Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Oiseaux : plus dragueurs, plus vieux rapidement ?
Oiseaux : plus dragueurs, plus vieux rapidement ?
note des lecteurs
date et réactions
5 août 2011
Auteur de l'article
Museum d'Histoire Naturelle, 1 article (Rédacteur)

Museum d’Histoire Naturelle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Oiseaux : plus dragueurs, plus vieux rapidement ?

Oiseaux : plus dragueurs, plus vieux rapidement ?

Les jeunes Don Juan risquent de payer leur penchant pour la séduction par un vieillissement sexuel anticipé ! L’étude du comportement d’Outardes Houbara mâles (espèce d’oiseau vivant en Afrique du Nord au Moyen-Orient et en Asie Centrale) aide à comprendre les mécanismes de la sénescence, ou comment un fort investissement dans la reproduction chez les jeunes oiseaux accélère le vieillissement cellulaire et influe notamment sur la fertilité.

Cette étude menée par des chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle, du CNRS et de Reneco Wildlife Consultants est publiée aujourd’hui en ligne dans Ecology Letters.

Séduire ou se maintenir, il faudrait choisir. Six mois par an, les mâles d’outardes houbara (oiseaux de milieu steppique et désertique vivant en Afrique du Nord, au Moyen Orient et en Asie centrale) passent une partie de leur journée à parader pour attirer les femelles.

Parmi les jeunes reproducteurs, les individus effectuant les parades les plus exubérantes produisent des éjaculats de meilleure qualité. Cependant, au fil du temps, ces mâles qui paradent le plus perdent cet avantage et montrent des signes de sénescence accélérée, avec des éjaculats contenant moins de spermatozoïdes et plus de spermatozoïdes anormaux.

Cependant ces mâles vieillissant « portent beau », réussissant à maintenir des niveaux de parades nuptiales équivalents à ceux de jeunes individus : une manière de tromper les femelles sur la « marchandise » ?

Les travaux menés par Brian T. Preston1*, Michel Saint Jalme2, Yves Hingrat3, Frédéric Lacroix3 and Gabriele Sorci1 aident ainsi à comprendre le mécanisme de la sénescence, ou comment un fort investissement dans la reproduction pendant la jeunesse accélère le vieillissement cellulaire et influe notamment sur la fertilité.

SOURCES

  • Communiqué de presse - 05/08/2011
    Faire la cour ou rester jeune ? Le vieillissement sexuel expliqué grâce à des oiseaux"

    Référence : Brian T. Preston1*, Michel Saint Jalme2, Yves Hingrat3, Frédéric Lacroix3 and Gabriele Sorci1 – Sexually extravagant males age more rapidly – Ecology Letters : http://www.wiley.com/bw/journal.asp?ref=1461-023x

    Crédit photo : ©Yves Hingrat - ECWP

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté