augmentation des cours d’eau pollués par les PCB dans l’hexagone : « En juillet 2011, 437 sites terrestres pollués étaient comptabilisés. En avril 2013, il y en a 550. Sur la même période, la comparaison des cartographies des milieux aquatiques contaminés montre également une extension ». Entre-temps, 21 nouveaux sites pollués sont ainsi apparus. Ces produits, interdits depuis 1987, ont une durée de vie de 2 700 ans et se retrouvent dans la nature.
 
Une fois propagés, les PCB font preuve d’une grande persistance et contaminent tout spécialement les poissons de rivière mais aussi de mer. Il est ici notamment question des poissons gras, fortement bioaccumulateurs. Et de façon générale, plus les poissons sont gros et vieux, plus ils ont de risques d’être contaminés. Des interdictions et recommandations ont donc été établies. Mais comme en témoigne le quotidien La Dépêche, les habitués des cours d’eau sont sceptiques : « Les milieux sont tellement pollués qu’ils sont un poison pour les hommes, les animaux et l’ensemble du vivant. Des interdits visant seulement les pêcheurs à la ligne, c’est plutôt dérisoire ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté